Sahara occidental: une délégation américaine arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une attitude dangereuse et provocatrice
Décision d'Israël d'inscrire à son patrimoine deux lieux saints de l'islam
Publié dans Le Maghreb le 27 - 02 - 2010

L'Organisation de la conférence islamique (OCI) a fortement condamné l'action "agressive, provocatrice et irresponsable" d'Israël consistant à inscrire à son patrimoine national deux lieux sacrés dans les territoires palestiniens occupés. Cette condamnation est contenue dans une déclaration rendue publique à la presse par Bachar Jaafari, représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies à l'issue d'une réunion du groupe de l'OCI pour débattre de la décision israélienne visant à inclure Al-Haram Al-Ibrahimi (Tombe de Rachel) à Bethléem et Masjid Bilal Ibn Rabah (Caveau des Patriarches) à Hébron à la liste des "sites du patrimoine national israélien". "Le groupe de l'OCI met l'accent sur l'illégalité et l'illégitimité de la décision du gouvernement israélien et la considère comme nulle et non avenue", a indiqué M. Jaafari à l'issue de cette réunion au niveau des ambassadeurs au siège de l'ONU. Pour leur part, les Etats-Unis ont affirmé jeudi que la décision d'Israël d'"inclure" deux lieux saints musulmans de Cisjordanie occupée dans ce qu'il appelle "patrimoine archéologique" de l'Etat sioniste "risque de mettre en péril" le processus de paix israélo-palestinien.
En réaction à la décision du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'"inscrire" les Mosquées du prophète Ibrahim El Khalil et de Bilel BN Rabah à ce qu'il appelle "patrimoine archéologique" d'Israël, le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley a mis en garde contre "des actions provocatrices qui sapent les efforts pour reprendre les négociations pour mettre un terme au conflit", au Proche-Orient. "Nous avons soulevé la question directement auprès des autorités israéliennes", a ajouté M. Crowley. Mardi, le président palestinien Mahmoud Abbas avait qualifié de "provocation" la décision de Benjamin Netanyahu. L'intention du gouvernement israélien de s'accaparer des deux lieux saints musulmans a soulevé de vives protestations au sein de la population palestinienne qui a dénoncé les nouvelles tentatives d'Israël de judaïser les territoires palestiniens. Aussi, les Palestiniens et des soldats israéliens se sont affrontés à Hébron, ville en Cisjordanie, au sujet de la décision israélienne d'inscrire un lieu saint de la ville sur la liste du patrimoine archéologique de l'Etat hébreu. Les témoins ont indiqué que les manifestants palestiniens ont lancé des pierres et des bouteilles vides en direction des troupes israéliennes près du Caveau des Patriarches (Tombeau d'Abraham), l'un des deux sites qu'Israël envisage de placer sous son autorité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.