El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conquête des marchés africains : Impératif d'intensifier les exportations sans flancher
Publié dans Le Maghreb le 03 - 05 - 2017

Les marchés africains songent d'être la destination suggérée par le gouvernement algérien, dans le cadre de l'intensification de l'exportation de la production nationale hors hydrocarbures, en tout cas, c'est ce à quoi a appelé le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Ali Haddad, à Batna, lors d'une rencontre avec les opérateurs économiques, en concédant, que " le marché africain est une occasion importante que les entreprises algériennes doivent saisir en œuvrant à mieux l'exploiter''.
Accompagné du président de la Chambre algérienne du commerce et de l'industrie (CACI), Laid Benamor, le président du FCE a ajouté, lors de cette rencontre à la maison de la culture Mohamed Laid Al Khalifa, que les patrons des entreprises algériennes doivent savoir que ce marché de 1,2 milliard d'habitants atteindra 1,3 milliard en 2030 pour dépasser les 2 milliards à l'horizon 2050.
Par ailleurs, le chef du FCE a rappelé que notre pays possède des lignes frontalières très importantes, notamment, avec le Mali, le Niger, la Mauritanie, où le produit algérien peut être présent sans obscurité. Après avoir écouté longuement les préoccupations des opérateurs économiques locaux, M. Haddad a exhorté les chefs d'entreprises à ''s'adapter avec les situations qu'ils rencontrent en diversifiant leurs activités et leur production''.
Ali Hadad, a convié, à cet effet, les opérateurs et patrons d'entreprises algériennes à passer à l'action, et conquérir les marchés de notre continent; il a, dans ce contexte, affirmé à l'intention de ces opérateurs que le FCE a les ''potentialités qui permettent de vous aider à entrer dans un partenariat soit avec les entreprises affiliées au FCE, soit avec les autres entreprises nationales ou avec les entreprises étrangères'', soutenant que cela se fait selon le principe du ''gagnant- gagnant''.
Mieux encore, "Le FCE sera, côte à côte, avec les entreprises algériennes dans leurs quêtes d'exporter leurs produits à l'étranger, en empêchant ces opérateurs algériens de flancher malgré la rude concurrence caractérisant ces marchés internationaux ", a affirmé M. Hadad.
A une question relative à l'insistance de l'Algérie à maintenir la règle du 51/49 régissant le partenariat étranger, M. Haddad a précisé que ''cela est actuellement dans l'intérêt de l'entreprise algérienne, notamment les petites et moyennes entreprises, et ce, dans un souci de tirer profit de l'expérience du partenaire étranger''. Le président du FCE a, en outre, indiqué que cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'un périple à travers plusieurs villes du pays à la rencontre des patrons des entreprises et aussi des adhérents au FCE pour écouter leurs préoccupations et connaître les problèmes auxquels ils font face en essayant de les solutionner dans la mesure du possible.
D'autre part, l'option d'exportation vers les pays africains souhaitée par les pouvoirs publics nécessite de mettre en place des conditions indispensables. Le président du FCE, a insisté à ce propos sur la logistique qui devra accompagner cet objectif. Il est convaincu que l'Algérie "recèle d'importantes potentialités dans les différents secteurs d'activité pour aller vers les marchés du continent Noir.
Pour aller vers ce marché, il faut en premier lieu mettre en place des lignes aériennes régulières avec les différentes capitales africaines, et la nécessité de mettre en place tous les moyens nécessaires pour pouvoir faciliter et encourager l'exportation. La réalisation du projet du port de Cherchell doit être également accélérée, a-t-il plaidé.

Chiffre des exportations vers l'Afrique
Selon l'Agence nationale de développement de l'investissement (Andi), l'Algérie a exporté vers l'Afrique subsaharienne quelque 92 millions de dollars de marchandises (soit 0,35% de ses exportations totales). Toujours selon cette même source, ce montant est inférieur de 16,4% par rapport à celui enregistré en 2014. L'Andi fait aussi remarquer que le volume des exportations algériennes dans la région a beaucoup fluctué au cours des dix dernières années. En effet, l'Andi rapporte qu'en 2007, les exportations s'élevaient à 427,1 millions de dollars, soit 1,1% des exportations annuelles totales. Soulignons que les marchés soudanais et sénégalais restent les marchés clés vers lesquels l'Algérie exporte. Le pays a en effet exporté pour 8,3 milliards de dollars vers le Soudan, soit 9,7% vers la région, suivi par le Sénégal avec 711 500 dollars de biens en 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.