Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un secteur en plein essor
Ressources en eau en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 03 - 10 - 2009


Le secteur des ressources en eau se porte bien en Algérie, si l'on constate les grands projets réalisés ces dernières années, comparativement aux années précédentes. Il est toutefois clair que les pouvoirs publics ont mis le paquet dans ce secteur. Sécuriser définitivement la population en matière d'approvisionnement en eau potable, est d'ailleurs l'objectif tracé par M. Abdelmalek Sellal, premier responsable du secteur de l'hydraulique. Le ministre des Ressource en eau, M. Abdelmalek Sellal, a indiqué dans ce cadre et lors d'une visite de travail et d'inspection effectuée dans la wilaya de Tiaret, que tous les moyens ont été mobilisés pour assurer les réserves nationales. Le nombre de barrages et d'infrastructures de stockage d'eau réalisés durant cette dernière décennie dépasse tout ce qui a été concrétisé dans ce domaine depuis l'indépendance. M. Sellal à même ajouté dans ce contexte, que l'Algérie œuvre, à travers une multitude de projets dans le secteur de l'hydraulique, à "mobiliser tous les moyens pour assurer les réserves nationales en eau". Il a rappelé dans ce cadre, qu'au titre du programme quinquennal, quelque 19 nouveaux barrages sont programmés, avec des appels d'offres pour cinq d'entre eux, dont un à Tiaret, alors que trois autres seront réalisés en 2010. M. Sellal a précisé que 13 unités de dessalement d'eau de mer ont été réalisées, avec une capacité de production de 2,5 millions de mètres cubes/jour. Trois autres infrastructures similaires sont prévues au titre du même programme, dont la mise en service, a-t-il assuré, "sécurisera définitivement la population en matière d'approvisionnement en eau potable, outre l'étude du transfert de l'eau de Ménéa vers le sud de Tiaret, Djelfa et d'autres zones". Le ministre n'a pas omis de signaler d'autres actions tels le stockage des eaux du barrage de Takesbet pour assurer les réserves de la région du Centre, du barrage de Béni Haroun pour celle de l'Est, et du barrage de Gargar pour les réserves de la région Ouest du pays. Ces opérations permettent de satisfaire les besoins en eau en cas de sécheresse pour une période de six ans, alors qu'au Sud du pays le problème ne se pose pas du fait de la présence de nappes phréatiques. Par ailleurs, M. Sellal a rappelé que 100 stations de traitement d'eaux usées ont été ou sont en cours de réalisation au niveau national, ce qui a permis actuellement de traiter 450 millions m3. Cette capacité sera portée à 650 millions m3 en 2010 et 750 millions m3 à l'horizon 2014, a-t-il ajouté, précisant que ces eaux sont utilisées pour l'irrigation agricole. S'agissant du secteur de l'hydraulique à Tiaret, l'accent est mis actuellement sur l'irrigation après que des efforts intenses ont été déployés en matière d'AEP, a indiqué le ministre en insistant sur la nécessité que cette wilaya des Hauts-Plateaux puisse alimenter le pays en céréales et légumes secs eu égard à sa vocation. Pour l'approvisionnement de la raffinerie de pétrole en cours de réalisation à Sougueur, M. Sellal a indiqué qu'il sera effectué à partir de la station de dessalement de l'eau de mer d'El-Macta d'Oran qui est la plus grande au niveau méditerranéen, et en cas de nécessité, à partir du bassin hydrographique de Chott Chergui. Il est à signaler par ailleurs que le taux de remplissage des 61 barrages existant sur le territoire national a atteint en ce moment 62,29%, un taux jugé assez satisfaisant jamais atteint auparavant, par rapport aux années précédentes, grâce à la bonne pluviosité qui a été constatée ces dernier jours dans la plupart des wilayas du pays. Samira H.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.