«Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Un homme au cœur du système de rapine    Joe Biden expose une carte où le Sahara Occidental apparaît distinct du Maroc    Ould Salek : «le Maroc fait chanter des pays pour les amener à s'aligner sur la décision de Trump»    Amir Sayoud file en Arabie Saoudite    12e journée : Résultats décevants pour les Algériens    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    Les sapeurs-pompiers, un rempart contre les feux de forêt    Les élections locales en novembre    Les divas orientales à l'honneur    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Nous assistons à une dégradation des habitats côtiers et une baisse de la biodiversité    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Comment jouer avec la vie    Commission d'éthique de la FIFA : Issa Hayatou suspendu un an pour absence de «loyauté»    Le comédien Saïd Hilmi tire sa révérence    Enseignements tunisiens    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Les élections locales en novembre    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Abominable Delta    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    La JSK a la tête en coupe de la Ligue    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Fin du cinquième stage    La scène artistique kabyle en deuil    Les poèmes de Mohamed Benhanafi enfin édités    «Le Seigneur des Anneaux» diffusé en septembre 2022    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aquaculture au sud du pays : Une centaine d'agriculteurs se sont intéressés à cette filière
Publié dans Le Maghreb le 23 - 11 - 2016

Une centaine d'agriculteurs se sont intéressés à l'aquaculture, notamment dans les communes d'In-Salah, In-Ghar et Foggaret-Larab, avec une production annuelle estimée à 1.000 quintaux (qx) de différentes espèces de poisson d'eau douce, notamment le Silure et Tilapia de Nil, a précisé le président de la Chambre inter-wilayas de la pêche et de l'aquaculture Omar Chakhar, en marge d'une visite de terrain à cette collectivité.
En effet, l'aquaculture présente des perspectives "prometteuses" à Tidikelt, wilaya déléguée d'In-Salah (Tamanrasset), susceptibles d'ériger cette région en pôle aquacole dans l'élevage du poisson d'eau douce, a-t-on appris M. Omar Chakhar.
Ce "succès" a été réalisé grâce à l'engouement des agriculteurs à l'aquaculture pratiquée dans les bassins d'irrigation, en plus d'un ensemble de potentialités nécessaires pour développer l'aquaculture intégrée à l'agriculture que recèle cette région dans le Sud du pays, a-t-il ajouté.
Dans le cadre des efforts menés pour encourager l'investissement dans ce domaine, M. Chakhar a indiqué que la Chambre prévoit l'élargissement de la pratique de cette filière à travers l'intégration de nouvelles espèces de poisson d'eau douce dans les bassins d'irrigation répartis sur les grandes exploitations agricoles.
Les préparatifs, a-t-il affirmé, sont en cours pour l'organisation de la 3ème édition des journées de dégustation de poissons d'eau douce qui aura lieu du 25 au 26 décembre prochain à In-Salah.
Cette initiative vise à renforcer la production du poisson d'eau douce destinée notamment à la consommation et à la commercialisation locale qui contribuera à la diversification des ressources de revenus pour les familles en milieu rural, a-t-il estimé.
Pour généraliser et promouvoir la pratique de la pisciculture artisanale dans la région, l'association de Tidikekt de l'aquaculture s'engage, pour sa part, à organiser des ateliers de formation au profit des jeunes agriculteurs, avec le concours des techniciens spécialisés dans le domaine, en vue d'assurer l'encadrement, a-t-on signalé.
Une dizaine d'espèces à lâcher
Il s'agit d'une dizaine d'espèces à lâcher, dont la carpe, la sandre et le Tinfoil, pour consolider les résultats "encourageants" obtenus de l'élevage des espèces aquacoles du tilapia du Nil, poisson-chat et crevette royale, a savoir M. Chekhar. L'association de développement aquacole ''Tidikelt'' d'In-Salah a réalisé ces dernières années des résultats ''probants'' en matière de reproduction de l'espèce poisson-chat avec un effectif éclos de 10.000 alevins, dont un important lot a été écoulé auprès des aquaculteurs de différentes régions du pays, a ajouté M. Chekhar. La chambre de la pêche envisage, au regard des résultats ''encourageants'' obtenus par l'association précitée, de mettre en place une nouvelle écloserie d'alevins dans la région d'In-Salah, dotée des équipements nécessaires pour le développement de ce segment aquacole à retombées socio-économiques positives pour la région, a-t-il ajouté. Des intervenants lors de cet atelier, notamment promoteurs de cette expérience d'intégration de l'élevage du poisson d'eau douce dans les activités agricoles, ont mis l'accent sur la nécessité de trouver des alternatives locales pour les aliments de poisson importés, avant d'appeler à ensemencer de nouvelles espèces de poissons d'eau douce, l'élaboration d'un glossaire (Atlas) des plantes locales à être exploitées en tant qu'aliments nutritionnels aux poissons. Initiée par la chambre inter-wilayas de la pêche et de l'aquaculture (Ouargla), en coordination avec la direction déléguée des services agricoles d'In-Salah et l'association d'aquaculture ''Tidikelt'', cet atelier qui a eu pour cadre l'institut national spécialisé de formation des corps des affaires religieuses et des Waqf , s'est déroulé en présence des cadres du secteur de la pêche des agronomes et des fellahs de la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.