Les assemblées locales appelées à s'affranchir de la bureaucratie    7e réunion de haut niveau des Parlements du groupe de dialogue 5+5, demain à Alger    Les syndicalistes de l'UGTA montent au créneau    Pièce de rechange auto : il n'a jamais été question de suspendre l'importation    Evaluation des politiques publiques : Une pratique en quête d'institutionnalisation    Le désenchantement s'est installé. Il faut réformer l'appareil de l'Etat    Tunisie : Un 7e anniversaire de la révolution au goût amer    Catalogne : Les indépendantistes récupèrent la présidence du Parlement    Ligue 1 : Derby de la peur au 20 Août 1955    Mondiaux de la médecine : Préparation perturbée pour les Algériens    ASMO : Qui veut pousser Laoufi à partir ?    Les usagers ont accepté ces augmentations symboliques puisque leur impact sur leur pouvoir d'achat est minime    «Je suis spécialiste... je galère»    Le front social ne décolère pas    La société algérienne est défaite et l'ordre institutionnel a reculé    Dans les coulisses de... : Spectacle de Nawell Madani    Cherif Kheddam de A à Z    Claude Puel : «Je ne pense pas que Slimani restera avec nous»    Jumia Travel organise l'African Travel Awards dans huit pays    Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)    Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés    Projet de réalisation d'un parking de voitures de 5 étages à Sétif    Pétrole : L'EIA prévoit un nouveau record de production en 2018    MCO / Mekkaoui : «Cette fois, on battra le Paradou !»    NAHD / Khiat : «On fera plaisir à nos supporters ce samedi»    L'ex-ministre de la Défense de Gbagbo condamnés à 15 ans de prison    Un virus mutant créé dans l'espoir d'un vaccin plus efficace    La CEDEAO surveille le processus politique en Gambie    Etats-Unis : Première victoire pour un défenseur des sans-papiers    HSBC écope d'une amende de plus de 100 millions de dollars    Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations    CN du RND : Ouyahia élude la question de l'ouverture du capital des entreprises publiques    RENCONTRE NATIONALE DES P/APC ET DES P/APW    Ã‰NERGIES RENOUVELABLES    Constantine - Tirage au sort des 1.550 logements sociaux: Des manifestants dénoncent leur exclusion de la liste    A travers l'UNRWA c'est le peuple palestinien qui est visé    Ouyahia: Premier ministre ou coordonnateur de l'action gouvernementale ?    Revendications des médecins résidents: Un comité de suivi installé ce dimanche    CRB-USMH, derby algérois à grand enjeu    Habitations précaires : Les programmes de logements se poursuivront jusqu'à leur éradication    Zidane face à une campagne médiatique    "L'instruction du Président n'est pas un redressement"    Le chef de l'ONU inquiet des conditions du retour    Récital de la cantatrice algérienne Faïrouz Oudjida    Education Ouyahia reçoit le DG de l'ALESCO    L'inscription du raï en bonne voie    Des illusions algéroises    Exposition chez Bouffées d'Art    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.