Les femmes-mères travailleuses entre le four et le moulin    1 500 milliards de DA hors circuit    Pas d'impacts de la crise financière    Pour l'annulation des poursuites judiciaires    Varsovie attend des excuses d'Israël    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Pauvre Finkielkraut    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Feghouli et Bennacer dans le Onze type africain de la semaine    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Le plan de Benghabrit pour faire face à la grève    Violences contre les femmes et trafic de drogue en hausse    Gâteau renversé aux agrumes    La « main étrangère » au service du régime illégitime d'Alger durant la « sale guerre ».    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Liberté de la presse : Le Maroc renoue avec les méthodes de barbouzes    Aïn El Hammam : Un commerce informel encombrant    Boufarik : 32 Omras octroyées par l'association Ennour    Opposition unie, un rêve ?    Tiaret: Un réseau de vol de véhicules démantelé    EN - La liste des joueurs à retenir: Un casse-tête pour Belmadi    Ligue 2 - Probabilités de relégation: Le temps de la calculette est arrivé !    UMA et sociétés civiles: «Laisser le règlement du problème du Sahara Occidental aux Nations unies»    Le vendredi de tous les dangers    Boumerdès: Un véhicule de transport de fonds attaqué, 15 milliards volés    Le mot du Chahid à ces gens-là...    Sebaâ et Haniched renforcent la DTS    Les acteurs politiques face aux risques de dérapages    «L'assiette destinée au centre de formation du club est prête»    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Le développement de l'Afrique, un enjeu géostratégique au XXIe siècle»    Avec Ooredoo, suivez votre consommation d'eau sur votre mobile grâce au nouveau service exclusif «SEAAL Mobile»    Comment renforcer les capacités des bureaux d'hygiène    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Retour des «djihadistes», un vrai casse-tête pour les autorités françaises    Où est le programme ?    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Exportation de 860.000 œufs vers la Libye    Influence de la cuisine orientale sur la cuisine européenne du Moyen-âge    Bedoui dénonce des tentatives de "gâcher" l'élection    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    17 personnes décédées et 1.242 autres blessées en une semaine    Déclaration de politique générale : M. Ouyahia la présentera lundi prochain devant l'APN    Augmentation de la bourse et suppression des réfectoires    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Colloque/Mémoire filmique : Appel à fédérer les efforts des institutions concernées
Publié dans Info Soir le 15 - 10 - 2017

Débat - Le directeur général des archives nationales a lancé, samedi à Alger, un appel pour «fédérer les efforts» des institutions algériennes et internationales dans la préservation et la restauration du patrimoine cinématographique.
S'exprimant à l'ouverture du colloque international "La mémoire des films : préserver le patrimoine cinématographique" qui se déroule à la Bibliothèque nationale, Abdelmadjid Chikhi a regretté de voir ces institutions "œuvrer en autarcie" et a affirmé n'avoir "pratiquement jamais collaboré" avec des entités comme la Cinémathèque algérienne ou le Cnca (Centre national du cinéma et de l'audiovisuel).
Estimant que les archives nationales devraient être le "réceptacle des travaux sur la mémoire", le DG des archives nationales a invité les intervenants dans ce domaine à s'unir pour "établir une stratégie commune" et "améliorer les conditions" de conservation et l'état des archives filmés, jugé "catastrophique".
Le président de la Fédération internationale des archives filmique (FIAF), Fréderic Maire, et le Secrétaire régional de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) ont de leur côté réaffirmé le rôle et l "'importance" du travail accompli par les cinémathèques dans la préservation de la mémoire filmique. Rebondissant sur ces propos, le réalisateur et producteur égyptien, Ahmed Atef, a déploré la perte par son pays de "près des deux tiers" de son patrimoine cinématographique, en raison de l'absence d'une cinémathèque égyptienne, a-t-il dit.
Ce patrimoine, "aujourd'hui majoritairement détenu par des chaînes de télévision saoudiennes et américaines" auquel s'ajoute la dégradation de plusieurs centaines de films, stockés dans de mauvaises condition ou ravagés par les flammes suites à des sinistres, prive l'Egypte d'un pan important de sa mémoire, a-t-il détaillé.
La chef de projet World Cinema Project, Cecilia Cenciarelli, de la cinémathèque de Bologne (Italie) a indiqué qu"lle avait entamé aux fins de la restauration des recherches sur sept films algériens dont "Chroniques des années de braises" et "Le vent des Aurès" de Mohamed Lakhdar Hamina.
Saluant "les efforts des responsables (de la cinémathèque) depuis sa création, en particulier ceux de son ancien directeur Boudjemâa Kareche", le ministre de la Culture, Azzedine mihoubi a rappelé, devant les participants au colloque, que l'objectif de son département était de "récupérer les négatifs des films algériens entreposés à l'étranger" depuis plusieurs décennies.
Egalement présent lors de cette première journée du colloque, le chef de délégation de l'Union européenne, John O'Rourke est revenu sur les réalisations du programme d'appui de l'UE au patrimoine culturel algérien qui a, entre autres, dispensé des formation en matière de préservation et de restauration des archives audiovisuel et photographiques, a-t-il rappelé.
Organisé par le ministère de la Culture, en collaboration avec le programme d'appui de l'UE, le colloque de deux jours prévoit des ateliers et des conférences sur la préservation de la mémoire cinématographique.
- La directrice du développement et de la promotion des arts a relevé samedi à Alger l'urgence de parachever "au plus tôt" le projet de stockage des archives filmiques et rappelé la nécessité d'en améliorer les conditions de conservation.
Zahia Bencheikh El Hocine a indiqué que le projet, confié à l'Agence de réalisation des grands projets culturels (Arpc), était "en attente" d'attribution d'une assiette foncière. Ce centre devra permettre la conservation des copies 35mm ainsi que des "copies nitrate hautement inflammables" dans de bonnes conditions, a-t-elle argumenté. Selon la responsable, il existe pas moins de 15 000 films en 35mm stockés dans les locaux de la cinémathèque, de la bibliothèque nationale et du Cnca (Centre national de cinéma et de l'audiovisuel).
Zahia Bencheikh El-Hocine a également relevé l'urgence d'améliorer les conditions de stockage, en citant l'exemple les locaux de la bibliothèque nationale "où l'air conditionné est défectueux", a-t-elle dit.
Parmi les priorités du ministère en matière de préservation, elle cite la création d'un département technique à la cinémathèque et la revalorisation de celle-ci, outre le programme de formation déjà en cours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.