Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vendues aux enchères dès mars
MARCHANDISES ABANDONNEES EN DEPÔT DE DOUANES
Publié dans L'Expression le 19 - 01 - 2008

Aucune mainlevée de marchandises ne sera autorisée après l'expiration du délai de dépôt.
Les marchandises abandonnées en dépôt de Douanes seront vendues aux enchères dès mars 2008. «Les marchandises importées ayant dépassé le délai légal de séjour en dépôt de Douanes, fixé à quatre mois, seront aliénées et vendues aux enchères publiques par les services douaniers à partir du 1er mars 2008», informe l'administration douanière dans un avis aux importateurs.
A l'expiration du délai de quatre mois, avertit la Douane, les marchandises sont placées sous l'entière responsabilité de celle-ci et aucune revendication de propriété des importations ne peut être invoquée.
En outre, aucune mainlevée de marchandises ne sera autorisée après l'expiration du délai de dépôt et ce, en application du Code des Douanes. En application de l'article 50 de la loi de finances 2008, la Douane indique également que les contraventions liées au régime du dépôt des Douanes donneront lieu à un paiement d'amende dont le montant variera en fonction de la nature de l'infraction. Il faut rappeler, dans ce contexte, que le directeur général du port d'Alger, Abdelhak Berouaoui avait indiqué, en décembre dernier, que le port d'Alger doit faire face au problème des containers abandonnés depuis des années et qui entravent sérieusement le trafic portuaire. Il avait précisé, dans ce sens, que leur nombre a atteint, depuis 2005, 1200.
Le nombre de containers qui transite par le port passera de 500.000 à 800.000 par an à l'horizon 2015, soit 80% des marchandises. M.Berouaoui avait déploré, en outre, les agissements de nombreux importateurs qui font de fausses déclarations concernant le contenu des containers. Le directeur général du port d'Alger a également relevé «l'organisation inadaptée et la mauvaise gestion du terminal des containers» qui se reflètent, a-t-il souligné «dans les délais prolongés de déchargement des cargaisons des navires, qui dépassent parfois cinq jours».
M.Berraoui a aussi déploré les pertes financières importantes induites par la mauvaise gestion des containers qui demeurent en souffrance au niveau du port, parfois plus de 50 jours.
Et c'est justement, dans ce cadre, que la gestion du terminal des containers fait l'objet de négociations avec les Emiratis des ports de Dubaï.
Pour le ministre des Transports, M.Meghlaoui, «le port d'Alger a atteint ses limites». Le représentant du gouvernement avait déjà reconnu que les efforts entrepris jusqu'à maintenant, pour libérer les espaces occupés par des milliers de marchandises, n'ont pas donné de résultats probants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.