Le clan Tliba en perte de vitesse    Présidentielle : il y aura de l'ambiance !    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Les parlementaires s'y intéressent    Le Front Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Plus de Prozac dans la soupe, peut-être ?    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Le NAHD voit désormais grand    «Nous avons été poussés à la contestation»    Médecins, l'autre harga    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Au royaume des poètes arabes    Des écrivaines qui valent leur pesant de poudre    Vers la création d'un orchestre symphonique amazigh    Lutte contre la criminalité : Près de 40 kg de cannabis saisis en décembre dernier    Présidence tournante en Union européenne: La Roumanie veut une Europe de cohésion    L'opposition piégée ?    Tizi Ouzou: Un homme tué par le monoxyde de carbone    Urgences du CHUO: Près de 14.000 consultations et 1.900 admissions en 1 mois    Saisie de 100 kilos de kif    EN - En prévision de la CAN-2019: Belmadi dégrossit la liste élargie de 45 joueurs    Fin du suspense mais un emballement politique relatif    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Victoire de Ouarghi de l'OFAC    Le GS Pétroliers évoluera dans le groupe D    Italie: Déception et colère après la sanction maintenue contre Koulibaly    Salon national de l'emploi et de la formation La 13ème édition du 29 au 31 janvier à Alger    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Renault : Une semaine décisive pour l'après-Ghosn    Madagascar : Andry Rajoelina s'engage à rattraper dans cinq ans le retard du développement du pays    Guerre commerciale : Les USA veulent des contrôles réguliers du commerce chinois    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    En attendant les 1ères Assises nationales sur l'économie circulaire : Le volume des déchets en Algérie peut créer 100 000 postes d'emploi    L'économie administrée est en échec    Bourses : Wall Street se réjouit de la montée en flèche des actions des compagnies américaines    Transfert des eaux de Beni-Ounif vers cinq communes (Bechar) : Le projet hydraulique sera réceptionné et mis en service en avril prochain    La fédération satisfaite de la participation algérienne    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Raids aériens massifs de la Coalition arabe contre les Houthis    GMI livre 50 bus scolaires Au profitdes collectivités locales    Cinq partis politiques et six personnalités procèdent au retrait des formulaires de candidature    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    Avant-première du documentaire «Juba II»    Plusieurs réserves levées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Anissa Mezaguer : L'oubliée «ressuscitée»
Publié dans Horizons le 11 - 04 - 2010

Un vibrant hommage a été rendu samedi dernier à- vraiment- l'une des plus grandes figures de la culture algérienne, à savoir, Anissa Mezaguer, pour une carrière de plus de 50 ans dédiée entièrement à la culture. La cérémonie organisée par l'association Le Troisième Millénaire, s'est déroulé à la salle cinéma Maestra à Alger, en présence d'une pléiades d'icônes du paysage culturel, à l'image de Fatiha Berbere, les frères Hilmi, l'éternel virevoltant Mohamed Lamari…le tout, dans une ambiance bon enfant, faite surtout de retrouvailles, où Anissa plastronnait comme une belle reine. Jouissant à qui mieux mieux d'un programme musical animé par Reda Sika, Naïma Ababsa ou encore Mohamed Lamari et Karima. «Anissa Mezaguer est la doyenne du théâtre radiophonique.
Grâce à sa grande vocation artistique, elle a contribué quelque part à la promotion de la femme sur la scène publique. Chose qui n'était pas du tout évidente à cette époque » insiste le comédien Saïd Hilmi, en marge de la cérémonie, en se remémorant une tournée d'une pièce de théâtre «Volonté d'un peuple» produite par la troupe artistique du FLN. Une tournée qu'il avait partagée avec plusieurs artistes dont Anissa.
Et de finir sur une belle rime : «Si j'étais poète, je lui écrirais mille vers».
Si l'aîné Hilmi, Mohamed, partage l'avis de son frère, il n'en demeure pas moins qu'il déplore l'oubli dont Anissa Mezaguer est victime depuis plusieurs années.
«Cette grand dame, je l'ai vue naître sur la scène culturelle. C'est vraiment une artiste hors pair, polyvalente, qui a fait le théâtre, le cinéma, le chant mais aussi et surtout le travail que nous avons accomplis à la chaîne 2» ajoute Mohamed Hilmi, en annonçant la participation de Anissa Mezaguer dans l'un des six téléfilms qu'il est en train de monter pour la chaîne 4 amazighe de la Télévision nationale.
Pour la petite biographie, Anissa Mezaguer fait ses débuts artistiques au TNA dès 1957, en tant que chanteuse sous la direction de Haddad El Djilali. Elle rejoint par la suite la radio mais sans pour autant rompre avec le théâtre. Elle commence d'abord par chanter en Kabyle avant d'opter pour l'Algérois, aidée par Mustapha Kechkoul, Mahboub Bati, voire même Fadila D'ziria.
nAmine Goutali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.