Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Le projet de loi en débat au gouvernement    "Je demande pardon au peuple algérien"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers la création d'une fédération méditerranéenne en 2011
Les professionnels des plantes aromatiques et médicinales
Publié dans Le Maghreb le 06 - 09 - 2011

L'engouement pour les matières premières naturelles dans le secteur des arômes et parfums est une opportunité pour développer la culture et l'exploitation scientifique des plantes aromatiques et médicinales très présentes dans le bassin méditerranéen.
Année de la biodiversité, 2010 devrait être aussi celle d'une professionnalisation accrue de la culture et de l'exploitation des plantes aromatiques et médicinales (PAM) en Méditerranée. Le pôle de compétitivité Pass (Pôle arômes, senteurs et saveurs) dont le siège est installé à Grasse, en a fait l'une de ses priorités. Un premier pas a été franchi les 24 et 26 septembre 2009 avec l'organisation conjointe par Pass, l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et l'Association marocaine pour le développement des plantes aromatiques et médicinales (Adepam) à Ifrane, au Maroc, du 1er congrès international PAM 2009. La deuxième édition de ce congrès s'est tenue les 22 et 23 novembre 2010 en Tunisie, à Hammamet. " Outre les échanges scientifiques et les rencontres B2B, nous proposerons en plus cette année des ateliers de formation et des sessions de transfert de technologie " explique Christian Gasquez, animateur du pôle de compétitivité. "L'objectif est de soutenir les efforts des producteurs des pays du sud de la Méditerranée (Algérie, Maroc, Tunisie, Syrie, Egypte, etc) pour améliorer la qualité de leurs produits afin de mieux répondre aux exigences des acheteurs européens". L'étape suivante, en 2011, sera de créer une fédération méditerranéenne des PAM pour développer les échanges commerciaux et les transferts de technologie entre les rives sud et nord de la Méditerranée.
Un observatoire mondial du naturelà Grasse
En France, dans les Alpes-Maritimes, Pass est l'un des acteurs engagés dans la création de l'Observatoire mondial du naturel, à Grasse, avec le soutien de la communauté d'agglomération, Pôle Azur Provence. Ce projet global associe une pépinière d'entreprises (InnovaGrasse), une nouvelle zone d'activités (AromaGrasse), le Musée international de la parfumerie, une plate-forme technologique de chimie analytique (Erini, projet labellisé par Pass d'un coût de 3 M€) et la création d'une filière universitaire dédiée par l'Université de Nice Sophia, opérationnelle depuis février 2010. L'Observatoire mondial du naturel vise à faire de Grasse le centre d'expertise du naturel (extraction, transformation, contrôle qualité, production pilote de nouveaux produits et tests pour conforter la sécurité des consommateurs). Une ambition qui peut prendre appui sur la biodiversité méditerranéenne, particulièrement riche dans le domaine des PAM, mais scientifiquement inexploitée jusqu'à présent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.