Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Message du Président Bouteflika à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse
Publié dans Le Maghreb le 03 - 05 - 2016

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé lundi un message à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai).
"Mesdames, messieurs,
La Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée chaque année, est pour moi un événement saillant qu'il importe de mettre en avant au vu de l'impact tangible du secteur de la presse et de la profession de journaliste sur l'édification des sociétés, la promotion de l'esprit, la diffusion du savoir et l'éclairage de l'opinion publique. La presse, et les médias en général, ont de tout temps été à l'avant-garde pour relever les défis dans notre pays. Depuis les débuts de la lutte du Mouvement national, les journaux ont su, malgré leur nombre réduit, contrecarrer les projets d'aliénation coloniale, de mystification politique et d'occultation culturelle, en dépit des méthodes de répression qui les frappaient comme l'interdiction, la saisie et l'intimidation des journalistes par la liquidation, la prison ou la proscription. La presse de la révolution a été un puissant vecteur qui a permis de mettre à nu l'injustice et les crimes de l'occupation, faire entendre la voix de la juste cause algérienne dans les fora internationaux et galvaniser le moral du peuple algérien dans sa lutte contre le colonialisme abject. Un peuple accompagné dans sa détermination et exaltation par la radio "Sawt al-Arab". La lutte de la presse nationale s'est poursuivie tout au long du processus d'édification de l'Algérie indépendante et de mise en place des bases à même de garantir sa pérennité. Par la suite, la corporation a été au premier rang de la résistance pour la survie de l'Algérie et le triomphe des lumières de l'islam et de l'honneur de la patrie sur la barbarie du terrorisme. C'est là, une occasion, pour nous recueillir, une nouvelle fois, à la mémoire des martyrs du devoir national, hommes et femmes, victimes du terrorisme. La lutte nationale et les sacrifices incommensurables qui ont jalonné le parcours de la presse nationale, dans le cadre des batailles, des victoires et des douleurs de son peuple, lui valent respect et reconnaissance. C'est ce que nous avons voulu exprimé par l'institution d'une Journée nationale de la presse et d'un Prix national annuel pour honorer les meilleurs journalistes.
Mesdames, messieurs,
Partant de notre considération pour la presse et notre conviction qu'elle représente un noble moyen au service de la marche de notre peuple sur la voie de la liberté et de la démocratie, nous nous sommes employés, ces dernières années, à actualiser et à enrichir les lois de notre pays relatives à la presse, toutes formes confondues. Cet enrichissement est venu consolider notre attachement à la liberté d'expression et l'adapter également au pluralisme politique, une réalité irréversible dans notre pays. Cette réforme législative s'est impos ée aussi du fait de la diversité considérable enregistrée dans notre pays dans le domaine de la presse et des média audiovisuels. Dans cette optique, nous avons veillé à travers la récente révision Constitutionnelle à conforter les droits des journalistes et la liberté de la presse sans autre restriction que celle du respect des constantes de la nation et à garantir aux journalistes le droit d'accès aux sources d'information dans le souci d'assurer aux citoyens le droit à l'information. Nul doute que ce secteur se renforcera davantage à la faveur du lancement de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel pour devenir l'un des vecteurs de développement de l'action d'information conformément aux règles professionnelles et dans le respect de la loi. De même que l'établissement de mécanismes d'autorégulation pour la presse écrite, à la lumière de l'installation du Conseil d'éthique et de déontologie, confèrera davantage de sérénité aux professionnels de cette noble mission et à leur environnement afin de promouvoir les rapports entre les composantes de la société et entre les institutions pour favoriser une dynamique créative basée sur l'arbitrage d'une législation juste qui garantit à tous l'équité dans les droits et les devoirs et une éthique commune.
Mesdames et Messieurs,
Je suis convaincu qu'au regard de leur degré élevé de conscience nationale, les acteurs du secteur sauront contribuer à transmettre, par leurs idées et leur professionnalisme, l'image authentique de l'Algérie et à fournir au citoyen algérien un produit médiatique intégre, notamment dans le monde actuel marqué par la tyrannie des plus forts qui oeuvrent à minimiser et à dévaloriser tout ce qui va à contre courant de leurs visions et de leurs inté- rêts, et le drame que vivent, depuis quelques années, certains pays arabes et musulmans en est la preuve édifiante.
Mesdames, Messieurs
L'Algérie fait face aujourd'hui à de nouveaux défis, des défis induits par le saut qualitatif que nous nous devons de poursuivre et sur divers plans ainsi que d'autres imposés par la crise multiformes que traverse le monde. Concernant les défis de la réforme nationale, le secteur de l'information dans notre pays fournira un service important à notre société en contribuant à expliquer l'impératif de la consolidation de l'Etat de droit et à convaincre de la nécessité de réhabiliter l'effort et le travail et de promouvoir la qualité, des valeurs qui permettent d'être au diapason des pays émergents parmi lesquels l'Algérie mériterait légitimement sa place. Et dans ce contexte précisé- ment, la crise pétrolière mondiale doit être un leitmotiv sur lequel doivent s'appuyer les forces vives dans notre pays, à leur tête les médias, pour faire aboutir le processus de réforme nationale. En revanche, les défis imposés par le monde d'aujourd'hui exigent de nous tous une prise de conscience et de la vigilance pour la sauvegarde de la sécurit é de notre pays. De même que le pseudo choc des civilisations impose aujourd'hui aux forces vives du pays, dont les médias de déployer davantage d'efforts et de persévérance pour défendre l'Islam des lumières et la grandeur de la civilisation islamique face aux tentatives de certains de ternir l'image de notre sainte religion qui prône la paix et la tolé- rance, le savoir et le progrès.
Mesdames et Messieurs,
Cette journée nous interpelle pour réfléchir davantage à notre conjoncture présente et à l'avenir afin de pomouvoir le secteur de l'information qui a permis à notre pays de se frayer une place parmi les pays démocratiques. Des pays où la presse joue un rôle de libérateur, d'éclaireur et de critique, mobilisant le peuple pour la poursuite de sa marche vers la consécration de ses aspirations. Je tiens à cette occasion à rendre hommage aux femmes et aux hommes de la famille de la presse nationale, tout en saluant leurs sacrifices et leur courage dans l'exercice de leur métier. Je vous souhaite à tous davantage de succès et de réussite".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.