Premier League : Pas de reprise début mai et réduction de salaire pour les joueurs    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE COVID 19 : Le ministre Chitour appelle les enseignants à s'impliquer    DISPONIBILITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES : Le ministre du Commerce rassure    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès enregistrés    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Adrar: large élan de solidarité de la société face aux risques du Covid-19    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Batna    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid-19: fermeture, dès vendredi, du marché quotidien de Réghaia    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    Covid-19: un couloir vert pour les produits médicaux et les équipements de protection    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Man United : Solskjaer fait une demandes aux épouses des joueurs    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Vers une plus forte chute de la demande    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un journaliste président par défaut du MOC
AG élective dans l'indifférence totale
Publié dans La Tribune le 29 - 07 - 2017

En théorie, un président de club doit parfaitement maîtriser la gestion administrative, être plutôt polyvalent et énormément porté sur la communication. Il doit également connaître le milieu dans lequel il est appelé à évoluer. Le nouveau président du MOC est un communicant et, pour avoir été dans les milieux sportifs depuis près d'une quinzaine d'années, a deux de ces qualités, mais seront-elles suffisantes dans un milieu, ou justement, rien n'est connu parce que tout simplement anachronique ?
«Cela ne va pas être facile, j'en suis conscient. Pour moi, il s'agit en priorité de sauver le club, sauver c'est-à-dire lui éviter de ne plus exister. Ensuite, je verrai venir.» Ce sont débités, parmi d'autres dans une ambiance quasi immatérielle, les propos tenus par le nouveau président du Mouloudia Olympique de Constantine. Celui-ci est un confrère de la radio régionale et il est la résultante d'un choix par défaut dans la mesure où il n'y avait aucun postulant et il n'y aurait jamais eu certainement tant le club constantinois qui avait fait rêver des milliers de personnes était désormais précédé d'une réputation de lépreux. Samir Benabderahmane, le nouveau président, s'est littéralement jeté dans l'arène au seul motif qu'il aime le Mouloudia à la manière de tout inconditionnel, et aimer comme un inconditionnel ne permet pas d'avoir la mesure essentielle qui permettrait de diriger un club et, deux fois plus qu'une si ledit club est non seulement toujours aimé par une grande partie, si ce n'est la majorité, des habitants de la ville des ponts et, sans qu'il n'y ait pour nous un jugement de valeur, de réussir où tellement d'autres nettement mieux préparés, mieux lotis financièrement, mieux aguerris aux choses d'une discipline si dévoyée que seule une gestion non orthodoxe, pour ne pas dire illégale, sur le plan des procédures aide à faire illusion. En réalité, il ne faudrait surtout pas occulter le fait que «tout le monde» s'est carrément mis d'accord pour trouver l'oiseau rare à travers la personne du nouveau président. La direction de wilaya de la jeunesse et les sports de Constantine en premier, elle qui, bon an mal an, gère au petit bonheur la chance les trois clubs de la wilaya (CSC, ASK, MOC) et ne trouve des solutions que via des mesures puisées dans une sorte d'ijtihad comme cela a été le cas avec l'élection de Samir Benabderahmane. «Mouloudiat aama el jaï, raïs rayah raïs jaïa», disent, non sans sarcasmes, les anciens supporteurs du MOC qui font une formidable description du chassé-croisé annuel de présidents qui se succèdent sans succès, et surtout sans apporter ces changements dont ils se font les champions lorsqu'ils briguent la présidence du club. Sans doute le mérite de notre confrère de la radio est d'avoir d'ores et déjà annoncé la couleur de son projet lequel serait d'abord de sauver le Mouloudia et donc de ne pas parler d'accession. Faudrait-il encore qu'il dispose des moyens pour ce faire quand nul n'ignore que la direction des Blancs traine plus de dix milliards de dettes, qu'elle ne profite d'aucune aide extérieure autre que les subsides de l'Etat. Or, des clubs comme l'AS Aïn Mlila, qui a accédé en ligue 2, et l'USM Annaba, son challenger tout au long de la saison, ont dépensé justement plus de 10 milliards chacun pour décrocher le ticket gagnant de l'accession avec à la clé un échec pour la formation annabie.
Enfin, il y a lieu de noter que l'élection d'un journaliste à la tête d'un club est chose inédite. Vraisemblablement une première en Algérie et sans doute rarissime ailleurs, exception faite peut-être d'exemples qui se compteraient sur les doigts d'une main dont celui de Pape Diouf et Jean Claude Dassier, qui ont eu à diriger l'Olympique de Marseille. Pour l'anecdote, le deuxième sortira par la petite porte du club phocéen et sera même mis en examen à la suite de trafics dans le transfert de nombreux joueurs.
Faudrait-il juste préciser qu'en théorie un président de club doit parfaitement maîtriser la gestion administrative, être plutôt polyvalent et énormément porté sur la communication. Il doit également connaître le milieu dans lequel il est appelé à évoluer. Le nouveau président du MOC est un communicant et pour avoir été dans les milieux sportifs depuis près d'une quinzaine d'années, a deux de ces qualités, mais seront-elles suffisantes dans un milieu, ou justement, rien n'est connu parce que tout simplement anachronique.
A. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.