PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La communauté algérienne en France se prépare pour le 9 avril
L'ambassade et les consulats d'Algérie en ébullition
Publié dans La Tribune le 24 - 02 - 2009

De notre correspondant à Paris
Merzak Meneceur
Lancée début février, la campagne de préparation et d'organisation de l'élection présidentielle ainsi que celle de sensibilisation des électeurs suivent leur cours selon le programme défini lors de la réunion des consuls généraux et des consuls d'Algérie en France tenue à Paris le 2 du mois sous la présidence de M. Missoum Sbih, l'ambassadeur.
L'objectif est de créer les meilleures conditions possibles pour un bon déroulement des opérations de vote et de permettre une participation la plus large des Algériens établis en France au scrutin présidentiel. Ce qui est déjà connu, c'est que les citoyens de ce côté-ci de la Méditerranée commenceront à voter dès le 4 avril afin de profiter du week-end français (samedi et dimanche) propice, grâce à la disponibilité de temps, à drainer la grande affluence vers les urnes. Les bureaux de vote resteront ouverts jusqu'au
9 avril au soir.
C'est pour s'enquérir sur place de l'état de préparation de l'élection et contribuer à la sensibilisation des Algériens en faveur du vote que Missoum Sbih s'est engagé depuis le 4 février dans un tour de France en 18 villes-étapes, c'est-à-dire dans toutes les circonscriptions consulaires. Aujourd'hui, mardi, il sera à Montpellier, après Bordeaux, Strasbourg, Lille, Marseille, Lyon et d'autres villes, terminant sa tournée le 11 mars.
L'ambassadeur avait expliqué, le 2 février, que sa tournée est «une mission visant à informer tous nos interlocuteurs sur les dispositions prises par le gouvernement pour que le scrutin se déroule dans les meilleures conditions possibles, dans la plus grande transparence et le strict respect des lois pour permettre le libre choix des électeurs». Le chef de la mission diplomatique veut ainsi affirmer que son implication sur le terrain est celle d'un commis de l'Etat en dehors de tout esprit partisan laissant aux représentants des candidats à la présidentielle le soin de mener, le moment voulu, la campagne électorale.
Pour la période du 4 au 9 avril, il faut voter et faire voter. Tel semble être le leitmotiv de l'ambassadeur, craignant peut-être un fort taux d'abstention. C'est vrai que celui-ci n'est pas à exclure entre la jonction de la campagne que mèneront les militants des partis opposés à l'élection présidentielle et de la démobilisation d'électeurs favorables au candidat Bouteflika, estimant qu'il n'aurait pas besoin de leurs voix, sa réélection étant, selon leur conviction, certaine. Pour contrecarrer les effets possibles de ce double phénomène, la représentation diplomatique s'appuie sur le mouvement associatif animé par l'esprit civique. Dans chaque ville visitée, M. Sbih tient une réunion-débat avec les représentants des associations qui l'interpellent sur tous les sujets ayant trait à l'élection présidentielle, aux problèmes socio-économiques de l'Algérie et aux relations algéro-françaises. Ces associations sont les véritables relais sur le terrain pour sensibiliser les Algériens sur l'utilité et l'importance du vote du 9 avril. L'autre atout en faveur du vote est l'ouverture, les jours du scrutin, de bureaux délocalisés. En plus des classiques centres ouverts dans les consulats algériens, des locaux de proximité sont mis à la disposition des autorités algériennes, avec l'accord indispensable de l'administration française, évitant ainsi à des citoyens d'effectuer des dizaines ou des centaines de kilomètres pour accomplir leur devoir électoral.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.