JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



IDE : L'Algérie a capté 1,2 milliard de dollars en 2017, selon la Cnuced
Publié dans Le Maghreb le 09 - 06 - 2018

Les flux d'investissement direct étranger (IDE) à destination de l'Algérie se sont établis à 1,2 milliard de dollars en 2017 mais restent diversifiés, soutenus par les investissements des groupes asiatiques, a indiqué la Cnuced.
En 2017, " la diversification de l'investissement direct étranger (en Algérie) a été soutenu par les IDE" consentis par le groupe de télécoms chinois Huawei et le Sud-Coréen Samsung qui a ouvert sa première usine de montage de smartphones dans le pays, précise la Conférence des Nations unies pour le commerce et l'investissement dans son rapport 2018 sur l'investissement dans le monde publié par les Nations unies.
La Cnuced relève que si les IDE captés par l'Algérie en 2017 sont en baisse de 26% par rapport au 1,63 milliard de dollars enregistrés en 2016, ils devraient cependant rebondir à la faveur de la prochaine révision de la loi sur les hydrocarbures.
"Les amendements proposés à la loi sur les hydrocarbures pourraient faire augmenter considérablement la participation étrangère dans le secteur pétrolier du pays à l'avenir", souligne l'organisation onusienne, qui relève par ailleurs que les IDE en Algérie dépendent fortement de l'investissement dans le secteur pétro-gazier. Durant le même exercice le flux d'IDE sortant a baissé à -4 millions de dollars contre 46 millions de dollars en 2016, selon les mêmes données.
Pour rappel, le fort rebond des IDE en 2016 est intervenu après des flux négatifs enregistrés en 2015 à -584 millions de dollars.
Le recul des IDE en Algérie a été, par ailleurs, enregistré dans le sillage d'une baisse généralisée de l'investissement direct étranger en Afrique.
Selon le rapport, les flux captés par le continent ont chuté à 42 milliards de dollars en 2017, soit une baisse de 21% par rapport à 2016. "La faiblesse des prix du pétrole et les conséquences négatives de la récession du secteur des matières premières sur le plan macroéconomique ont contribué à la contraction des flux dans les principales économies africaines", explique la Cnuced.
Selon James Zhan, directeur de la division investissement entreprises de la Cnuced, "Les débuts d'un rétablissement des prix des produits de base, ainsi que les progrès en matière de coopération interrégionale consécutifs à la signature de l'accord de libre-échange continental africain pourraient favoriser des flux d'IDE plus importants vers l'Afrique en 2018, pour autant que le contexte mondial reste favorable ".
Les flux d'IDE vers l'Afrique du Nord ont diminué de 4% pour atteindre 13 milliards de dollars. Si les investissements en Egypte étaient en baisse, le pays est resté le principal bénéficiaire des IDE en Afrique. Les IDE en Tunisie restent également faibles à 0,9 milliard de dollars.
En Afrique subsaharienne, les effets persistants de la récession du secteur de matières premières ont pesé sur les IDE, les entrées ayant diminué de 28% pour atteindre 28,5 milliards de dollars.
Les firmes multinationales d'économies développées (telles que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France) détiennent toujours les stocks d'IDE les plus importants d'Afrique.
Cependant, les investisseurs d'économies en développement, notamment de Chine et d'Afrique du Sud, suivis par ceux de Singapour, d'Inde et de Hong Kong (Chine), figurent parmi les 10 premiers investisseurs dans le continent.
La Cnuced prévoit que les flux à destination de l'Afrique progressent d'environ 20% en 2018 pour atteindre 50 milliards de dollars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.