Quatrième jour de campagne: les candidats focalisent leurs discours sur l'aspect économique    Caire: Eddalia met en avant les acquis de la femme algérienne dans divers domaines    Colonies israéliennes en Palestine: réunion lundi à la Ligue arabe    Casbah d'Alger : Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    Real : Gareth Bale en décalage avec le vestiaire ?    Accusés de malversations et de corruption: L'homme d'affaires Omar Alilat et l'ex-conseiller à la présidence Hachichi écroués    Se disputer avec soi-même    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Football - Ligue 2: L'OMA piégé à domicile, l'ASMO dompte le leader    Handball - Division Excellence: Belle opportunité pour l'ESA et le MCOT    Division nationale amateur - Ouest: Duel des extrêmes à Tiaret    Après trois jours de grève: Les enseignants du primaire maintiennent la pression    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Croissant-Rouge algérien: Lancement de la campagne «Repas chauds» pour les SDF    Campagne électorale : le discours cosmétique    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Une filière en quête d'accompagnement    Marche de soutien à l'organisation des élections    Un deuxième Prix d'excellence dans la catégorie nouvel «hôtel de luxe»    Saisie de 19.000 capsules à usage psychotropes    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Infantino réclame : "Les scandales liés à la corruption, plus jamais !"    Eliminatoires CAN-2021 (Gr. H) : Zambie 1- Zimbabwe 2    Euro-2020 : Les quatre dernières places attribuées en mars 2020    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    Rencontre Bensalah - Bedoui    ANIE Chorfi met en garde contre la violence !    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Agence CNAS de Mila : Portes ouvertes : " Les accidents de travail et les maladies professionnelles, c'est l'affaire de tous"    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    8 individus arrêtés à Relizane et à Ghardaïa    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Au deuxième jour de sa visite en 4e Région Militaire à Ouargla Gaïd Salah : "Le peuple a prouvé que c'est un peuple des grands défis"    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sonatrach fournira du gaz naturel au groupe français Engie    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    "D'un univers à un autre", nouvelle exposition de Khaled Rochdi Bessaih    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    CAN 2021. Botswana 0 – Algérie 1 (Groupe H) : Les Verts terminent l'année en beauté    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produits alimentaires Hausse de la facture d'importation
Publié dans Le Maghreb le 25 - 06 - 2018

La facture d'importation des produits alimentaires a connu une légère hausse sur les 5 premiers mois de 2018, tirée essentiellement par l'augmentation des importations des céréales et le lait, tandis que le reste des principaux produits alimentaires a connu des baisses, a appris l'APS auprès des Douanes.

La facture d'importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 3,936 milliards de dollars (mds usd) entre janvier et fin mai 2018, contre 3,791 mds usd durant la même période de 2017, soit une hausse globale de l'ordre de 145 millions de dollars (+3,82%), détaille le Centre national de l'information et des statistiques des Douanes (Cnis).
Sur les 3,936 mds usd d'importations alimentaires globales, les six principaux produits alimentaires (céréales, laits, sucres et sucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 2,892 mds usd au sur les 5 premiers mois de 2018 contre 2,855 mds usd sur la même période de 2017, en hausse de près de 37 millions usd, correspondant à une augmentation de l'ordre de 1,31%.
Ainsi, la facture des céréales, semoule et farine, représentant plus de 36% des importations alimentaires de l'Algérie, a grimpé à 1,428 md usd contre 1,258 md usd, soit une augmentation de 170 millions de dollars (+13,5%) entre les deux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ont également enregistré une hausse en s'établissant à 701,03 millions usd contre 672,12 millions usd, en hausse de près de 29 millions usd (+4,3%).
En revanche, les importations pour le reste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses.
Ainsi, les importations des viandes ont reculé en s'établissant à 92,63 millions usd contre 122,8 millions usd, en baisse de 30,16 millions usd (-24,56%).
Quant à la facture d'importation du sucre et sucreries, elle a diminué à 377,01 millions usd contre 476,32 millions usd, en baisse de 100 millions usd (-21%).
Pour les légumes secs, ils ont baissé à 137,37 millions usd contre 154,55 millions usd (-11,1%). De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à 156,3 millions usd contre 171 millions usd (-8,6%).
En dehors de ces six (6) principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentaires a été importé pour 1,04 md usd de janvier à mai 2018 contre 936 millions usd de janvier à mai 2017 (+12%). Concernant les huiles destinées à l'industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production), leurs importations ont également augmenté à près de 392 millions usd sur les cinq premiers mois de 2018 contre 383 millions usd sur la même période de 2017 (+2,3%). Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industrie alimentaire s'est chiffrée à 4,33 mds usd entre janvier et mai 2018 contre 4,17 mds usd entre janvier et mai 2017, en hausse de 3,83%.

Nette hausse des importations des médicaments
Par ailleurs, la facture d'importation des médicaments a nettement augmenté en se chiffrant à 922,54 millions usd sur les cinq premiers mois 2018 contre 671,26 millions usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 250 millions usd (+37,43%). Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires, avaient été mis en place en janvier 2018 dans le but de réduire le déficit commercial et de promouvoir la production nationale.
Il avait ainsi été décidé de la suspension provisoire d'importation de plus de 800 produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositions de la loi de finances pour 2018, et ce, à travers l'élargissement de la liste des marchandises soumises à la Taxe intérieure de consommation (TIC) au taux de 30% et le relèvement des droits de douane pour des produits alimentaires.
Le projet de loi de finances complémentaire 2018 a institué un Droit additionnel provisoire de sauvegarde applicable aux opérations d'importation de marchandises, qui est fixé entre 30% et 200%. Il sera perçu en sus des droits de douane.
Hausse de l'inflation moyenne annuelle en mai
L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,4% jusqu'à mai 2018, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).
L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel jusqu'à mai 2018 est le taux d'inflation moyen annuel calculé en tenant compte des 12 mois allant de juin 2017 à mai 2018 par rapport à la période allant de juin 2016 à mai 2017.
Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation, c'est-à-dire l'évolution de l'indice du mois de mai 2018 par rapport à avril 2018, elle a été de 1,8%.
En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une hausse de 3,7%.
A titre d'exemple, les prix des produits agricoles frais se sont distingués par une augmentation de 6,4%.
Ainsi, les prix se sont caractérisés par des hausses assez importantes, notamment pour les légumes (+15,1%), les fruits (+9,6%) et la viande blanche (+6,8%).
Par contre, certains produits alimentaires frais ont affiché des variations négatives, principalement les œufs (-5,2%) et le poisson (-8,3%).
Pour les prix des produits alimentaires industriels (agroalimentaires), ils ont grimpé de 1,1%.
Concernant les autres groupes de marchandises, les prix des produits manufacturés ont connu une légère hausse de 0,2%, tandis que ceux des services ont évolué de 0,3%.
Par groupe de biens et services, les prix de l'habillement-chaussures ont enregistré une hausse de 0,9%.
Cette tendance haussière des prix a également concerné le groupe santé-hygiène corporelle avec un taux de 1,1%.
Quant aux prix du reste des produits, ils se sont caractérisés par des stagnations, selon la même source. Pour rappel, la loi de finances 2018 prévoit une inflation de 5,5%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.