Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Patrimoine cinématographique : Le film dans tous ses états
Publié dans Horizons le 15 - 03 - 2010

Le patrimoine filmique connaît un nouveau mouvement dans sa mise en conservation. Ainsi, plus de 5.600 films ont été extraits de vieux entrepôts humides de la cinémathèque pour être transférés vers la Bibliothèque nationale d'Algérie où un espace adéquat pour le stockage des pellicules est installé, apprend-t-on auprès du Centre algérien de la cinématographie (CAC). Cette nouvelle opération de sauvetage et de transfert de près de 20 000 pellicules datant depuis les années 1950 remet de nouveau en question certains normes de conservations dans dépôts de l'ex cinémathèque. Désormais, c'est au sein de la bibliothèque nationale qui répond le plus aux critères universels de conservation en termes de température et climatisation. Pour le moment, la préservation du patrimoine filmique des longs métrages se fait par un traitement chimique dans les dépôts vétustes de Debussy et Bab El Oued ainsi qu'à la salle de répertoire de Blida. Aussi, cette initiative, lancée dans le but de sauvegarde et de protection du patrimoine filmique du CAC, et qui nécessite des boîtes spéciales pour couvrir les films, se poursuivra-t-elle jusqu'au transfert de la totalité des archives. Les pellicules seront répertoriées dans les fichiers informatiques dans le but de faciliter la recherche et compléter ainsi la base de données de la Cinémathèque, pour une meilleure réalisation d'un catalogue complet des archives filmiques. La prise en charge scientifique de conservation des archives filmiques a permis de mettre en branle un mécanisme de soutien dans les travaux de restauration de tout le patrimoine cinématographique.
"La conservation des films est une tâche complexe et nécessite beaucoup de délicatesse. Pour la réussir, il faut faire appel à des experts et spécialistes et prendre le temps nécessaire", estimant que la restauration du patrimoine filmique contient des points de croisement avec celle du patrimoine matériel. Un responsable au CAC fait savoir que le nombre de films endommagés par le "syndrome du vinaigre", une sorte de décomposition chimique qui affecte les pellicules en triacide de cellulose, est estimé à près de 300 films. Ces films n'ont pas été jetés ou détruits, mais plutôt mis en quarantaine pour ne pas contaminer les films en bon état, en attendant d'entamer les opérations de récupération et de traitement, a-t-il ajouté, rappelant que la durée de vie d'un support filmique en triacide de cellulose varie de 50 à 100 ans. Par ailleurs, le CAC prévoit de rafraîchir et de numériser 20.000 affiches de grands classiques de cinéma, dont certaines sont peintes à la main, ainsi que des photographies prises lors des différents tournages des tout premiers films.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.