L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La douane se débarrasse des containers abandonnés au port d'Alger
Le délai supplémentaire a expiré hier
Publié dans Le Maghreb le 02 - 03 - 2008

Le délai accordé aux propriétaires des containers en rade au niveau du port d'Alger a expiré hier. Les containers de marchandises en souffrance depuis des mois et des années au niveau du port d'Alger, avoisine les 1 000 unités. Et depuis hier aucune réclamation ne sera prise en considération.
A rappeler qu'au début du mois de février, les propriétaires de ces containers ont bénéficié d'un délai supplémentaire pour leur permettre d'enlever leurs marchandises faute de quoi celles-ci deviendraient propriété de la douane.M. Douhi El Houari, directeur de la réglementation à la direction générale des douanes s'est exprimé sur cette question et a ainsi souligné que "la décision a été prise suite au constat fait sur place. Le port d'Alger est complètement engorgé à cause du nombre important des containers entreposés sur place" alors que, selon lui, la loi stipule qu'après 21 jours une déclaration doit être déposée. Le constat démontre clairement que cette période a été dépassée pour l'ensemble des propriétaires des containers.
A l'exception des 21 jours, "la marchandise passe au régime du dépôt de douane", a expliqué M. Douhi, qui a ajouté qu'"avant on était confronté à un problème d'emmagasinage, mais depuis quelque temps nous avons acquis un terrain d'une superficie de 30 hectares à Sidi Moussa qui est aménagé en dépôt".
Donc, dans un premier temps les containers dépassant les quatre mois et 21 jours seront transférés vers ce dépôt, et à partir d'hier les importateurs seront obligés de dédouaner leurs marchandises avant cette période, autrement ils ne pourront plus vendre leurs marchandises.
Le port d'Alger supporte, rappelons-le, 70% du commerce extérieur et les milliers de containers qui y sont déposés entravent le bon fonctionnement de cette aire qui est devenue une aire de stockage. Dorénavant, aucune dérogation ne sera délivrée sauf en cas d'exception et celle-ci est du ressort du directeur général.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.