Il a affiché son soutien au candidat Bouteflika : Le maire de Khenchela attise la colère populaire    «Le choix de Bouteflika est une nécessité»    Seuls 43,7% des commerçants sont immatriculés    570 opérateurs attendus début mars à Oran    Plus de 100 000 Algériens bénéficient des allocations supplémentaires, de solidarité et d'invalidité    Réformes sans ouverture    Le Chabab pour la confirmation, le Milaha sur tous les fronts    220 lutteurs attendus à Annaba    Les Françaises sacrées par équipes    Saisie de 34 grammes de kif traité et arrestation d'un trafiquant    Du nouveau pour la rentrée de dimanche prochain    «L'écriture romanesque est la sœur jumelle de la liberté»    Mauvais cholestérol    Salon de l'environnement des Scouts : Plus de 300 arbustes plantés    Hommage à Nabila Djahnine, symbole de lutte    Chlef: Cap sur l'exportation de ciment    Coupe d'Algérie - 1/4 de finale: Deux chauds derbys    Football - Quota des entraîneurs largement dépassé: Une situation très alarmante    Message de Bouteflika: Sécurité, unité et consensus    Quand les Haïtiens sont tués en laissant de marbre D. Trump    L'ambassadrice algérienne en Espagne affirme - Immigration : «L'Algérie est un pays de destination»    Après l'assassinat du jeune Assil: Activation des dispositifs de sécurité au sein des cités universitaires    Des portables volés et des armes blanches saisies: Les « agresseurs » de la place Valéro sous les verrous    Ingérence occidentale au Venezuela : l'errance des pays rentiers vulnérables (Suite et fin)    De la pondération    Lahbiri nommé sénateur du tiers présidentiel    Journée de la ville : comment le centre-ville d'Oran a changé à travers les siècles ?- Les places d'Oran    Défaite du GSP devant Gaz-Sud    Possible reconversion du bassin de plongeur en bassin de water-polo    Démission de l'entraîneur Abdelkrim Latreche    Soutien de l'UNFA au candidat Bouteflika pour la poursuite des réformes    La Ligue arabe s'oppose à la présence de troupes étrangères en Syrie    L'Algérie participe avec une centaine de start-up à Viva Technology du 16 au 18 mai 2019 à Paris    Une grande histoire et de grandes personnalités    Un important plan de développement en cours de réalisation    Remise de 391 décisions d'attribution de parcelles et d'aides à l'auto-construction    ELECT.M participe au plus grand Salon de l'électricité au monde «Middle East Electricity»    Les dix solutions pour maintenir les réserves de change à 100 milliards de dollars    Appel à manifester le 20 février pour libérer les militants du mouvement populaire    Accord sur le redéploiement à Hodeida, la crise au menu du Conseil de sécurité    Si nos montagnes pouvaient parler !    Célébration de la journée du chahid à Tiaret    Les chercheurs ont retrouvé 2 000 pièces à ce jour    Les USA sont en recul face à la Russie et la Chine    Energie : L'Algérie exportera le carburant vers l'Afrique et l'Europe dès 2022    Le MDN appelle les Algériens à "plus de vigilance"    Conférence de Denis Martinez    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Liban / Situation intérieure
Un appel syro-saoudien
Publié dans Info Soir le 31 - 07 - 2010

Conflit n Le président syrien et le roi saoudien ont appelé hier les Libanais à éviter tout recours à la violence pour régler leurs différends.
Bachar al-Assad et le roi Abdallah ont souligné «l'importance de la stabilité et de l'engagement des Libanais à ne pas recourir à la violence», a indiqué un communiqué de la présidence libanaise, à l'issue de cette visite à Beyrouth, la première du président syrien depuis l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, meurtre pour lequel son pays avait été pointé du doigt.
Les deux dirigeants et le président libanais Michel Sleimane ont appelé les parties libanaises à «recourir aux institutions légales et constitutionnelles ainsi qu'au gouvernement d'union Libannationale pour régler les différends», selon le texte publié après cette visite de quatre heures. Les deux puissances régionales cherchent à mettre tout leur poids pour éviter une nouvelle crise au Liban. Le 22 juillet, le chef du mouvement chiite Hezbollah, Hassan Nasrallah, a annoncé qu'il s'attendait à ce que le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), créé par l'ONU, accuse des membres de son parti d'implication dans le meurtre de Rafic Hariri. La perspective d'une telle accusation fait ainsi craindre de nouvelles violences confessionnelles comme celles qui avaient opposé en 2008 des partisans du sunnite Saad Hariri, fils de Rafic, et ceux du Hezbollah, faisant une centaine de morts en une semaine. Un gouvernement d'union nationale, dirigé par Rafic Hariri et comprenant deux ministres du Hezbollah, a vu le jour en novembre 2009. Le roi Abdallah, dont la visite constituait la première d'un roi saoudien au Liban depuis 1957, et le président Assad ont souligné l'importance de « poursuivre la voie de l'apaisement, du dialogue et du renforcement de l'union nationale ». Pour Hassan Fadlallah, un député du Hezbollah, la question du TSL a été au coeur des débats entre les trois dirigeants. « Les derniers développements concernant le tribunal international ont été au coeur du sommet », a-t-il dit. Interrogé sur l'issue de ses entretiens à huis clos avec son homologue libanais à la suite du sommet, M. Assad les a qualifiés d'« excellents ». Arrivés à bord de l'avion du roi en provenance de Damas, le président syrien et le monarque ont quitté Beyrouth en fin d'après-midi.
Le roi Abdallah s'est rendu à Amman et M. Assad est rentré en Syrie. Après le meurtre d'Hariri, le régime de M. Assad a été contraint de retirer ses troupes du Liban après 30 ans de tutelle, marquant le début d'une longue période d'animosité entre les deux voisins. Damas dément toute implication dans ce crime. La Syrie, aux côtés de son allié chiite l'Iran, est le principal soutien au Hezbollah qui prône la lutte contre Israël, tandis que l'Arabie saoudite est le plus important allié régional de Saad Hariri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.