Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Conseil des ministres : le projet de la nouvelle loi relative à l'investissement adopté    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Les bases de la transition énergétique    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    La Sonelgaz se met de la partie    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Pourquoi les prix ont baissé    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Expiration aujourd'hui du délai d'affiliation à la Sécurité sociale
Les employeurs contrevenants s'exposent à des sanctions
Publié dans La Tribune le 31 - 03 - 2016

Le délai accordé aux employeurs pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Sécurité sociale expire aujourd'hui, a rappelé la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas). «Les employeurs n'ayant pas régularisé leurs situations envers la Sécurité sociale sont appelés à se rapprocher des services de la Cnas, avant le jeudi 31 mars», a indiqué, hier, la Caisse dans un dernier appel aux employeurs.
Le délai accordé aux employeurs pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Sécurité sociale expire aujourd'hui, a rappelé la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas). «Les employeurs n'ayant pas régularisé leurs situations envers la Sécurité sociale sont appelés à se rapprocher des services de la Cnas, avant le jeudi 31 mars», a indiqué, hier, la Caisse dans un dernier appel aux employeurs. «La Cnas lance son dernier appel aux employeurs n'ayant pas régularisé leurs situations envers la Sécurité sociale à se rapprocher de ses services, avant le 31 mars de l'année 2016, afin de bénéficier des facilitations et avantages prévus par la loi de Finances complémentaire pour l'année 2015, relatifs aux exonérations des pénalités de retard, après le règlement des cotisations principales ou des échéanciers de paiement», a précisé la même source.
Il est à noter que ces mesures exceptionnelles ont pour objectif, notamment, l'allégement des dettes des employeurs en matière de cotisation, et la régularisation de la situation des salariés non déclarés. Elles visent, notamment, le recouvrement des cotisations principales, en accordant à ces assujettis à la Sécurité sociale (employeurs et non-salariés) des échéanciers de paiement des cotisations antérieures. Cette opportunité permet aux employeurs concernés de bénéficier de l'exonération totale des majorations et pénalités de retard.
Concernant les personnes activant dans l'informel et ceux qui sont sans couverture sociale, la mesure de la LFC-2015 offre la possibilité de s'affilier volontairement auprès du régime des salariés afin de bénéficier des prestations en nature de l'assurance maladie et maternité, contre le versement d'une cotisation mensuelle fixée à 12% du Salaire national minimum garanti (Snmg) soit 2 160 dinars/mois. Cette disposition qui est applicable pour une période transitoire de trois (3) années au maximum accordées aux affiliés volontaires pour leur permettre de formaliser leur situation professionnelle (Art 60 de la LFC 2015), n'est pas concernée par le délai du 31 mars.
Pour sensibiliser les employeurs concernés sur l'opportunité qui leur est offerte de se conformer à la loi, des campagnes d'information et de vulgarisation ont été programmées (portes ouvertes, journées, séminaires...) par les différents acteurs de la Sécurité sociale, aux niveaux local et national.
Ces bénéficiaires de l'affiliation volontaire à la Cnas conformément à la disposition de l'article 60 de la LFC 2015, seront prioritaires pour les dispositifs de l'emploi dès l'année 2016.
Par ailleurs, les employeurs n'ayant pas réglé leur situation après l'expiration du délai fixé aujourd'hui, s'exposent à des sanctions qui seront engagées à leur encontre. Les contrevenants encourent une amende allant de 100 000 à 200 000 dinars par travailleur non déclaré et une peine d'emprisonnement de 2 à 6 mois ou l'une des deux peines, en plus des actions de recouvrement forcé des cotisations prévues par la loi avec les pénalités de retard. En cas de récidive, l'amende sera de 200 000 à 500 000 dinars par travailleur non déclaré et une peine d'emprisonnement de 2 à 24 mois.
C. C./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.