Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Lutte contre la rage : atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Arrestation d'un usurpateur de fonction de cadre auprès de la présidence de la République    Les avocats maintiennent la pression    Les commerçants de boissons alcoolisées reviennent à la charge    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Le ministre des Affaires étrangères à Tunis pour une visite de travail    Visite du président du gouvernement espagnol    Trump exige un contrôle antidopage de Biden en vue de leur débat    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    La fille des Aurès    Mandi buteur face au Real    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    Le soutien sans réserve du FLN    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La laiterie Soummam investit dans l'amont
Agroalimentaire
Publié dans Le Maghreb le 27 - 11 - 2010

La laiterie Soummam a réceptionné jeudi 400 génisses pleines au port de Béjaïa. Ce deuxième arrivage survient après celui effectué en mars dernier. Le lot était alors de 407 génisses. Pour l'année 2011, les cadres dirigeants de Soummam prévoient la réception de 1.000 autres génisses. L'objectif ? réduire la dépendance de la laiterie, une société familiale, vis-à-vis du marché international du lait en poudre dont les prix connaissent un renchérissement qui s'est traduit localement par une crise du lait en sachet.
Ils espèrent aussi sécuriser leurs approvisionnements, réduire la facture d'importation de poudre de lait, améliorer la qualité de leurs produits et participer enfin en tant qu'entreprise algérienne citoyenne au développement de la filière lait. Soummam a financé à 100% l'importation des génisses mais aussi des cuves de capacité de 700 à 1.550 litres, de camions de collecte. Il faut y ajouter l'ouverture de centres de collecte à travers le pays.
Et pour finir, un programme d'aide pour le financement d'un aliment de vache laitière de qualité ainsi qu'un lait d'allaitement et des désinfectants pour le matériel de traite. à travers cet important investissement, les dirigeants de la Sarl Soummam ne pourront récupérer leur mise qu'en aval. Comment ? Soummam finance des modules de 15 vaches pour chaque éleveur de vaches laitières. Pour l'heure, trois wilayas sont concernées par le programme : Béjaïa, Sétif et Bordj Bou-Arréridj.
Ayant importé dernièrement 400 vaches laitières, l'entreprise envisage d'en rajouter pour atteindre un millier de têtes cette année, avec l'option de constituer à terme un cheptel de quelque 25 000 vaches, en continuant à miser sur l'importation dans un premier temps, tout en axant son effort sur la reproduction de ses propres élevages ou ceux des éleveurs de plusieurs wilayas impliqués contractuellement dans cette opération.
A ce titre, il est annoncé la mise sur pied, dans un délai proche, d'une "méga ferme" d'élevage à Hassi-Mefdoun, dans la région de Djelfa, prévue sur une surface de plus de 400 hectares pour un élevage de 500 vaches dont la création va constituer une tête de pont pour la réalisation de l'ensemble de son programme. Parallèlement, il est prévu la concession des vaches importées à des éleveurs, sélectionnés dans les wilayas de Béjaïa, Bordj Bou-Arreridj et Sétif, en contrepartie de la livraison de leur lait cru et la restitution à la laiterie des génisses qui en seront issues, pendant une période de cinq ans.
L'éleveur bénéficiera, pour sa part, de la gratuité des vaches et du matériel nécessaire à la collecte de son lait. L'objectif stratégique envisagé étant, à ce titre, de susciter des émules sur l'ensemble du territoire national ainsi que la relève autant de la production de lait et laitages que de la viande, et ce, par delà l'assurance de garantir la matière de façon pérenne à la laiterie, qui produit actuellement une gamme de 30 produits laitiers et quelque 5 millions de pots de yaourt par jour.
L'essentiel de cette production est assurée à hauteur de 98 % par la transformation de la poudre de lait d'importation, contre une collecte de lait cru d'environ 30 000 litres, couverte pourtant par prés de 200 collecteurs. Avec un programme d'importation de 25.000 vaches et une production prévisionnelle de 30 litres de lait/jour par tête, la laiterie Soummam envisage, selon son gérant, "d'assurer une totale sécurité en la matière au pays".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.