Code barres: plus de 400.000 produits sont codifiés en Algérie    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    L'économie du savoir permet la diversification de la production hors hydrocarbures    Gaïd Salah: le peuple algérien a prouvé qu'il est "un peuple des grands défis"    Chlef: quatre personnes arrêtées et saisie de plus de 53.000 unités de boissons alcoolisées    La direction d'Al Ahly dément toute négociation avec Bounedjah    Belmadi a gagné la bataille tactique et psychologique!    ILS TENTAIENT DE RALLIER DES GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Huit individus arrêtés à Relizane et Ghardaïa    Accidents de la route : 38 morts et 954 blessés en une semaine    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    COUVERTURE DE LA PRESIDENTIELLE : Les médias tenus de respecter les lois    CNAS D'ALGER : Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour les maladies professionnelles    ORAN : Démantèlement de deux réseaux de trafic de cocaïne    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 13ème journée    18 200 unités vendues à fin octobre 2019    Octavia 4-G : le modèle qui avance, la gamme qui monte !    Opération ville morte à Tichy    Détends-toi ! Ménage tes nerfs ! Cool !    A la conquête de l'Amérique    Début des travaux au stade du 5-Juillet    Les permanences des candidats en stand-by    Les candidats, cible des étudiants    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires    Les Européens divisés sur la réforme de l'élargissement à l'Est    Les services de la santé rassurent    «2049, l'année du serpent de terre…»    Venise sort la tête de l'eau après des inondations historiques    Schématisme et morale néolibérale    Parution d'"Une paix et amitié perpétuelles", de Tobjorn Odegaard    Les essais nucléaires de Reggane à travers la photo    Annulation des stages à l'étranger : Les universitaires s'indignent    LFP – Sanctions : Bouchar suspendu un match    JSMB – RCR : Victoire impérative pour les Béjaouis    Infos Campus    Blida: Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    Fonds détournés vers l'étranger: «Les autorités ont mis beaucoup de temps à agir»    El Oued: Benflis rejette tout lien avec l'ancien système    Football - Ligue 2: Plusieurs duels intéressants à l'affiche    Grève dans les écoles    Le ministre des Finances estime : "L'importance d'amender la Loi organique relative aux lois de Finances"    4 manifestants condamnés    Ryad Mahrez parmi les 100 joueurs les plus précieux du monde    Volkswagen investit pied au plancher    400 millions de dollars à l'horizon    Journées d'Art Contemporain de Carthage 2019 (JACC) : " Les galeries à l'œuvre "    Cinéma : Les Misérables, un film social coup de poing sur la banlieue    Alger (Fondation Casbah): Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cela s'est passe un jour / Aventures, drames et passions celebres
Les criminels à travers l'histoire (103 e partie)
Publié dans Info Soir le 03 - 07 - 2010

Résumé de la 102e partie n A sa sortie du cinéma, Al Capone est soumis à une fouille au corps : on trouve sur lui un revolver. Il est aussitôt arrêté.
On le laisse appeler son avocat. Il enlève la bague de diamant qu'il porte au doigt et la lui remet :
«Donne-la à mon frère Ralph.»
Cela signifie qu'il charge son frère de prendre sa suite, à la tête de l'empire. Capone est d'abord incarcéré à la prison du comté de Holmesburg, puis il est envoyé au pénitencier de l'Est où il séjournera une dizaine de mois.
Pendant que Al croupit en prison, son frère Ralph, aidé des proches collaborateurs du gangster, Jack Guzik et Franck Nitti, gèrent l'empire. Ralph ne sait pas que lui aussi est dans le collimateur d'Eliot Ness et qu'une enquête se poursuit en secret contre lui. Moins habile que Al, Franck n'a pas cherché à dissimuler ses richesses et il discutait librement au téléphone (bien entendu mis sur écoute) de ses transactions. Le Trésor américain n'a pas beaucoup de peine à démontrer l'évasion fiscale. Plusieurs brasseries et autres établissements du groupe ont été fermés. Dans les milieux criminels de Chicago, c'est la panique ! on sait que si Al Capone et son groupe tombent, d'autres suivront immanquablement.
Eliot Ness et ses hommes continuent à enquêter : les preuves s'accumulant, il sera bientôt possible de réunir un grand jury et de le convaincre qu'Al Capone s'est rendu coupable de la violation de la loi sur la prohibition et d'évasion fiscale, ne déclarant pas les revenus issus de ses activités... De quoi l'envoyer pour longtemps en prison !
En mars 1930, Al Capone retrouve la liberté. Il n'a pas purgé toute sa peine, mais il a été libéré pour bonne conduite. Désormais, il sait qu'il est sous haute surveillance et qu'il doit éviter de faire des fautes.
Cependant, du côté des autorités les provocations se poursuivent. Une semaine à peine après sa sortie de prison, le président de la commission sur le crime de Chicago, Franck J. Loesch, publie une liste des ennemis publics : à leur tête figure Al Capone, suivi de ses amis et proches collaborateurs : Ralph Capone, Franck Rio, Jack McGurn et Jack Guzik. La liste est publiée dans tous les journaux, avec des commentaires on ne peut plus acerbes.
«Voilà les ennemis des citoyens : ils vivent de la rapine, de la prostitution et de trafic de tous genres. Depuis de nombreuses années, ils écument Chicago et d'autres villes, ils sont à l'origine de massacres sanglants, ils font régner la peur et l'insécurité. Vivement que ces criminels soient mis hors d'état de nuire !»
Les menaces d'une arrestation n'inquiètent pas beaucoup Capone, en revanche il est ulcéré d'être ainsi désigné comme un ennemi public. Lui qui soigne son image de marque, qui se fait passer pour un gentleman, un mécène et surtout un modèle de réussite pour la communauté italienne !
«On n'a pas le droit de me faire ça, après tout ce que j'ai donné pour les sociétés caritatives, après mes initiatives en faveur de la jeunesse!»
Il rage, il se sent humilié et jure de se venger de ceux qui cherchent ainsi à nuire à sa notoriété. Il croit à un complot ourdi par des gangsters rivaux et il promet de les démasquer et de les châtier ! (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.