LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    LDC : Facile victoire de Chelsea face à Krasnodar    Ligue 1-MCA: "nous avons porté l'affaire de Rooney devant la Justice"    Mawlid Ennabawi-1er Novembre: Sonelgaz met en place un plan spécial pour assurer la continuité de ses services    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Les mines capables de fournir plus de 30 matières premières fondamentales    Tebboune transféré en Allemagne pour des "examens médicaux approfondis"    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    Mawlid Ennabaoui à Tlemcen: les enfants en tenues traditionnelles en force chez les photographes    Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant    Coronavirus : 320 nouveaux cas,191 guérisons et 10 décès    Chanegriha instruit la GN de prendre toutes les mesures pour sécuriser les centres et bureaux de vote    Lutte anti-terroriste: multiples opérations de l'ANP reflétant son haut professionnalisme    Ouverture à la circulation automobile du tronçon El-Hamdania-Médéa    Cour d'Alger : début du procès en appel de Maheddine Tahkout    Arrestation d'un terroriste à Tlemcen    Mercato estival : marché déséquilibré, les grosses écuries ne dérogent pas à la règle    Taoufik Makhloufi : "Je suis un athlète propre"    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Israël va construire de nouveaux logements à Hébron    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Changement dans la continuité    Toyota en leader dans l'automobile    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    Succès annoncé pour le colosse électrique    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    UN COMBAT CONTRE SOI    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Le Vote Des Expatriés En Question    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ain Témouchent : Un système unique de soins régit les secteurs public et privé en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 20 - 09 - 2017

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a affirmé dans la wilaya de Ain Témouchent qu'un système unique de soins régit les secteurs public et privé en Algérie.
Dans une discussion avec le staff d'une clinique médico-chirurgicale privée qu'il a inaugurée dans le cadre de sa visite d'inspection dans la wilaya, M. Hasbellaoui a déclaré que le médecin lorsqu'il a choisi cette profession a signé un contrat avec le malade, ajoutant que le système sanitaire en Algérie "est unique et ne fait aucune différence entre le public et le privé, qui sont soumis au pouvoir des directeurs de la santé des wilayas". Le secteur privé, a-t-il souligné, "est un partenaire dans la prise en charge des malades au sein du système sanitaire, ce qui justifie les instructions du ministère associant les spécialistes privés et définissant la liste de permanence dans les établissements hospitaliers publics comme stipulé par la loi 05/85." Le ministre a insisté sur l'importance de la formation continue au profit des praticiens du secteur privé (médecins et paramédicaux) pour plus de performance.
Lors de l'inauguration du nouveau siège de la direction de la santé de la wilaya, M. Hasballaoui a suivi un exposé sur le secteur, mettant l'accent sur l'importance des statistiques concernant les maladies transmissibles et non contagieuses et la mortalité infantile et maternelle lors des accouchements.
Il a insisté également sur la vaccination affirmant qu'elle est obligatoire et sur l'intensification de la sensibilisation pour cette opération qui revêt une importance dans la préservation de la santé des enfants.
Mokhtar Hasbellaoui a, en outre, mis l'accent sur la coordination des efforts avec les unités de dépistage et de suivi de santé scolaire et l'activation de la numérisation du dossier électronique du malade à laquelle le ministère accorde une importance capitale à travers la formation de l'élément humain habilité à suivre le dossier, en collaboration avec le ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du numérique, de même que la concrétisation d'une plateforme numérique des dossiers des malades au niveau national.
A la bibliothèque principale de lecture publique "Malek Bennabi" d'Ain Témouchent, le ministre a donné le coup d'envoi de "portes ouvertes" sur le secteur de la santé dans la wilaya et visité des stands de cette exposition comportant des activités des établissements hospitaliers et sanitaires des dairas de Hammam Bouhadjar, El Amria et Béni Saf.
Il a salué, à l'occasion, le rôle important de l'hospitalisation à domicile qui a réalisé de "bons résultats" au niveau local, appelant à encourager ce genre d'initiatives et à former un staff paramédical pour cette opération.
La visite a également comporté l'inauguration d'une usine de gants médicaux, implantée dans la zone industrielle d'Ain Témouchent dans le cadre de l'investissement privé.
Cette unité génère actuellement 350 emplois pour une capacité de production de 150 millions d'unités par an, couvrant 40 % des besoins du marché national. Elle est appelé à revoir à la hausse sa capacité de production dans les deux prochaines années pour atteindre près de 350 millions d'unités par an et à diversifier la production avec d'autres produits dont les préservatifs en troisième étape du projet (2020-2022), selon les explications présentées à la délégation ministérielle. A l'établissement hospitalier public "Dr Benzerdjeb" au chef-lieu de wilaya, M. Hasbellaoui a salué les efforts des responsables et du staff médical spécialisé, appelant à la poursuite des efforts et affirmant, dans ce sens, le soutien de son département ministériel à l'équipement de cet établissement.
D'autre part, le ministre a instruit les concernés pour l'inscription d'un projet de pharmacie médicale centrale pour cet hôpital. Au service de chirurgie orthopédique et de traumatologie, le ministre a suivi un exposé sur les interventions chirurgicales assurées sur place et qui nécessitaient auparavant l'évacuation du malade à l'étranger, coûtant de grandes sommes à la trésorerie publique. Mokhtar Hasbellaoui a aussi effectué une visite inopinée à l'établissement hospitalier "Ahmed Medeghri" d'Ain Témouchent où il a visité un nombre de services et insisté sur l'accélération du transfert du service de maternité vers le centre maternel et infantile, qui sera réceptionné prochainement. Dans la commune de Hassi El Ghella, le ministre a inauguré une polyclinique.

Les opérations chirurgicales dans les hôpitaux publics gratuites
Par ailleurs, M. Mokhtar Hasbellaoui a affirmé, la gratuité des opérations chirurgicales au niveau des établissements hospitaliers publics. A l'issue d'un exposé sur la situation du secteur sanitaire dans la wilaya, suivi au siège de la direction de la santé et de la population, le ministre a souligné que les spécialistes privés peuvent effectuer des interventions chirurgicales aux malades au niveau des établissements hospitaliers publics (EHP) conformément à un accord cadre signé avec les directions de la santé et que ces opérations doivent être pratiquées gratuitement. M. Hasbelloui a indiqué que la convention de partenariat entre les directions de la santé des wilayas et les spécialistes privés garantissent les droits du spécialiste et du malade, affirmant que la gratuité des soins dans les établissements sanitaires publics jouit d'un grand intérêt de la part du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Le ministre a expliqué, dans ce sens, qu'il faut faire la distinction entre les cliniques privées où les prestations sont payables et les établissements hospitaliers publics où c'est gratuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.