Arsenal - Özil : "c'est toujours de ma faute"    JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Courbis : «L'Algérie a fait honneur à son statut face à la Colombie, c'était presque un match abouti»    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    Quel sort pour le projet ?    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle du 18 avril : Dernier délai pour le dépôt des dossiers aujourd'hui à minuit
Publié dans Le Maghreb le 03 - 03 - 2019

Le délai pour le dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle du 18 avril prochain s'achève ce dimanche, 3 mars, à minuit, conformément à l'article 140 de la loi organique portant régime électoral et au décret présidentiel portant convocation du corps électoral. Selon l'article 140 de la loi organique portant régime électoral, "la déclaration de candidature est déposée, au plus tard, dans les 45 jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral".
Le dossier de candidature doit être déposé par le candidat, après rendez-vous convenu auprès du secrétariat général du Conseil constitutionnel, contre accusé de réception.
A ce jour, deux postulants à la candidature ont déposé jeudi dernier leurs dossiers auprès du Conseil constitutionnel: il s'agit d'Ali Zeghdoud, président du Rassemblement algérien (RA), et Abdelhakim Hamadi, qui se présente en indépendant.
Trois autres postulants ont annoncé qu'ils effectueront cette procédure ce samedi: Belaid Abdelaziz, du Front El-Moustakbel, Abdelkader Bengrina, du Mouvement El Binaâ, et Adoul Mahfoudh, du Parti de la victoire nationale (PVN).
Le Comité central du Parti des travailleurs (PT) de Louisa Hanoune se réunit ce samedi pour prendre une décision quant à sa participation ou pas à l'élection présidentielle. C'est le cas aussi du bureau politique du parti Talaie El Hourriyet d'Ali Benflis qui tiendra ce dimanche une réunion, sur délégation du Comité central, pour trancher la question.
Quant au président Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un nouveau mandat, son directeur de campagne, Abdelmalek Sellal, a annoncé qu'il déposera son dossier de candidature le 3 mars.
Aux termes de l'article 139 de la loi organique portant régime électoral, le dossier de candidature doit comprendre les formulaires de signatures, portées sur un imprimé individuel et légalisées auprès d'un officier public.
Selon la loi, le postulant à la candidature doit présenter soit une liste comprenant 600 signatures individuelles d'élus d'Assemblées populaires locales (APC et APW) ou parlementaires, réparties au moins à travers 25 wilayas, soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles, au moins, d'électeurs. Ces signatures doivent être recueillies à travers, au moins, 25 wilayas avec un nombre minimal de signatures exigées pour chacune des wilayas qui ne saurait être inférieur à 1.500.
Les autres pièces du dossier sont, notamment, un certificat de nationalité algérienne d'origine de l'intéressé, une déclaration sur l'honneur attestant que l'intéressé possède uniquement la nationalité algérienne d'origine et qu'il n'a jamais possédé une autre nationalité et une déclaration sur l'honneur attestant que l'intéressé est de confession musulmane.
Le prétendant à la candidature doit, également, fournir un certificat de nationalité algérienne d'origine de son conjoint, un certificat médical délivré à l'intéressé par des médecins assermentés, une déclaration sur l'honneur attestant de la résidence exclusive, pendant dix (10) ans, au moins, sans interruption, précédant immédiatement le dépôt de candidature de l'intéressé. Le dossier comprend, aussi, une déclaration publique sur le patrimoine mobilier et immobilier de l'intéressé à l'intérieur et à l'extérieur du pays, une attestation de participation à la Révolution du 1er novembre 1954 pour les candidats nés avant juillet 1942, une attestation de non implication des parents du candidat né, après le 1er juillet 1942, dans des actes hostiles à la Révolution, ainsi qu'un engagement écrit et signé par le candidat de respecter les principes de la Constitution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.