L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Le parcours du combattant des candidats indépendants    Des dossiers lourds en voie de finalisation    C'est l'escalade !    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Boukadoum en visite de travail en Libye    Le Barça s'offre son 31e sacre    L'AG élective «bis» de la FABB le 24 avril    Les Canaris en mode nocturne    Manchester City maintient le suspense pour De Bruyne    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Poulet kedjenou    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    3 décès et 156 nouveaux cas    La Juventus récolte déjà les fruits du projet de Super Ligue    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Les exigences de la CNCC    6 ans de prison pour deux anciens DG    Naima Ababsa: une digne représentante de la chanson algérienne dans la diversité de ses genres    Arbitrage : nettoyez les écuries d'Augias !    Coupe de la ligue professionnelle : Les matchs avancés d'une demi-heure    Bouira : Envolée des prix des fruits et légumes    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    El-Bayadh: Le barrage de Brezina atteint son plus bas niveau    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Profession: Auto-serveur    Mascara: «Saliha», hommage au médecin maquisarde    Conclave des opérateurs de l'Ouest    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Des cités sans eau    Le sempiternel casse-tête du transport    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Intolérable gaspillage!    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trafic maritime de navires et de marchandises : En hausse au 4ème trimestre 2013
Publié dans Le Maghreb le 27 - 01 - 2014

L'entreprise portuaire d'Alger (EPAL) a enregistré un rebond de 103% du trafic maritime de navires et de marchandises au quatrième trimestre 2013. L'EPAL estime que le quatrième trimestre 2013 a été caractérisé par une progression notable pour l'ensemble des activités portuaires, aussi bien sur le plan des trafics maritime et marchandises que sur le plan des rendements.
Ainsi, l'objectif majeur pour cette période qui consistait à atteindre un trafic global des marchandises à l'embarquement et au débarquement à 2.703.660 tonnes pour le 4ème trimestre 2013 a été réalisé à 99%, selon l'EPAL, qui précise que ce trafic a atteint 2.683.201 tonnes, en hausse de 10,87% par rapport au 4ème trimestre 2012. Le trafic conteneurs traités par l'EPAL a atteint par ailleurs un meilleur rendement par rapport aux prévisions avec un nombre record de 93.375 boites ''Equivalent Vingt Pieds'' (EVP, embarqués et débarqués) depuis l'installation au port d'Alger de l'émirati DPWorld.
Les prévisions de départ de la direction de l'EPAL pour ce dernier trimestre de 2013 tablaient sur un trafic conteneurs de 89.290 boîtes ''EVP'', soit une réalisation de l'objectif de 105%.

Hausse du trafic conteneurs
D'autre part, le trafic conteneurs du port d'Alger prend une plus grande importance par rapport à tous les types de marchandises en embarquement qu'au débarquement. Selon l'EPAL, le trafic conteneurs s'est établi en hausse de 27,58% au quatrième trimestre 2013 par rapport à la même période de 2012.
Le nombre de conteneurs pleins débarqués au port d'Alger est passé de 47.952 ''EVP'' à +26,27% comparativement à la même date en 2012, alors que le nombre de conteneurs vides a enregistré une progression de 29% pour la même période. Dès lors, le taux de conteneurisation du trafic portuaire à Alger est passé au 4ème trimestre 2013 à 87% contre 84% au cours de la même période 2012.
Par ailleurs, le port d'Alger a enregistré, durant cette période, l'entrée de 566 navires contre 531 navires à la même période en 2012, en hausse de 6,59% (+ 35 navires), alors que les objectifs ont été atteints à 103%.
Selon l'EPAL, 566 navires, dont 536 opérants, ont accosté au port d'Alger au cours du 4ème trimestre 2013 sur une prévision de 550 navires, et une hausse de 6,59% est également enregistrée comparativement au bilan du 4ème trimestre 2012, période durant laquelle il a été enregistré l'entrée de 531 navires dont 498 opérants.
Le tonnage de la jauge brute des navires opérants en entrée prévu pour cette période à 5.250.000 tonneaux a été réalisé à 108%. Il est passé de 4.956.923 tonneaux au 4ème trimestre 2012 à 5.676.470 tonneaux au 4ème trimestre 2013, une hausse de 14,52% du tonnage de la jauge brute.
Quant à l'attente moyenne des navires en rade et le séjour à quai, ils ont été satisfaisant durant le 4ème trimestre 2013 face un trafic plus important en nombre de navires et en volume de marchandises, relève par ailleurs le bilan de l'EPAL.
La durée d'attente moyenne globale des navires en rade a augmenté, mais varie selon les types de navires ayant touché le port d'Alger au quatrième trimestre 2013 comparée à la même période de 2012. La durée d'attente en rade est passée de 1,24 jour en 2012 à 3,51 jours en 2013.
Selon le bilan de l'EPAL ,cette hausse s'explique par le long séjour des navires céréaliers au port suite aux difficultés d'enlèvement des céréales par l'OAIC, d'une part, et l'augmentation des séjours des porte-conteneurs opérant au niveau des quais de DP World.
Pour autant, le séjour à quai a été maîtrisé par les services de l'EPAL, passant de 4,02 à 4,59 jours, en dépit de la hausse du mouvement de la navigation et le trafic des marchandises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.