Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    136 milliards de centimes de créances impayés    Des locaux et des terrains au profit des start-up    Le gouvernement s'engage à remettre sur pied GTH    Le Polisario sur l'ouverture de «consulats» dans les territoires sahraouis occupés : «C'est une violation de toutes les lois»    Trump et Biden multiplient les meetings    Nouvelle réunion de médiation à Genève    Une présidentielle à haut risque en Côte d'Ivoire    Haidar apporte son soutien aux manifestants    Face à une deuxième vague particulièrement virulente : Nouveau confinement d'un mois sur l'ensemble du territoire français    Juma en abandon de poste    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    FAF-MCA, la guerre des communiqués    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    Des directives pour accélérer les travaux    Les habitants du quartier changent les lampes grillées    Un combat reste toujours à mener    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Ligue 1– Amical : L'ASAM affrontera l'ASO cet après-midi    Wolves : Rayan Aït-Nouri décisif pour ses grands débuts (Vidéo)    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un léger mieux mais beaucoup reste à faire en termes de densité dans les classes
Oran
Publié dans La Tribune le 19 - 02 - 2013


Photo : Riad
De notre correspondant à Oran
Samir Ould Ali

Grâce à la réception de nombreux nouveaux établissements scolaire, les conditions de scolarité de la majorité des élèves sont meilleures que celles des années précédentes. C'est ce qu'un responsable de l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la
formation (Unpef) d'Oran a déclaré ce lundi, estimant qu'une amélioration est notée aussi bien sur le plan de la densité dans les classes que sur celui de la qualité des établissements réceptionnés : «La surcharge scolaire est encore vécue par un certains nombre d'écoles des nouvelles cités où les conditions de scolarité s'en ressentent, mais il est clair que cela s'est nettement amélioré cette année avec
l'ouverture des nouvelles écoles», affirme la même source en soulignant que les nouvelles écoles sont également dotées de l'ensemble des équipements pédagogiques nécessaires à une scolarité correcte :
«Il reste le problème de la restauration dans de nombreux établissements de ‘‘l'enseignement continu'' qui ne disposent pas de cantines et, par conséquent, distribuent des repas froids.» A la veille de la rentrée 2012/2013, enseignants et parents d'élèves avaient exprimé leur inquiétude quant à la problématique de la surcharge des classes et au sureffectif scolaire, les autorités locales s'étaient engagées à accélérer le rythme de réalisation des établissements scolaires et de réaménagement des écoles pour alléger la pression supportée par des écoles qui n'arrivent pas contenir le nombre des élèves scolarisés. Si la problématique de la surcharge a, manifestement, été partiellement résolue dans une bonne partie des établissements scolaires (en plus des nouvelles cités, les quartiers périphériques continuent toujours de pâtir du manque de structures scolaires), d'autres facteurs handicapants continuent de compromettre la scolarité des élèves oranais : le manque d'enseignants, le problème de qualification de certains éducateurs, l'absence de chauffage, l'absence de la restauration, la surcharge des programmes et, donc, des cartables, la violence scolaire, la pénétration de la drogue, l'absence de pratique sportive, artistique…, rendent la vie dure aux potaches, à leurs enseignants et aux parents d'élèves. «Il faut vraiment accélérer l'évaluation de la réforme et prendre les mesures qui conviennent pour rattraper le coup parce qu'à ce rythme, l'école ne forme rien. En tout cas, pas les compétences qui prendront la relève de demain», avertit un enseignant du secondaire pour lequel l'évaluation «rigoureuse et objective» de la réforme scolaire est d'une importance capitale. Les parents d'élèves, eux, sont impatients de connaître les résultats de cette réforme et les décisions qui seront prises pour réajuster cette réforme qui a déjà fait «beaucoup de mal», selon une mère famille dont les deux enfants, collégiens, ont le plus grand mal à suivre leurs études : «Pour moi, c'est en grande partie la faute de la réforme de Benbouzid même si je sais qu'à cet âge-là, tout est compliqué.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.