Ecole supérieure de la Gendarmerie nationale de Zéralda : sortie de 7 promotions d'officiers    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Covid-19 : Saïdal entame la production davantage de quantités d'Hydroxychloroquine    Covid-19 : les piscines non concernées par la réouverture progressive    Le projet de loi en cours: Les rixes avec armes blanches sévèrement punies    Polémique autour d'une agence naissante    Des produits locaux de nouveau libres à l'export    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Tébessa: Le directeur des travaux publics écroué pour corruption    Skikda: Installation du nouveau procureur général    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Covid-19: 69 décès et plus de 4.000 contaminations parmi les effectifs de la Santé    DISTORSIONS    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Affaire de l'enregistrement sonore : liberté provisoire pour Halfaia    Zeghmati, ‘'sabre au clair'' !    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tous les crimes    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    L'ambassadeur US annonce la fin de sa mission et salue l'évolution des relations    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    Ligue 2 : Les deux groupes connus    Hydrocarbures en méditerranée orientale: la tension monte entre Athènes et Ankara    Mandat d'arrêt international contre le général Ghali Belkecir    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans : La planche... de salut d'une doyenne    Constantine : Bachir Benmohamed n'est plus    Mali: la Cédéao appelle à l'arrêt des manifestations pour "continuer le dialogue"    Un journaliste en Algérie n'est pas toujours un flic.    COUR D'ALGER : Le nouveau président installé dans ses fonctions    FINANCE ISLAMIQUE : La BNA lance le service dans deux agences à Alger    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Tebboune met la pression sur les ministres    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Alger veut une réévaluation    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    Hausse des contagions au coronavirus en Europe    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Le gouvernement Diab démissionne    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«CyberSec» : Groupement d'entreprises pour la sensibilisation aux dangers de la cybercriminalité
Publié dans Le Financier le 04 - 06 - 2013

Un groupement d'entreprises destiné à la sensibilisation des particuliers, des opérateurs économiques et des pouvoirs publics aux dangers de la cybercriminalité, sera officiellement lancé aujourd'hui à Alger, a annoncé son président, l'expert en cybersécurité, Abdelaziz Derdouri.
Le groupement «CyberSec» inaugurera son activité par l'organisation d'un séminaire sur les menaces de la cybercriminalité sur les Petites et moyennes entreprises (PME) et la téléphonie mobile, a précisé M. Derdouri lors d'une conférence au Hilton.
Cette opération, qui n'a pas de «but lucratif», a été initiée par deux entreprises algériennes spécialisées dans la sécurité des réseaux informatiques, à savoir le SSRI, créé en 2009 avec M. Derdouri comme directeur général, et ITS2 en activité depuis 2006 sous la direction de Mohamed Ouali Madani, expert dans le domaine des réseaux et de la sécurité. «CeberSec a pour objectif d'informer et de sensibiliser sur les risques de la cybercriminalité.
Nous avons constaté que la sensibilisation à ce phénomène est pratiquement inexistante en Algérie alors que la menace se fait de plus en plus précise», a-t-il expliqué.
Parrainé par le ministère de l'Industrie, de la PME et de la promotion de l'investissement, le premier séminaire de CyberSec réunira un groupe d'experts qui donneront, selon le programme arrêté, des conférences sur «les menaces, la cybercriminalité et sur les techniques et les modèles d'organisation et de solution de défense».
Les promoteurs de ce groupement se sont intéressés à la sensibilisation à la cybersécurité au niveau des PME, en raison de la hausse de 30 à 40% des attaques informatiques visant ces dernières, a indiqué M. Derdouri. Pour lui, la lutte contre ce phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur dans le monde entier et qui va jusqu'à menacer la stabilité des Etats, est l'affaire du citoyen utilisateur des nouvelles technologies, des opérateurs économiques et des pouvoirs publics sensés prendre les mesures nécessaires pour contenir ce phénomène.
«50% des attaques informatiques ont été rendues possibles à cause des mesures de précaution que les utilisateurs de l'Internet ne prennent pas. Les autres attaques relèvent du manque de formation technique», a-t-il expliqué. Conçu comme un espace de rencontre entre les experts de la cybersécurité, les entreprises algériennes et mondiales spécialisées ainsi que les utilisateurs des systèmes informatiques, CyberSec se propose d'organiser annuellement, à Alger et dans d'autres wilayas, des séminaires et des conférences d'information et de sensibilisation sur les dangers de ce phénomène.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.