L'art de la confusion.    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Yacine Mahideb. Poète : Des mots pour panser des blessures    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Issiakhem de A à Z    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Le FLN part en favori    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    La revanche des riches    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Hydrocarbures : Sonatrach et la compagnie russe Transneft signent deux contrats    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les énormes potentialités d?une réserve
Publié dans Info Soir le 14 - 01 - 2005

Caractéristiques L?unique vestige de nature hydrique de l?ancienne Mitidja marécageuse et asséchée par les colons, est aujourd?hui, une remarquable réserve naturelle de Réghaïa.
Classé par Ramsar le 4 juin 2003 réserve naturelle d?importance internationale, ce site naturel avec un climat méditerranéen, chaud en été et froid en hiver, est unique au niveau de la région biogéographique de l?Algérois.
Bénéficiant d?un plan de valorisation de 2 millions d?euros dont 480 000 alloués par l?association Life accordés par le Fonds mondial de l?environnement, ce site est en travaux à 95% et revivra le 2 février prochain par l?inauguration du centre d?éducation à l?environnement, une date coïncidant avec la Journée mondiale de l?environnement.
La réserve naturelle est située à 30 km d?Alger à la limite Nord-Est de la plaine de la Mitidja et à 14 km de Boumerdès limitée au nord par la RN 5 reliant Alger à Constantine, au sud la ville de Réghaïa ; à l?est Boudouaou et à l?ouest Aïn Taya.
Totalisant une superficie côtière et marine de 1 100 ha dont 158 sont des terres et sols de bâtiment privé, la réserve de Réghaïa est le dernier vestige de la Mitidja. Par la diversité des écosystèmes, la réserve est riche en faune et en flore.
C?est un milieu d?hivernage aussi pour les oiseaux migrateurs. En outre, des milliers d?estivants sont séduits chaque année par la plage d?El-Kadous, lieu de loisirs et de détente pour les familles et un milieu idéal pour le tourisme écologique. Pour aller à la réserve, il faut prendre la route goudronnée de la plage El-Kadous ouverte sur initiative du centre cynégétique, au sud par la Route nationale Aïn Taya-Boumerdès ou par l?est, par la route de Réghaïa-Plage. La réserve abrite une richesse floristique (243 espèces végétales recensées) et faunistique (203 espèces d?oiseaux, 11 mammifères, 9 espèces réparties entre reptiles et amphibiens et environ 40 espèces marines).
A signaler que 4 espèces d?oiseaux sont menacées et figurent sur la liste rouge UICN et que 65 autres sont protégées par la réglementation algérienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.