PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Patrimoine cinématographique : Le film dans tous ses états
Publié dans Horizons le 15 - 03 - 2010

Le patrimoine filmique connaît un nouveau mouvement dans sa mise en conservation. Ainsi, plus de 5.600 films ont été extraits de vieux entrepôts humides de la cinémathèque pour être transférés vers la Bibliothèque nationale d'Algérie où un espace adéquat pour le stockage des pellicules est installé, apprend-t-on auprès du Centre algérien de la cinématographie (CAC). Cette nouvelle opération de sauvetage et de transfert de près de 20 000 pellicules datant depuis les années 1950 remet de nouveau en question certains normes de conservations dans dépôts de l'ex cinémathèque. Désormais, c'est au sein de la bibliothèque nationale qui répond le plus aux critères universels de conservation en termes de température et climatisation. Pour le moment, la préservation du patrimoine filmique des longs métrages se fait par un traitement chimique dans les dépôts vétustes de Debussy et Bab El Oued ainsi qu'à la salle de répertoire de Blida. Aussi, cette initiative, lancée dans le but de sauvegarde et de protection du patrimoine filmique du CAC, et qui nécessite des boîtes spéciales pour couvrir les films, se poursuivra-t-elle jusqu'au transfert de la totalité des archives. Les pellicules seront répertoriées dans les fichiers informatiques dans le but de faciliter la recherche et compléter ainsi la base de données de la Cinémathèque, pour une meilleure réalisation d'un catalogue complet des archives filmiques. La prise en charge scientifique de conservation des archives filmiques a permis de mettre en branle un mécanisme de soutien dans les travaux de restauration de tout le patrimoine cinématographique.
"La conservation des films est une tâche complexe et nécessite beaucoup de délicatesse. Pour la réussir, il faut faire appel à des experts et spécialistes et prendre le temps nécessaire", estimant que la restauration du patrimoine filmique contient des points de croisement avec celle du patrimoine matériel. Un responsable au CAC fait savoir que le nombre de films endommagés par le "syndrome du vinaigre", une sorte de décomposition chimique qui affecte les pellicules en triacide de cellulose, est estimé à près de 300 films. Ces films n'ont pas été jetés ou détruits, mais plutôt mis en quarantaine pour ne pas contaminer les films en bon état, en attendant d'entamer les opérations de récupération et de traitement, a-t-il ajouté, rappelant que la durée de vie d'un support filmique en triacide de cellulose varie de 50 à 100 ans. Par ailleurs, le CAC prévoit de rafraîchir et de numériser 20.000 affiches de grands classiques de cinéma, dont certaines sont peintes à la main, ainsi que des photographies prises lors des différents tournages des tout premiers films.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.