ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Dziri Billel n'est plus entraineur de l'Usm Alger    Berraf maintient sa démission    Ce qu'il faut savoir    Le prix des masques chirurgicaux flambent    Tebboune appelle à une "extrêmevigilance"    Les avocats continuent de denoncer    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'inébranlable détermination des étudiants    Une médaille pour le hirak à Montréal    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maltraitance des prisonniers
L'aveu du ministre de la Justice
Publié dans Info Soir le 17 - 09 - 2009

«14 agents sont actuellement incarcérés dans des établissements pénitentiaires pour avoir agressé des prisonniers.» C'est le chiffre avancé, hier, par le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Belaïz, qui a admis l'existence d'actes de maltraitance dans nos prisons.
Le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Belaïz, a, enfin, reconnu l'existence de cas de maltraitance de détenus par des gardiens de prison. «14 agents sont actuellement incarcérés dans des établissements pénitentiaires pour avoir agressé des prisonniers», a-t-il indiqué, hier, en marge d'une visite d'inspection dans l'établissement de rééducation et de réinsertion d'El-Harrach. Ce sont là, bien évidemment, des agents dénoncés par les victimes et qui ne représenteraient que la partie visible de l'iceberg puisqu'il y aurait des prisonniers maltraités qui optent pour le silence, et ce, pour diverses raisons (ignorance de la loi, peur…) . «Le ministère de la Justice n'a rien à cacher à ce sujet et l'agression dont a été victime l'un des prisonniers de la part d'un agent de l'établissement pénitentiaire de Blida n'est pas un cas isolé», a insisté M. Belaïz. Il a ajouté à ce propos que l'enquête autour de cette affaire a démontré que l'agent a bel et bien frappé le prisonnier. La loi a été appliquée et l'agent se trouve actuellement en détention préventive. Ce grave dépassement a eu lieu, rappelons-le, au deuxième jour de ce mois de ramadan. Le prisonnier, ayant déjà purgé 13 mois de détention, avait été extirpé de sa cellule, menotté et ligoté par le gardien. Il a été ensuite jeté dans un cachot où il a passé 24 heures. Le lendemain, après le f'tour, l'assaillant s'est encore introduit dans le réduit et l'a roué de coups. «Il a le côté gauche du visage tuméfié, des hématomes au niveau de l'œil et de la joue, de même qu'il souffre de douleurs à l'oreille droite», a écrit sa femme dans sa plainte adressée au directeur de la prison. Insistant sur la nécessité de doter les prisons de tous les moyens humains et matériels permettant une meilleure rééducation des détenus, le ministre a réaffirmé son intransigeance envers toute personne maltraitant les prisonniers quel que soit leur statut. «Il est strictement interdit à tout agent, fonctionnaire ou responsable de porter atteinte à un prisonnier, de le maltraiter ou de l'injurier», a-t-il rappelé, affirmant à ce propos veiller personnellement au respect de la dignité des prisonniers qui payent le prix de leurs erreurs envers la société en étant privés de leur liberté. Par ailleurs, M. Belaïz a rappelé qu'une inspection, créée depuis six mois, est chargée d'effectuer des visites inopinées et continues aux différents établissements pénitentiaires et centres de rééducation. L'inspecteur général qui préside cette instance, élabore des rapports périodiques sur la situation au sein des établissements pénitentiaires, a-t-il ajouté.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.