BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2019

Selon l'envoyé spécial américain pour le Venezuela, Moscou et Washington ont trouvé un terrain d'entente quant à la profondeur de la crise qui affecte le Venezuela mais leurs positions à l'égard du Président Maduro restent éloignées. Les négociations russo-américaines portant sur la crise au Venezuela ont été positives et substantielles, mais les deux parties sont toujours divisées quant à la légitimité du Président Nicolas Maduro, a déclaré mardi l'envoyé spécial états-unien pour le Venezuela Elliott Abrams. "Nous ne sommes pas arrivés à une "rencontre des esprits", mais je crois que les négociations ont été positives dans le sens que les deux parties ont désormais une meilleure compréhension de leurs positions respectives", a fait savoir le diplomate.
Selon lui, la Russie et les États-Unis ont cependant trouvé un terrain d'entente dans l'évaluation de la profondeur de la crise qui affecte le pays latino-américain.
Fin janvier, l'opposant vénézuélien Juan Guaido s'est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a alors reconnu en tant que Président par intérim.
Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, ont suivi l'exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme "Président en charge". La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont apporté leur soutien au gouvernement en place.
La semaine dernière, tous les diplomates américains en poste au Venezuela ont quitté le pays à la veille de l'expiration du délai de 72 heures accordé par Caracas.
Moscou opposé à toute ingérence militaire américaine
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov a déclaré dimanche soir que son pays était opposé à toute ingérence militaire au Venezuela et qu'il défendrait cette position durant sa rencontre avec le représentant spécial américain Elliott Abrams, mardi à Rome, a rapporté l'agence de presse Sputnik.
"Il y a un certain nombre de positions que nous souhaitons communiquer à la partie américaine, notamment l'inadmissibilité d'une ingérence militaire américaine, et l'inadmissibilité de toute autre forme de pression sur les autorités légitimes de Caracas", a souligné M. Ryabkov cité par Sputnik.
Le diplomate russe a indiqué qu'il discuterait également avec M. Abrams des pressions exercées par les Etats-Unis sur les affaires entre les entreprises russes et vénézuéliennes, et a réitéré que la Russie continuerait à coopérer avec le Venezuela dans les secteurs de l'énergie et de la défense.
Le département américain du Trésor a imposé lundi des sanctions contre Evrofinance Mosnarbank, une banque basée à Moscou et détenue conjointement par des sociétés d'Etat russes et vénézuéliennes pour avoir "tenté de contourner les sanctions américaines contre le Venezuela".
Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi en déclarant que ces sanctions, imposées en dehors du cadre du Conseil de sécurité des Nations unies, ne pouvaient en aucun cas être considérées comme légitimes.
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a également accusé le géant du pétrole russe Rosneft de continuer à acheter du pétrole à PDVSA, la compagnie pétrolière nationale du Venezuela, au mépris des sanctions américaines.
Le Venezuela traverse une crise politique depuis que l'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé, fin janvier "président en exercice" de ce pays, reconnu immédiatement par le président américain, Donald Trump et plusieurs autres pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.