Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Foncier industriel non exploité : Bientôt un projet de loi pour le récupérer sans recourir à la justice
Publié dans Le Maghreb le 13 - 02 - 2019

Un projet de loi permettant à l'Etat de récupérer le foncier industriel non exploité sans recourir à la justice sera adopté dans le cadre de la prochaine loi des finances, a annoncé lundi à Bouira le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.
Dans un point de presse tenu en marge de sa visite de travail à Bouira où il a visité, inauguré et lancé quelques projets relevant de son secteur, M. Yousfi a expliqué que toute assiette foncière industrielle attribuée dans le cadre de la concession et non exploitée "sera récupérée par les services de chaque wilaya afin de pouvoir l'attribuer aux investisseurs capables de réaliser des projets sur le terrain".
Pour ce qui est des assiettes foncières octroyées dans le cadre de la cession, mais non exploitée au bout de trois ans par l'investisseur, ce dernier est appelé à payer une taxe de 5 % de la valeur financière de l'assiette foncière.
"Nous avons un projet de loi qui sera adopté dans la prochaine loi des finances pour permettre à l'Etat de récupérer le foncier industriel sans recourir à la justice", a affirmé M. Yousfi, précisant que par cette procédure "nous allons obliger les investisseurs à exploiter leurs terrains et lancer leurs projets afin de contribuer sérieusement à la diversification de l'économie nationale via la création de richesses et de l'emploi", a-t-il dit.
Au cours de sa visite à Bouira, le ministre a réitéré, par ailleurs, la volonté de son département d'œuvrer pour le renforcement des différentes industries pour que le produit algérien soit de qualité et compétitif, capable de servir aussi l'industrie automobile.
"Nous voulons créer une véritable industrie automobile via le renforcement des autres industries, comme l'exploitation des richesses minières, la peinture, le fer et l'acier, ainsi que les produits en matière plastique", a insisté le ministre, qui a inauguré à El-Hachimia une usine de produits visqueux du groupe privé "Bali".
Sur place, M. Yousfi s'est dit "très satisfait de la qualité des moyens technologiques" utilisés pour le fonctionnement de cette usine "qui s'étale sur une superficie de plus de 5 hectares et qui a une capacité de production de cinq (5) tonnes de mayonnaise et de moutarde par heure", ont expliqué au ministre les responsables de ce projet.
Dans la matinée, le ministre a visité l'unité de l'Entreprise nationale de la peinture (ENAP) de Lakhdaria (ouest de Bouira), et l'usine de production du plâtre d'El-Adjiba (Est), avant de se rendre dans la commune d'Oued El-Bardi (sud de la wilaya) pour la pose de la première pierre du projet de réalisation d'un complexe pharmaceutique du groupe "Biopharm", au niveau de la zone industrielle de Sidi Khaled. Une fois achevée, cette usine couvrira toutes les wilayas du pays en matière de produits pharmaceutiques touchant aux différentes variétés de produits. Au cours de cette halte, M. Yousfi a salué le groupe Biopharm pour les efforts qu'il consent pour développer l'industrie pharmaceutique en Algérie avec l'utilisation d'une technologie numérique de pointe reconnue à l'échelle mondiale. "Cela est une fierté pour l'Algérie", s'est-il réjoui.
"L'Algérie entre progressivement dans l'ère du numérique et développe peu à peu son industrie électronique, dont l'informatique joue un rôle très important dans ce processus", a-t-il dit, tout en assurant que son département examinait les possibilités et les moyens pour booster davantage cette industrie électronique et numérique. "Nous avons commencé à mettre en place une industrie électronique forte. Cette industrie a exporté en 2017 pour un montant de 60 millions de dollars, et le montant a augmenté encore plus en 2018", a souligné M. Yousfi.
Pour le ministre, l'industrie électronique a atteint un niveau acceptable en Algérie, "mais elle se développe davantage et progressivement". "Nous avons examiné avec ordinateurs au profit des élèves du secteur de l'éducation, et la réponse était positive. Nous allons discuter avec le ministère de l'Education et celui de la Poste et des Technologies sur les moyens d'arriver à fabriquer un produit algérien qui servira l'intérêt de l'école algérienne", a expliqué M. Yousfi.
"Nous devons penser à ce projet dès maintenant. Nous ne pouvons nous permettre plus de retard pour le réaliser", a-t-il soutenu. Lors d'un point de presse organisé à la fin de sa visite, M. Yousfi s'est dit satisfait des progrès que connaît le secteur de l'industrie en Algérie.
M. Yousfi a saisi cette occasion pour exprimer sa satisfaction quant aux opportunités et aux potentialités qu'offre la wilaya de Bouira en matière de compétences humaines et de ressources naturelles en agriculture et en industrie. "Nous voulons renforcer l'industrie minière dans cette wilaya qui renferme d'importantes richesses naturelles comme la célestine (pierre naturelle) utilisée dans l'industrie chimique, Bouira est la plus riche des wilayas en ce produit", a-t-il expliqué à la presse.
Le ministre a réaffirmé, par ailleurs, l'engagement de son département à œuvrer pour le renforcement des autres industries. "Nos entreprises se développent progressivement. Nous avons une usine de Crystal à Oran qui est actuellement en production, à Guelma, Ain Smara, Flifla et Tlemcen également, où nous allons renforcer la production".
Youcef Yousfi a fait état également d'un projet, adopté par le gouvernement, pour la réalisation d'une usine de production du phosphate. "Avec ce projet, nous comptons augmenter (la production) de deux millions de quintaux à 12 millions de qx. Cette quantité est destinée à la production d'engrais, dont 60 à 70 % de la production seront destinés à l'exportation pour un montant pouvant aller de 1,5 à 2 milliards de dollars", a précisé le ministre.
Plusieurs autres usines d'exploitation de marbre et de granite, ainsi que de manganèse, zinc et plomb et de célestine, ainsi que de fer, seront lancées et relancées à Bouira, Béjaia, Béchar et dont les études sont en cours d'achèvement, a relevé M. Yousfi qui a annoncé également qu'une étude est en cours de finalisation pour l'exploitation des gisements d'or existant dans la wilaya de Tamanrasset, dans l'extrême sud algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.