Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le système des statistiques démographique en Algérie est très avancé
Selon l'ONS
Publié dans Le Maghreb le 19 - 11 - 2009


Les responsables et cadres de l'Office national des statistiques (ONS) estiment à l'unanimité, que l'état civil fonctionne bien en Algérie, notamment les indicateurs des statistiques démographiques. " Le système des statistiques démographiques et des fichierst de l'état civil en Algérie, est très avancé comparativement à d'autres pays maghrébins et africain. Algérie possède une base de données très développée et riche en matière de statistiques en ce qui concerne le fait de l'état civil " a indiqué, hier, M. Mounir Khaled Berrah, directeur général de l'Office national des statistiques (ONS) lors d'un point de presse organisé au siège de l'ONS, à l'occasion de la célébration de la Journée africaine des statistiques. Sous le thème " renforcement des systèmes d'enseignements des faits d'état civil en appui au développement national à la réalisation des Objectifs du Millénaire ", cette rencontre a vu la participation de plusieurs cadres relevant de l'ONS et autres institutions, à savoir, des représentants du ministère de l'Intérieur et des Collectivités localesainsi que celui de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Il faut dire que le système des statistiques démographiques et de l'état civil est relativement lié aux indices de développement national socio-économique. En effet, l'état civil désigne ainsi le service public chargé de dresser les actes constatant ces faits, notamment les actes de naissance, de mariage et de décès…etc. Le premier responsable de l'ONS a mis en exergue l'importance de l'information statistique et des fichiers de l'état civil, qui constitue, selon lui, un tableau de bord aux pouvoir publics qui leur permettra d'avoir des données fiables, quand à l'élaboration des stratégies et politiques de développement socioéconomique du pays. Ainsi, les différents intervenants de cette rencontre ont mis l'accent sur les méthodologies de travail de l'ONS en coordination avec les autres institutions pour l'élaboration des statistiques fiables, notamment en ce qui concerne les fichiers de l'état civil. En effet, l'ONS établit un bulletin numérique mensuel (BNM), un genre de questionnaire ou un sondage, dont l'Office envoi chaque mois aux communes et APC des différentes annexes de wilayas. Le sondage ou l'enquête comporte un questionnaire sur le nombre de naissances, de décès, de mortalité infantile, mortalité maternelle, mariage, le nombre de chômeurs, ..etc) pour avoir un aperçu sur la situation démographique du pays annuellement. Après l'étude des différents chiffres et données communiqués auprès de ces communes, l'Office établit des statistiques et publie un bilan annuel synthétique de la situation démographique du pays, population ( 35,1 millions d'habitants en janvier2009) le nombre de naissances, de mortalité pour connaître à titre d'exemple ( l'indice de l'espérance de vie) pour le classement de l'Algérie dans le développement humain, les caractéristiques de la natalité et de la fécondité, la croissance de l'indice économique ..etc. Malgré la publication périodique et annuelle des statistiques par l'ONS, le directeur général de cette organisme, estime qu'il faudrait à l'avenir aller plus loin dans le travail, soit redoubler d'effort pour établir d'autres méthodes plus modernes, et renforcer la coordination entre l'office et d'autres institutions pour réaliser les objectifs de développement, qui sont notamment, de réduire la mortalité, réduire la mortalité maternelle, par exemple en s'appuyant sur les données de statistiques sanitaires. En d'autres termes, fournir davantage d'informations statistiques aux pouvoirs publics, pour qu'ils puissent aider l'Etat à tracer des politiques de développement national socioéconomique basé sur des statistiques fiables et compatibles afin de définir les besoins prioritaires de la population. Samira H.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.