Juventus : Un international brésilien dans le viseur    Chelsea : Giroud a pris une décision pour son avenir    Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exclusif: Ouaddou : « Travail, loyauté et honnêteté, sans ces valeurs, tu ne peux pas exister avec Belmadi »
Publié dans Le Buteur le 21 - 10 - 2020

Ouaddou se livre au « Buteur »: « Je serai à Alger le mois de mars pour un autre stage avec les Verts, j'ai hâte d'y être »
« Bennacer est un joueur plein d'humilité, il représente bien l'Algérie sur la scène mondiale »
« J'espère un jour affronter Djamel mon mentor qui est aussi l'un des meilleurs entraineurs au monde »
«L'Algérie a pris la place de la France dans mon cœur. C'est mon deuxième pays»
L'ancien capitaine d'équipe des Lions de l'Atlas Abdeslam Ouaddou se confie en exclusivité au « Buteur » pour revenir sur le dernier de formation qu'il avait passé avec la sélection nationale en Autriche. Ebahi par l'ambiance des Verts, le successeur d'Abdelhakim Bencheikh à la tête de la barre technique du MC Oujda revient sur son amitié avec Belmadi et nous livre plein d'anecdotes sur le sélectionneur national, son ancien équipier à Valenciennes puis entraineur à Lekhwiya, actuellement Al Duhail.
Tout d'abord, félicitations pour votre désignation à la tête du MC Oujda, votre réaction ?
Je voudrais saluer l'ensemble des Algériens, ainsi que tous les amoureux du football. Après, effectivement je viens d'être nommé entraineur manager du Mouloudia d'Oujda. Je suis donc très honoré de cette nomination. Je voudrais remercier le président pour cette confiance et l'ensemble des gens de cette ville qui m'ont souhaité un bon accueil.
Quelques sont les objectifs convenus avec votre nouvelle équipe ?
J'espère d'abord leur rendre cette confiance placée en moi en leur construisant un club avec des fondations solides qui leur permettront de performer sur le long terme. Mettre en place une vraie politique sportive qui réunira le projet sportif, développement de la marque MCO et développement des ressources économiques durablement, et sans oublier une politique de formation avec des joueurs ADN de l'oriental issus du centre de formation qui est en projet.
Une nomination qui arrive quelques jours après votre stage avec la sélection algérienne en Autriche, parlez-nous un peu de ce séjour passé avec les Verts ?
Pour tout vous dire, je devais rejoindre l'Equipe nationale championne d'Afrique au mois de mars passé mais malheureusement il y a eu le coronavirus qui a retardé mon arrivée. J'étais impatient de rejoindre cette grande équipe et ce groupe formidable de champions d'Afrique. J'avais déjà une bonne impression sur cette équipe et j'ai pu la confirmer durant ce dernier rassemblement
Qu'est-ce que vous avez découvert ?
J'ai découvert une équipe qui présentait des valeurs de loyauté, d'abnégation et de travail. A vrai dire, je ne me suis pas trompé sur mon impression car en la vivant cette expérience de l'intérieur ce groupe dirigé par mon ami Belmadi était un groupe valeureux qui véhicule des valeurs de loyauté sur et en dehors du terrain.
C'est pour vous un stage de formation réussi donc....
Ah oui ! J'ai passé vraiment une semaine de formation extraordinaire, tant sur le plan humain que sportif. Je réitère mes remerciements au président Zetchi et à Djamel Belmadi sans qui je n'aurai pas pu réaliser ce stage. Pour tout vous dire, ce n'est pas encore fini, je serai de retour le mois de mars Inch'Allah en Algérie. J'espère seulement que ce problème de coronavirus sera bientôt fini pour vivre cette ambiance unique.
Vous avez côtoyé Djamel Belmadi en tant que joueur puis comme entraineur, avez-vous un jour pensé que Belmadi allait devenir ce coach capable de mener l'Algérie sur le toit africain ?
Djamel Belmadi on ne se connaissait pas bien avant personnellement. La première rencontre avec lui était à Valenciennes comme joueurs. On s'est très vite entendus et avons noué des rapports fraternels. La collaboration s'est poursuivie à Lekhwiya et c'est là que j'ai découvert l'instinct d'un grand entraineur. Quand il m'avait recruté, cette équipe venait de monter en Division 1, et vous savez ce qu'il m'a dit ?
Il vous a dit quoi ?
Il m'a dit, l'objectif du club c'est de terminer dans les quatre premiers, mais moi, avec le groupe que je vais monter, je veux gagner le championnat. Je l'ai regardé et je lui ai dit : Mais tu rigoles Djamel ou quoi ? L'Equipe vient de monter en Division 1 et tu veux passer devant Al Sadd, Al Gharrafa et Al Rayan. Il m'a répondu : Non, je ne suis pas fou, avec toi, Dindane Arouna et Koné, on va monter une équipe qui va aller gagner le championnat. Finalement, après une année de travail sérieux, Djamel a réussi à mettre en place un cadre de travail propice basé sur l'humilité, l'honnêteté et la loyauté. C'est ainsi qu'il a réussi à gagner le championnat. D'ailleurs, lorsqu'il a été désigné entraineur national, certains ont émis des réserves, c'est normal, mais je suis intervenu pour déclarer que l'Algérie a recruté futur entraineur champion d'Afrique et le futur meilleur entraineur d'Afrique. Wallah, c'est ce que j'avais écrit dans mon commentaire.
Bennacer qui a aussi du sang marocain se distingue en sélection et au Milan AC, comment l'avez-vous trouvé dans le groupe pendant votre stage ?
Ismael est un garçon formidable. Sur le plan humain, c'est un type avec beaucoup d'humilité, travailleur qui a envie de progresser et se surpasser. C'est un joueur qui aime son pays et porte l'Algérie dans son cœur, sinon, s'il continue comme ça avec le même sérieux, il peut Inch'Allah devenir un très grand joueur et bien représenter l'Algérie sur la scène mondiale. Je pense qu'il est dans un grand club mais il peut encore passer un palier.
Vous êtes issu de l'émigration, comprenez-vous le choix de certains joueurs qui hésitent à opter pour leur pays d'origine ?
Je ne peux pas critiquer le choix de ces joueurs qui optent pour leur pays de naissance car c'est un choix intime. Ce que je peux dire par contre, c'est une sensation indescriptible que de porter le maillot de son pays d'origine notamment lorsque tu entends l'hymne national. C'est une sensation incontrôlable. Je prends comme exemple le match de l'Algérie joué à Lille contre la Colombie. C'est quelque chose d'unique.
Après avoir fini le stage, vous avez mis sur vos comptes sur les réseaux sociaux, « merci à mes frères, les Hommes » pourquoi cette expression ?
Je peux vous dire qu'effectivement l'Algérie a pris une place particulière dans mon cœur. Je pourrai dire allez plus loin, l'Algérie a pris la place de la France dans mon cœur. C'est mon deuxième et la France restera le troisième. J'ai reçu un accueil fraternel de Ryad et ses coéquipiers. Tous des bons mecs.
Pourquoi ?
Parce que je me reconnais dans ses Valeurs de fraternité, Loyauté, fierté et acceptation de l'autre. Les Algériens ont le « nif » de la fierté et c'est très important. Quand j'ai intégré cette équipe pour poursuivre ma formation, j'ai pu découvrir cela de l'intérieur. J'ai vu des gens fiers et c'est ce que je veux garder ca je le redis c'est très important dans la vie d'un groupe.
Et pourquoi vous dites les Algériens « les Hommes » ?
Parce que c'est des gens valeureux. Quand ils ont une mission, ils se donnent les moyens malgré l'adversité et parviennent à son accomplissement. C'est à dire lorsqu'ils décident d'affronter un objectif irréalisable à première vue, ils ne reculent jamais devant l'adversité, ils foncent il n'y a pas de marche arrière, ils sont ensemble.
Merci Abdeslam, on vous laisse le soin de conclure ?
Je tiens à remercier tout le peuple algérien pour les messages d'encouragements qu'ils m'ont envoyés à travers les réseaux sociaux. Je n'oublierai jamais leurs messages de soutien. Jusqu'à la fin de ma vie, l'Algérie vibrera dans un côté dans mon cœur. J'espère un jour affronter Djamel mon mentor qui est aussi l'un des meilleurs entraineurs au monde.
Peut-être à la tête de la sélection marocaine ?
Pour le moment, je n'y pense pas trop, je veux d'abord réussir mon chalenge avec le MC Oujda. Je veux rendre ses lettres de noblesses et que ce club continue à briller dans le championnat marocain avec beaucoup de fierté.
Merci encore et à la prochaine ?
C'était un plaisir et merci de m'avoir donné cette opportunité de m'adresser aux Algériens et à tous les amoureux du football.
Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.