COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Foncier industriel non exploité : Bientôt un projet de loi pour le récupérer sans recourir à la justice
Publié dans Le Maghreb le 13 - 02 - 2019

Un projet de loi permettant à l'Etat de récupérer le foncier industriel non exploité sans recourir à la justice sera adopté dans le cadre de la prochaine loi des finances, a annoncé lundi à Bouira le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.
Dans un point de presse tenu en marge de sa visite de travail à Bouira où il a visité, inauguré et lancé quelques projets relevant de son secteur, M. Yousfi a expliqué que toute assiette foncière industrielle attribuée dans le cadre de la concession et non exploitée "sera récupérée par les services de chaque wilaya afin de pouvoir l'attribuer aux investisseurs capables de réaliser des projets sur le terrain".
Pour ce qui est des assiettes foncières octroyées dans le cadre de la cession, mais non exploitée au bout de trois ans par l'investisseur, ce dernier est appelé à payer une taxe de 5 % de la valeur financière de l'assiette foncière.
"Nous avons un projet de loi qui sera adopté dans la prochaine loi des finances pour permettre à l'Etat de récupérer le foncier industriel sans recourir à la justice", a affirmé M. Yousfi, précisant que par cette procédure "nous allons obliger les investisseurs à exploiter leurs terrains et lancer leurs projets afin de contribuer sérieusement à la diversification de l'économie nationale via la création de richesses et de l'emploi", a-t-il dit.
Au cours de sa visite à Bouira, le ministre a réitéré, par ailleurs, la volonté de son département d'œuvrer pour le renforcement des différentes industries pour que le produit algérien soit de qualité et compétitif, capable de servir aussi l'industrie automobile.
"Nous voulons créer une véritable industrie automobile via le renforcement des autres industries, comme l'exploitation des richesses minières, la peinture, le fer et l'acier, ainsi que les produits en matière plastique", a insisté le ministre, qui a inauguré à El-Hachimia une usine de produits visqueux du groupe privé "Bali".
Sur place, M. Yousfi s'est dit "très satisfait de la qualité des moyens technologiques" utilisés pour le fonctionnement de cette usine "qui s'étale sur une superficie de plus de 5 hectares et qui a une capacité de production de cinq (5) tonnes de mayonnaise et de moutarde par heure", ont expliqué au ministre les responsables de ce projet.
Dans la matinée, le ministre a visité l'unité de l'Entreprise nationale de la peinture (ENAP) de Lakhdaria (ouest de Bouira), et l'usine de production du plâtre d'El-Adjiba (Est), avant de se rendre dans la commune d'Oued El-Bardi (sud de la wilaya) pour la pose de la première pierre du projet de réalisation d'un complexe pharmaceutique du groupe "Biopharm", au niveau de la zone industrielle de Sidi Khaled. Une fois achevée, cette usine couvrira toutes les wilayas du pays en matière de produits pharmaceutiques touchant aux différentes variétés de produits. Au cours de cette halte, M. Yousfi a salué le groupe Biopharm pour les efforts qu'il consent pour développer l'industrie pharmaceutique en Algérie avec l'utilisation d'une technologie numérique de pointe reconnue à l'échelle mondiale. "Cela est une fierté pour l'Algérie", s'est-il réjoui.
"L'Algérie entre progressivement dans l'ère du numérique et développe peu à peu son industrie électronique, dont l'informatique joue un rôle très important dans ce processus", a-t-il dit, tout en assurant que son département examinait les possibilités et les moyens pour booster davantage cette industrie électronique et numérique. "Nous avons commencé à mettre en place une industrie électronique forte. Cette industrie a exporté en 2017 pour un montant de 60 millions de dollars, et le montant a augmenté encore plus en 2018", a souligné M. Yousfi.
Pour le ministre, l'industrie électronique a atteint un niveau acceptable en Algérie, "mais elle se développe davantage et progressivement". "Nous avons examiné avec ordinateurs au profit des élèves du secteur de l'éducation, et la réponse était positive. Nous allons discuter avec le ministère de l'Education et celui de la Poste et des Technologies sur les moyens d'arriver à fabriquer un produit algérien qui servira l'intérêt de l'école algérienne", a expliqué M. Yousfi.
"Nous devons penser à ce projet dès maintenant. Nous ne pouvons nous permettre plus de retard pour le réaliser", a-t-il soutenu. Lors d'un point de presse organisé à la fin de sa visite, M. Yousfi s'est dit satisfait des progrès que connaît le secteur de l'industrie en Algérie.
M. Yousfi a saisi cette occasion pour exprimer sa satisfaction quant aux opportunités et aux potentialités qu'offre la wilaya de Bouira en matière de compétences humaines et de ressources naturelles en agriculture et en industrie. "Nous voulons renforcer l'industrie minière dans cette wilaya qui renferme d'importantes richesses naturelles comme la célestine (pierre naturelle) utilisée dans l'industrie chimique, Bouira est la plus riche des wilayas en ce produit", a-t-il expliqué à la presse.
Le ministre a réaffirmé, par ailleurs, l'engagement de son département à œuvrer pour le renforcement des autres industries. "Nos entreprises se développent progressivement. Nous avons une usine de Crystal à Oran qui est actuellement en production, à Guelma, Ain Smara, Flifla et Tlemcen également, où nous allons renforcer la production".
Youcef Yousfi a fait état également d'un projet, adopté par le gouvernement, pour la réalisation d'une usine de production du phosphate. "Avec ce projet, nous comptons augmenter (la production) de deux millions de quintaux à 12 millions de qx. Cette quantité est destinée à la production d'engrais, dont 60 à 70 % de la production seront destinés à l'exportation pour un montant pouvant aller de 1,5 à 2 milliards de dollars", a précisé le ministre.
Plusieurs autres usines d'exploitation de marbre et de granite, ainsi que de manganèse, zinc et plomb et de célestine, ainsi que de fer, seront lancées et relancées à Bouira, Béjaia, Béchar et dont les études sont en cours d'achèvement, a relevé M. Yousfi qui a annoncé également qu'une étude est en cours de finalisation pour l'exploitation des gisements d'or existant dans la wilaya de Tamanrasset, dans l'extrême sud algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.