Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec l'Emir de l'Etat du Qatar    JM-Oran-2022 : début de la cérémonie d'ouverture    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sous-traitance : Un potentiel et un savoir-faire sous-exploités
Publié dans Le Maghreb le 13 - 11 - 2018

Le potentiel et le savoir-faire nationaux de l'industrie de la sous-traitance sont sous-exploités, a indiqué dimanche le directeur de la Bourse algérienne de la sous-traitance et des partenariats (BASTP), Layeb Azziouz.
Intervenant au cours d'une conférence de presse de présentation de la 5ème édition du salon international de la sous-traitance industrielle (ALGEST 2018), prévue du 21 au 24 novembre au palais des expositions d'Alger , et co-organisée par le World Trade Center Algiers (WTCA) et la BASTP, M. Azziouz a estimé que pour exploiter pleinement le potentiel de la sous-traitance en Algérie, il y a nécessité d'accompagner au plus près les entreprises du secteur, généralement des PME ou des TPE, pour insuffler une dynamique sur les moyen et long termes.
Prenant l'exemple de l'industrie automobile, il a plaidé pour l'incitation des équipementiers étrangers des constructeurs automobiles à créer des joint-ventures avec des entreprises locales lorsque le volume de production atteindra un seuil minimal de rentabilité pour les sous-traitants, soit 300.000 à 400.000 unités.
Le même responsable a expliqué que le développement de la sous-traitance est un processus "très lent", qui exige des entreprises du secteur de répondre aux exigences internationales et aux homologations.
Présent à la conférence, le président de la BASTP, Kamel Agsous, a indiqué que le salon accueillera cette année 92 exposants répartis entre donneurs et receveurs d'ordre dans les filières liées à la métallurgie, la sidérurgie, la mécanique, l'électricité, l'électronique et la plasturgie ainsi que les métiers relatifs aux services. Au-delà des secteurs traditionnels, cette édition verra la présence "marquée" des secteurs du montage automobile, de l'énergie (Sonatrach et Sonelgaz notamment), du transport, du développement durable et de l'industrie militaire relevant du ministère de la Défense nationale (MDN). Des conférences se tiendront également au cours de l'événement et des rencontres B to B. Pour sa part, le directeur général du WTCA, Ahmed Tibaoui, a fait savoir que ce salon intervient au moment où émerge une "réelle prise de conscience" de l'intérêt de diversifier l'économie nationale à travers une production locale intégrée, des investissements étrangers et des partenariats, notamment publics-privés.
Une orientation qui est soutenue par une "politique volontariste" du gouvernement pour que les entreprises aillent vers plus d'industrialisation, selon M. Tibaoui.
Par ailleurs, les intervenants ont insisté sur la nécessité du développement de la sous-traitance au moment où les importations de l'Algérie en matière de pièces de rechange ont atteint les deux (2) milliards de dollars
Pour rappel, le nombre actuel de sous-traitants en Algérie est entre 900 et 1.000 entreprises, soit 10% des entreprises du tissu industriel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.