Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est le souk !
Commerce à Guelma
Publié dans El Watan le 15 - 11 - 2008

La wilaya de Guelma compte 16 959 commerçants répartis à travers ses 34 communes. La direction du commerce ne dispose que de 62 fonctionnaires pour procéder aux contrôles d'usage. Le marché parallèle gangrène les villes et villages, alors que d'autres instruments de répression, tels la police, la gendarmerie nationale, les BCH (bureaux communaux d'hygiène) et BDH (bureaux de daïra d'hygiène) seraient inopérants.
Décidemment, rien ne va plus à Guelma. La mise à nu du secteur du commerce par les élus locaux à travers un rapport détaillé, lors de la 3ème session ordinaire de l'assemblée populaire de wilaya (APW), qui s'est déroulée au début de la semaine dernière au niveau du siège de la wilaya, n'a eu en substance que « que peut-on faire devant un phénomène national ? » de la part du wali. Ainsi, les souks hebdomadaires, marchés à bestiaux, marchés des fruits et légumes réglementés ou illégaux, sans omettre l'unique abattoir communal et les tueries ont été au cœur des débats.
C'est le souk à Guelma ! Même ceux qui sont autorisés par les APC, tel celui du chef-lieu de wilaya, installé tous les vendredis, occupant une artère à deux doubles voies névralgiques (dite boulevard de Sonacome), est un exemple d'anarchie vu que cette route est un sens poids lourd fermé, ce jour-là, pour les usagés à destination des communes de Khezaras et Aïn Larbi. Mais encore, tout s'y vend, s'achète et se côtoie sur des étals de fripes, camelots et divers produits alimentaires (fruits et légumes, poisson, viandes rouges et blanches, etc.), le tout en l'absence de contrôle. Et pourtant, le choix de l'aire et son octroi en location se sont faits suite à une délibération de l'APC de Guelma !
Le même constat d'anarchie est également fait, entre autres, du côté du marché des fruits et légumes de Oued Zenati, Bouchegouf, Hammam Debagh ou celui du boulevard du Volontariat à Guelma-ville. Le marché de gros pour les fruits et légumes n'est pas en reste, d'autant plus que sa réhabilitation tarde à se concrétiser car, faudrait-il le souligner, le marché n'a pas de voies d'accès bitumées, de même pour ce qui est du contrôle et de la sécurité des lieux, pire, les bascules feraient défaut. D'autre part, l'abattoir du chef-lieu et les tueries des communes de Oued Zenati et de Hammam Debagh ne répondent plus aux exigences de l'heure.
La gestion de ce secteur étant partagée entre l'APC, propriétaire des lieux, l'inspection vétérinaire et celle du commerce, il semble, à entendre les élus locaux, que seuls les bouchers et les locataires des lieux y font la loi, en bravant les règles élémentaires d'hygiène. Pour ce qui est des BCH et BDH, que font-ils sur le terrain ? Existent-ils à Guelma ? Se demande le wali. Nous noterons, enfin, que les travaux de réhabilitation du marché couvert Harcha de Guelma-ville ont atteint un taux d'avancement de 98%, au même titre que celui de Oued Zenati.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.