Un panel qui n'aura pas de sens si le mouvement populaire n'obtient pas satisfaction sur ses préalables    Pouvoir-opposition: Dialogue de sourds, divergences et risque de statuquo    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Un bien détestable président    LE JUSTE MILIEU    Finale de la CAN 2019: Algérie-Sénégal, vendredi à 20h00: Rendez-vous avec l'histoire    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Neuf individus arrêtés: Un trafic de véhicules et de faux et usage de faux démantelé    Remchi: 71 familles recasées dans le cadre du RHP    Le Hirak : ne pas brouiller son message nationaliste !    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    M. Chahar Boulakhras, P-DG de la Sonelgaz, à la Radio : "Nous avons connu un pic historique de 15 133 mégawatts"    CAN-2021: Tirage au sort ce jeudi au Caire    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Utilisation en ligne des techniques de sensibilisation à la protection de l'environnement: 30 étudiants de l'Est du pays en formation à El-Tarf    Alors que les citoyens dénoncent la suspension de l'AEP durant cette période caniculaire : Les responsables concernés restent imperturbables !    Sahel : Bamako salue le rôle «éminent» de l'Algérie    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Le calvaire des usagers    Les Verts en quête d'une 2e étoile    Les résultats connus aujourd'hui    Création d'un comité de suivi    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    Real : Zidane sur le point de perdre 3 de ses joueurs favoris ?    MAHIEDDINE TAHKOUT : Zoukh de nouveau devant la Cour Suprême    Les C400X et C400GT arrivent    Ils seront plus de onze millions à la rentrée prochaine    Les étudiants résistent    Du 28 au 30 septembre à Tébessa    ACTUCULT    Une nouvelle initiative de dialogue lancée    Une statistique qui profite à l'Algérie avant la finale    Une médiation morte avant de commencer    Baisse drastique des réserves de change    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cela s'est passe un jour : Aventures, drames et passions célèbres
Al Capone, terreur de l'Amérique (30e partie)
Publié dans Info Soir le 10 - 09 - 2006

Résumé de la 29e partie n Andrew Mellon, le secrétaire au Trésor américain, a désigné un jeune agent fédéral, Eliot Ness, pour mener l'enquête sur Al Capone.
La conférence a lieu à la mi-mai. Tous les gangsters que l'Amérique compte sont là. Johnny Torrio, ancien patron, puis collaborateur de Capone, qui a pris sa retraite après l'attentat raté qui a failli lui coûter la vie, est de retour. Et il veut retrouver ses fonctions ! Il commence par se faire élire à la tête du comité exécutif qui va arbitrer les conflits et surtout punir les traîtres.
Le pays est divisé en zones d'influence, chaque gangster en reçoit une. Les participants, qui soit détestent Capone, soit ont peur de lui, décident de placer à la tête de Chicago Johnny Torrio. Capone est aussitôt sommé de lui céder son empire et de le laisser procéder à la division de la ville entre les gangsters. Il ne dit rien, mais il est décidé à ne pas céder son empire ni le partager avec qui que ce soit.
Après la conférence, Al Capone se rend au cinéma pour se détendre. Il ne sait pas que les agents fédéraux l'attendent à la sortie.
«Haut les mains !»
Il lève les mains. Les agents le fouillent et retirent d'une des poches de sa veste un revolver. Le délit est trouvé : camouflage d'armes !
«Ce n'est pas sérieux !», dit le gangster.
Mais il est aussitôt arrêté et conduit en prison.
«Je veux voir mon avocat !», clame-t-il.
On le laisse appeler son avocat. Il enlève la bague de diamant qu'il porte au doigt et la lui remet : «Donne-la à mon frère Ralph.»
Cela signifie qu'il charge son frère de prendre sa suite à la tête de l'empire. Capone est d'abord incarcéré à la prison du comté de Holmesburg, puis il est envoyé au pénitencier de l'Est où il séjournera une dizaine de mois.
Pendant que Al croupit en prison, son frère Ralph, aidé des proches collaborateurs du gangster, Jack Guzik et Franck Nitti, gèrent l'empire. Ralph ne sait pas que lui aussi est dans le collimateur d'Eliot Ness et qu'une enquête se poursuit en secret contre lui. Moins habile que Al, Franck n'a pas cherché à dissimuler ses richesses et discute librement au téléphone (bien entendu mis sur écoute) de ses transactions. Le Trésor américain n'a pas beaucoup de peine à démontrer l'évasion fiscale.
Plusieurs brasseries et autres établissements du groupe sont fermés. Dans les milieux criminels de Chicago, c'est la panique ! On sait que si Capone et son groupe tombent, d'autres suivront immanquablement.
Eliot Ness et ses hommes continuent à enquêter : les preuves s'accumulant, il sera bientôt possible de réunir un grand jury et de le convaincre qu'Al Capone s'est rendu coupable de violation de la loi sur la prohibition et l'évasion fiscale, ne déclarant pas les revenus issus de ses activités...
De quoi l'envoyer pour longtemps en prison ! (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.