Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'APC face à une gestion directe peu fructueuse ou la concession hasardeuse au privé
Marché de gros des fruits et légumes de Constantine
Publié dans La Tribune le 18 - 07 - 2011

Au cours de la dernière session de l'Assemblée populaire communale de Constantine, quelques élus ont élevé le ton demandant à ce que soit rajoutée à l'ordre du jour, notamment dans le volet patrimoine, la question du marché de gros des fruits et légumes (Magrofel). Cette montée soudaine au créneau «trouve sa justification dans le fait que les élus que vous évoquez considèrent le procédé de concession fait à une entreprise communale pour la gestion du marché de gros de fruits et légumes complaisante. Cela d'une manière officielle alors qu'en underground est évoqué l'intérêt particulier pour lequel aussi bien des élus que des membres de l'exécutif souhaiteraient que la situation perdure parce qu'il y a matière à gain pour eux personnellement» confie une personne proche du dossier.Le marché de gros des fruits et légumes est réparti sur une superficie de 22 190m3 depuis son extension entreprise au cours de 2009/2010, ce qui a eu pour conséquence de le placer au même rang sinon immédiatement après l'espace à réputation nationale consacrée que celui des Eucalyptus (Alger) tout en dépassant ceux de Chelghoum-Laïd et Salah-Bouchaour (Skikda). Et c'est sans doute cette notoriété effective que perçoivent autrement les quelques élus qui ont renâclé lors de cette session de juillet au cours de laquelle bien des parties du patrimoine communal ont été remises en cause dans les procédures de concession au privé. Est d'ailleurs prise pour exemple «la bonne affaire réalisée avec la concession en mars 2011 du parking à étages dans lequel la commune a réussi une bonne opération compte tenu de la gestion complexe d'une telle structure». Soulignons que le parking a été concédé au prix de près de 1,3 milliard de centimes l'année alors que le marché de gros ne l'est qu'à hauteur de 2 millions de dinars «(…) alors qu'il est pratiquement certain que l'APC trouvera preneur jusqu'à une dizaine de milliards si elle décide de le mettre en adjudication. Il est en effet inconcevable que la location de 318 box en plus des espaces disponibles qui permettraient une autre extension ne le soit qu'à hauteur de ce montant. Quand bien même un tel choix décharge l'APC d'une gestion qu'elle serait incapable de mener, compte tenu des comportements bureaucratiques propres à l'administration locale et du laxisme des cadres et autres agents à tous les niveaux», précisera notre interlocuteur.Ce qui n'est pas dénué de vérité, loin s'en faut, sachant que le responsable de Magrofel nous déclarait, à quelques jours de l'ouverture du marché après sa réhabilitation-extension, que «c'est une véritable machine et rien ne nous autorise, sauf impondérable, à rompre l'activité. Il s'agit d'un véritable carrousel, une dynamique dans laquelle tous les acteurs sont maintenant impliqués».Quoi qu'il en soit, il est quasiment certain qu'une concession à un privé aiderait beaucoup l'APC à renflouer ses caisses, même si une telle solution risque également d'installer et l'anarchie et une forme de diktat du ou des concessionnaires dont l'emprise sur le marché des fruits et légumes pourrait déboucher sur une sorte de monopole à l'influence négative sur les cours en général et de la mercuriale en particulier.
A. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.