Procès Tahkout : Ouyahia et Sellal rejettent en bloc les charges retenues contre eux    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    Multiplications des feux de forêts: la protection civile mise à rude épreuve    Le secteur du commerce se dote d'un comité de suivi des répercussions du Covid-19    Farhat Aït Ali Brahim insiste sur la relance du complexe Sider El Hadjar    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    LA MONNAIE, ARME DRACONIENNE    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    La peur peut nous sauver    Covid-19: Les mariages suspendus    Erreur lors de la remise de corps au CHUO: Quatre employés suspendus    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Enfin !    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    "Dans mon service, le personnel est à bout"    Nouveau record quotidien des infections    "L'économie algérienne est loin de l'effondrement "    Les cours de pétrole débutent la semaine en hausse    Zitounie: l'Etat déterminé à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires des chouhada    Sport-Covid19: les pouvoirs publics rassurent les athlètes bloqués à l'étranger    463 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Maroc: le journaliste et militant des droits de l'Homme Omar Radi arrêté    Barrage de la Renaissance : l'Ethiopie procédera au remplissage du réservoir "même sans accord"    Le général à la retraite Hocine Benhadid honoré    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Football / Transferts : la FAF veut "assainir" le métier d'agent de joueurs    «Tous les pourparlers sont reportés à la fin de saison»    Tebboune s'exprime pour une dynamique de détente plurielle    Onze personnes tuées dans une embuscade dans le Nord-Est    Le RCD plaide pour un «débat adulte et loyal»    LE MAMMOUTH À DEGRAISSER    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    Brèves    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Le dérisoire des murs    Les gens de mon douar    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon Pyongyang : Séoul et Washington "mettent de l'huile sur le feu"
Publié dans Le Maghreb le 21 - 08 - 2017

L'organisation d'exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud est un pas "hostile" vis-à-vis de Pyongyang qui ne ferait que de "mettre de l'huile sur le feu" en augmentant la tension sur la péninsule coréenne, a écrit dimanche le journal central nord-coréen Rodong Sinmun.
Alors que Washington et Séoul s'apprêtent à effectuer les exercices militaires conjoints Ulchi- Freedom Guardian prévus pour la période du 21 au 31 août, Pyongyang critique vertement cette décision la qualifiant d'"hostile", a indiqué le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun.
C'est une démonstration des activités hostiles vis-à-vis de notre pays, les Etats-Unis continuent à ignorer les nombreux avertissements de nos militaires", a relaté le journal, affirmant que Hawaï, l'île de Guam ainsi que le territoire américain n'étaient pas à l'abri des missiles balistiques de Pyongyang.
Il est estimé qu'environ 17.500 militaires américains et 50.000 militaires sud-coréens participeront aux manœuvres conjointes Ulchi-Freedom Guardian. Ces exercices conjoints, organisés en deux étapes, visent à préparer la protection conjointe du sud de la péninsule par les américains et les sud-coréens en cas d'attaque nord-coréenne, notamment nucléaire.
La tension s'est fortement accrue sur la péninsule coréenne ces dernières semaines après les tests réussis - mais interdits par la communauté internationale - de deux missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens capables selon les experts de frapper la côte ouest des Etats-Unis et peut-être même la côte est. Donald Trump a choisi d'adopter un ton très martial dans sa réponse à ce que Washington voit comme une provocation, promettant notamment "le feu et la colère" au régime de Kim Jong-Un et faisant allusion à la puissance de l'arsenal nucléaire américain.
La situation s'est encore envenimée quand l'armée nord-coréenne a fait part de son intention de lancer 4 missiles à portée intermédiaire au-dessus du Japon et à proximité de l'île américaine de Guam, qui abrite une base aérienne stratégique pour les opérations de Washington dans la région.
Mais mardi, Kim Jong-Un a calmé les choses en expliquant qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees" avant d'éventuellement lancer les missiles.
Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a déclaré peu après que les Etats-Unis restaient toujours ouverts au dialogue avec Pyongyang, mais sous condition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.