Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    9ème vendredi de marches pacifiques à travers les wilayas du pays : Les Algériens déterminés pour déloger le système en place    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    Très ralentie au 1er trimestre : Danone attend une accélération au 2e trimestre    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    Ould Abbès obtient l'autorisation    Ouyahia acculé    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Un gain pour le budget de l'Etat    Légère baisse des importations    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Un 39e anniversaire particulier    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La première édition du «Prix Cheikh Abdelkrim Dali» s'est ouverte à Alger
Elle vise à découvrir et promouvoir de jeunes talents
Publié dans La Tribune le 20 - 11 - 2016

L'ouverture de la première édition du «Prix Cheikh Abdelkrim Dali», organisée par la Fondation éponyme, s'est déroulée en présence des représentants du Premier ministère et du ministère de la Culture. Des personnalités du monde de la culture, également présentes, ont pu assister en début de soirée à l'intervention de Dif Fazilet qui est revenue sur la première partie du parcours artistique de Cheikh Abdelkrim Dali (1914-1978), depuis les années 1930 jusqu'à 1945 où il a rejoint Alger
La première édition du «Prix Cheikh Abdelkrim Dali» de musique andalouse s'est ouverte mercredi dernier à Alger avec un spectacle animé par Lila Borsali, Hasna Hini, Dalila Mekkader et Karim Boughazi.
Devant un public nombreux venu à la salle Atlas à Bab El Oued où la compétition est prévue jusqu'au 19 novembre, les quatre artistes ont étalé, près de trois heures durant, des pièces du patrimoine andalou dans ses variantes Hawzi, Aroubi, Andalou et M'dih.
Accompagnés par la vingtaine d'instrumentistes, dont sept musiciennes, formant l'Orchestre Abdelkrim Dali dirigé par Naguib Kateb, les interprètes aux voix limpides ont donné le ton à cette première édition, se surpassant de technique et de professionnalisme.
Enchaînant Noubet Maya à quelques pièces dans le genre Aroubi, Lila Borsali, au charisme imposant et au timbre vocal cristallin, a embarqué l'assistance dans une randonnée onirique.
Intervenant ensuite avec des pièces du répertoire du Cheikh Abdelkrim Dali, Hasna Hini, également au luth, a mené sa prestation d'une main de maître, donnant de l'assurance à l'orchestre qui reprenait les variations mélodiques et rythmiques qu'elle lui indiquait.
Les pièces, «Tal Laâdab biya», «Dja lakhbar mel gherb» dans le genre aroubi, enchaînées à des «M'dihs» ont été brillamment interprétées par Hasna Hini qui a dédié sa prestation, a-t-elle précisé à l'APS, à «Kheireddine Sahbi, un de (ses) musiciens à Paris, victime des attentats de novembre 2015».
Etablie à Madrid (Espagne), Hasna Hini, diplômée par ailleurs en musicologie à Paris, a, dès l'âge de huit ans, adhéré à l'Association «Essendoussia», puis «El Inchirah», pour participer comme soliste, alors qu'elle n'a que 15 ans au Festival de Ghaza (Palestine).
Partie à Paris, elle adhère à l'Association «Les airs andalous» et poursuit une formation académique, avant de s'envoler à nouveau pour Madrid où elle perfectionne son art, avec des formations marocaines et gitanes.
Fière de s'être frottée à de grands maîtres comme le regretté Boudjemaâ Fergane, son père Smail Hini et Cheikh Amar Ezzahi, Hasna Hini compte deux CD à son actif, «Min Touratina» (de notre patrimoine-2008) et «Chiaâr Errouh wel Qalb» (Poésie de l'âme et du cœur-2010).
Dalila Mekkader est à son tour, apparue à la kouitra, avec Noubet Dil et les pièces aroubies et hawzis, «Frag Ghzali», «El Mehna ou Loghram» et»Wahd El Ghoziel» dans un répertoire plaisant qui a suscité du répondant chez le public.
Née en 1965 à Alger, la cantatrice à la voix suave, a débuté sa formation en 1974 à l'Institut national de musique, avant d'intégrer l'Association d'«El Fekhardjia» en 1981.
Etablie depuis une dizaine d'années à Dubaï aux Emirats Arabes Unies après avoir séjourné aux Etats-Unis, Dalila Mekkader promeut dans différentes rencontres le patrimoine andalou «seule et sans orchestre», a-t-elle regretté.
Auteure de trois CD, «Noubet Aroubi Tabaâ Mawal» (2012), «Noubet Maya» et «Hawzi Raml el Maya», produits en 2013, Dalila Mekkader attend «un soutien de la part des pouvoirs publics».
Karim Boughazi, le seul ténor parmi les cantatrices sopranes, a clos la soirée avec Noubet Raml el Maya dans sa version Sanaâ, donnant une prestation de haute facture, de l'avis des connaisseurs présents au spectacle.
L'ouverture de la première édition du «Prix Cheikh Abdelkrim Dali», organisée par la Fondation éponyme, s'est déroulée en présence des représentants du Premier ministère et du ministère de la Culture.
Des personnalités du monde de la culture, également présentes, ont pu assister en début de soirée à l'intervention de Dif Fazilet qui est revenue sur la première partie du parcours artistique de Cheikh Abdelkrim Dali (1914-1978), depuis les années 1930 jusqu'à 1945 où il a rejoint Alger.
La première édition du «Prix Cheikh Abdelkrim Dali» qui vise à «découvrir et promouvoir de jeunes talents» s'est poursuivie jeudi avec l'entrée en compétition des candidats Sabah Boulemnakher, Bilal Boustani, Djamel Hazem et Walid Medjadj.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.