Dette extérieure.. 1,8 milliard de dollars en juin 2018    Registre de commerce électronique.. Seuls 43% des commerçants inscrits    Proches de leur plus haut niveau en trois mois.. Les prix du Brent dépassent les 66 dollars    Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité    Washington contre l'Europe    Attentat en Iran.. Des terroristes présumés arrêtés    Médaillés lors du 16e Championnat méditerranéen d'Escrime.. Ooredoo honore les escrimeurs algériens    Venezuela.. L'Europe met en garde contre une confrontation    Grand Prix du Concours national du saut d'obstacles.. Chakib Tabarout lauréat    Championnat de Basket-ball (17e journée).. Le leader sur du velours    Lutte antiterroriste.. Un élément de soutien arrêté à M'sila    DJELFA : La daïra d'Aïn Oussera promue wilaya déléguée    ACCUSES D'ENLEVEMENT SUIVI DE VIOL : Deux présumés ravisseurs arrêtés à Bejaia    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Convention africaine de lutte contre la corruption et infractions assimilées (CUA) de 2003    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    Alain Michel au lieu de Bouzidi ?    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    24 heures    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    Victoire du GSP devant Souihli    «Seules les compétences seront appelées à gérer le club sous Hyproc»    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La mission des choyoukh soufis dans l'unification de la nation    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développement national : Une action sérieuse, continue et de longue haleine
Publié dans Le Maghreb le 02 - 09 - 2013

Le large chemin parcouru par le programme présidentiel depuis 1999 a jeté les bases d'un large développement économique et sociale tenant ses promesses à chaque étape de mise en œuvre à travers l'ensemble du territoire national et jusque dans les coins les plus reculés avec la réalisation de progrès insoupçonnés. Le fait que chaque plan de développement a apporté un élément nouveau dans l'échiquier social et politique de chaque région du pays, est déjà une victoire qui a marqué la naissance d'une ligne de force tendant à la résorption des déséquilibres régionaux qui ont subi par le passé les assauts d'événements qui étaient imprévus à l'exemple de la tragédie nationale. Cette tendance au développement harmonieux correspond bien à la diversité géographique de chaque région, à la densité de sa population et également à la valorisation de ses richesses et de son potentiel économique. Des ingrédients de progrès qui maintiennent le lien qui intègre les bases à l'ouverture d'un champ favorable à la prise en charge permanente des préoccupations des citoyens.
L'adoption de cette stratégie qui demeure toujours un acte politique important dans la mesure où est ainsi affirmée la détermination d'accorder une réelle et absolue priorité aux problèmes de la renaissance nationale. Elle s'appuie sur des objectifs et une projection de l'économie nationale, impliquant également un changement radical dans les méthodes de direction du développement conformément à la volonté exprimée par le programme politique du président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika. Ce qui signifie à l'heure actuelle que la politique économique, sociale et culturelle du pays, s'insère dans une perspective de transformation fondamentale de l'économie et de la société à être guidée par l'éclairage rompant ainsi avec les approches fragmentaires et à courte vue. La solution véritable ne pouvait en effet relever de simples slogans ou de la vertu " d'une baguette magique " mais d'une action sérieuse, continue et de longue haleine. Ainsi, les succès de ce programme présidentiel apparaissent-ils aujourd'hui comme des réactions d' " autodéfense " et d'offensive politique contre les méfaits de la mondialisation.
Il traduit chaque jour la recherche d'équilibre social et économique dépassant les pronostics établis. Un volontarisme politique qui traduit d'un coup toute l''œuvre patiemment accomplie jusque-là pour faire émerger la société algérienne dans tous les secteurs mais aussi, l'insertion économique de l'Algérie dans l'ensemble régional et mondial. Une démarche, qui, pour le moment, fait de l'Algérie un pays compréhensive et évolutif tant sur le plan politique qu'économique.
Et qu'il est pour nombre de nations de vouloir à présent coopérer avec l'Algérie sur le plan politique, sécuritaire, économique et sur nombre de questions qui prévalent actuellement aux niveaux régional et international. A ce propos, nombre d'observateurs estiment que l'Algérie dans sa démarche interne en ce qui concerne son propre développement de sa politique étrangère est considérée comme une sorte de protection à l'ingérence étrangère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.