Furlan (Ent-Brest) «Pour un entraineur, Belkebla est un joueur précieux, Belmadi va vite l'apprécier»    «Sans préalables ni conditions»: Le FFS propose une «conférence nationale de concertation»    CROYANCES ET CONVICTIONS    Retrait des passeports de responsables de banques: L'ABEF dément    Alger: Marche des étudiants sous haute surveillance policière    Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier    Le déclic    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Erdogan persiste et signe    Quand l'URSS aspirait à rejoindre l'Otan    L'alternative de la dernière chance    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    La semaine de Dame justice    La Protection civile, le ventre creux, mais déjà un pied dans l'eau    A quand un fichier national?    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    Les étudiants ont marché    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouvelle attaque de Daech en Libye    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





120e anniversaire de Mao Zedong : Xi Jinping appelle à continuer à porter haut l'étendard de sa pensée
Publié dans Le Maghreb le 28 - 12 - 2013

Le président chinois Xi Jinping a déclaré, avant-hier, que le Parti communiste chinois (PCC) continuerait "à jamais" à porter haut l'étendard de la pensée de Mao Zedong dans la quête du grand renouveau de la nation chinoise.
A l'occasion des commémorations organisées pour le 120e anniversaire de la naissance du défunt président chinois, M. Xi a fait l'éloge de Mao et d'autres membres de l'ancienne génération de révolutionnaires, les qualifiant de "grands personnages" de la lutte contre l'oppression du pays et des classes et de pionniers du renouveau de la nation chinoise et du monde.
Lors d'un symposium organisé à Beijing par le Comité central du PCC, M. Xi a déclaré que Mao Zedong, principal fondateur du Parti, de l'Armée populaire de libération et de la République populaire de Chine, fut un "grand révolutionnaire, stratège et théoricien prolétarien".
"Mao est un grand personnage qui a changé le visage de la nation et mené le peuple chinois vers un nouveau destin", a ajouté M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale. Selon le président chinois, il est nécessaire d'adopter un point de vue historique correct pour juger une grande personnalité historique. "Les leaders révolutionnaires ne sont pas des dieux, mais des êtres humains", a-t-il expliqué.
"Nous ne devons pas les vénérer comme des dieux ou refuser de pointer du doigt et de corriger leurs erreurs sous prétexte qu'ils furent de grands hommes, tout comme nous ne pouvons simplement les répudier et effacer leurs réussites historiques en raison de leurs erreurs.
"Nous ne pouvons pas simplement attribuer les succès atteints dans des conditions historiques favorables à des individus, ni leur rejeter la faute des revers subis dans des conditions défavorables.
"Nous ne pouvons juger nos prédécesseurs à la lumière du niveau de développement et de compréhension actuel, ni attendre d'eux qu'ils aient accompli des tâches que seuls leurs successeurs étaient en mesure de mener à bien. Dans les conditions actuelles, les membres du PCC doivent respecter et tirer parti de l'"âme" de la pensée de Mao Zedong, à savoir la recherche de la vérité au travers des faits, la ligne de masse et l'indépendance, a déclaré le président chinois. Le PCC a lancé en juin une campagne d'un an visant à renforcer la "ligne de masse" et dans le cadre de laquelle le PCC doit accorder la priorité aux intérêts du peuple.
Selon M. Xi, trouver une voie correcte n'est pas chose aisée. "Le chemin décide du destin de la nation", a-t-il déclaré.
"Le socialisme à la chinoise ne tombe pas du ciel", a expliqué M. Xi, ajoutant qu'il était le fruit des sacrifices et du dur labeur du Parti et du peuple.
Sans les expériences historiques positives et négatives issues des explorations pratiques menées avant la réforme et l'ouverture, le processus ne se serait pas si bien déroulé.
Le PCC représente la clé permettant de parvenir au grand renouveau de la nation chinoise, a expliqué le président.
M. Xi s'est engagé à "soigner les 'maux' qui rongent la nature et la pureté du Parti et à exciser toute 'tumeur maligne' des tissus sains du PCC".
Des efforts persistants permettront au PCC de rester au coeur du pouvoir de direction afin de poursuivre la cause du socialisme à la chinoise, a-t-il précisé. Ce symposium organisé jeudi au Grand Palais du Peuple était présidé par Liu Yunshan. Les autres hauts dirigeants, à savoir Li Keqiang, Zhang Dejiang, Yu Zhengsheng et Wang Qishan, y ont participé.
Avant cet événement, les sept hauts dirigeants du pays ont visité le mausolée de Mao Zedong sur la place Tian'anmen, se sont inclinés trois fois devant sa statue et se sont recueillis devant sa dépouille.
Mao Zedong est né le 26 décembre 1893 et est décédé le 9 septembre 1976.

Le Quotidien du Peuple fait l'éloge du rôle de Mao
Le Quotidien du Peuple, journal phare du Parti communiste chinois (PCC), a fait l'éloge des contributions de Mao Zedong au renouveau de la Chine. Le journal a publié un article intitulé "Mao Zedong et quatre étapes importantes sur le chemin du renouveau de la nation chinoise". L'article examine les liens entre Mao Zedong et la Révolution Xinhai de 1911, la création du PCC en 1921, la fondation de la République populaire en 1949 et les politiques de réforme et d'ouverture lancées en 1978. Selon cet article, bien que Mao soit décédé en 1976, il est "étroitement lié" à la réforme et à l'ouverture, car ces dernières représentent le deuxième "bond en avant" réalisé par le PCC dans le cadre de la sinisation du marxisme.
Le premier "bond en avant" s'est produit lors de la Nouvelle Révolution démocratique dirigée par Mao Zedong, laquelle a abouti à la fondation de la République populaire, précise l'article.
Le président Xi Jinping a expliqué les connections entre le maoïsme et le socialisme à la chinoise, un concept mis en avant par Deng Xiaoping au début des années 1980.
Selon M. Xi, le socialisme à la chinoise est basé sur le système socialiste établi en 1949 et sur les plus de vingt années de construction socialiste qui ont suivi.

Le berceau de la révolution chinoise commémore sa naissance
Des symposiums ont été organisés dans le berceau de la révolution chinoise pour commémorer le 120e anniversaire de la naissance de Mao Zedong. Un symposium a été organisé à Xibaipo, une ancienne base révolutionnaire où les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) ont tenu garnison de mai 1948 à début 1949, ébauchant les plans pour un nouveau pays et préparant le nouveau rôle du PCC en tant que parti au pouvoir. Des fonctionnaires du gouvernement, des habitants locaux ainsi que d'autres invités ont participé mercredi matin à ce symposium au Musée commémoratif Xibaipo. Zhou Benshun, secrétaire du Comité du PCC pour la province du Hebei, a prononcé une allocution lors du symposium, soulignant la contribution de Mao Zedong à la cause révolutionnaire de la Chine et ses efforts pour explorer le socialisme à la chinoise. Deux autres symposiums ont été organisés respectivement dans la ville de Yan'an au Shaanxi (nord-ouest) et dans la ville de Nanchang au Jiangxi (est), toutes deux étant de célèbres bases révolutionnaires.

Publication d'une chronique pour le 120e anniversaire
Une chronique retraçant la vie et la carrière de Mao Zedong a été publiée pour commémorer le 120e anniversaire de sa naissance, qui tombe le 26 décembre.
Cette chronique de trois millions de caractères composée de six volumes retrace la vie et les succès de M. Mao après la fondation de la République populaire de Chine en 1949, selon la maison d'édition Central Party Literature Press.
Cet ouvrage offre un aperçu rare des discours et des paroles non inclus dans les œuvres de M. Mao, a précisé la maison d'édition.
Mao Zedong est né en 1893 dans le village de Shaoshan de la province du Hunan (centre-sud) et est décédé en 1976 à l'âge de 83 ans. Il fut l'un des fondateurs de la République populaire de Chine et est à ce titre l'une des personnalités les plus influentes de l'histoire contemporaine du pays.
Les particularités de cette chronique sont les recherches approfondies sur les pensées, théories, œuvres et pratiques de Mao Zedong et les études sur les réussites, les expériences et l'exploration ardue de la révolution socialiste chinoise et sur la construction dirigée par le Parti communiste chinois, selon la maison d'édition.
Cette ouvrage revêt également une grande importance en raison des recherches menées sur l'origine et la fondation des théories socialistes à la chinoise. Une version révisée de la chronique en trois volumes sur la vie de Mao Zedong entre 1983 et 1949, publiée pour la première fois en décembre 1993.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.