Ibrahimovic bientôt de retour à l'Inter Milan ?    DEPASSEMENTS DANS LA SOUSCRIPTION DES SIGNATURES : Les coordinateurs des Délégations instruits d'enquêter    SIDI BEL ABBES : Un mort et 7 blessés dans une collision    Une douzaine d'églises fermées à Tizi Ouzou    Zetchi : «Il y aura un France-Algérie dans un futur proche»    Convention entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Enseignement professionnels    Le Conseil de sécurité se réunit aujourd'hui    "La véritable révolution qui reste encore à faire est économique"    Le RAV4 se métamorphose    La nouvelle Golf 8 se précise    Saïd Boudour sous mandat de dépôt    Bouregâa : "Je refuse ma libération sans celle des autres détenus"    L'affaire MCA-USMA divise le BF    Mellal : "La JSK va se ressaisir"    Près de 150 participants attendus à Béchar    Les Verts à la croisée des chemins !    Gaïd Salah maintient le cap du 12 décembre    La rue gronde toujours    Les syndicats en renfort à Béjaïa    4 aliments à mettre dans votre assiette    Masque de gingembre pour accélérer la pousse des cheveux    L'espagnol Cepsa se retire de Medgaz    11e Fcims: La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l'Opéra d'Alger    La Canadienne Margaret Atwood et l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize    Joker va-t-il battre Batman ?    ...Sortir... Sortir ...Sortir    Dahmoun souligne la nécessité de la politique de prospective dans les secteurs vitaux    Micro-crédit : 67 % des bénéficiaires âgés de moins de 40 ans    Alors que 435 cas de méningite ont été diagnostiqués à l'est : Les services sanitaires rassurent    Quadruple crime à Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) : Le présumé meurtrier se suicide    Des logements alimentés en énergie solaire    34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous    Belmadi : «Notre but ultime reste la qualification en Coupe du monde 2022»    S'adressant aux tenants du pouvoir: Des personnalités appellent à «satisfaire les revendications du Hirak»    Université Sétif 2 : L'écrivain Mouna Srifak décroche le prix Katara Prize for Arabic Novel    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    ROYAUME-UNI : La Reine Elizabeth II s'exprime sur le Brexit    Gestion d'actifs: L'investissement ESG s'épanouit dans les fonds infrastructures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    L'heure de mettre en valeur la solidarité nationale et le partage du patriotisme    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Le ministère de la Santé rassure    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental : L'Afrique du Sud accueillera une conférence de solidarité
Publié dans Le Maghreb le 26 - 03 - 2019

L'Afrique du Sud accueille, les 25 et 26 mars à Pretoria, une conférence de solidarité de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) avec le Sahara occidental occupé et de soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance et à l'autodétermination.

Approuvée par le 38ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la SADC, qui s'était déroulé en août 2018, cette conférence permettra aux Chefs d'Etat et de gouvernement d'exprimer le soutien de la communauté de l'Afrique australe eu processus de décolonisation et au droit à l'autodétermination du Sahara occidental, a indiqué l'organisation régionale dans un communiqué diffusé à la veille de cet évènement, premier du genre.
S'inspirant des propres expériences de décolonisation de la région et de la quête de libération, la conférence de solidarité avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD), prévue sur deux jours, co-organisée par l'Afrique du Sud et la Namibie, constitue, selon la ministre sud-africaine des relations internationales et de la coopération, Lindiwe Sisulu, une "étape importante pour mobiliser et apporter un soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance". Mme Sisulu a souligné, dans une déclaration à la presse sud-africaine, que son pays resterait "attaché à sa position de principe en faveur du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance", précisant que "la position ferme" de son pays s'appuyait sur les décisions prises par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), l'Union africaine (UA) et les Nations Unies sur la question du Sahara occidental occupé. "L'Afrique du Sud est déterminée à travailler avec la SADC pour la liberté du peuple du Sahara occidental, et cela doit être fait de notre vivant. Les Sud-Africains ne seront libres que lorsque les peuples du Sahara occidental et de Palestine seront libres", a ajouté Mme Sisulu. De son côté, le professeur extraordinaire à l'Université de Pretoria, Dr Garthe le Pere, a affirmé que "la conférence de solidarité avec la RASD a été inspirée par les tentatives récentes de l'ONU et de l'UA de fermer ce chapitre de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, qui s'est systématiquement vu refuser le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui". La conférence sera l'occasion de souligner "le grave problème humanitaire du peuple sahraoui, aggravé par la violation flagrante de ses droits fondamentaux", a soutenu l'universitaire.

Une stratégie régionale en soutien au droit à l'autodétermination
La SADC a convié plusieurs pays et organisations régionales et internationales, à la tête desquels la RASD, à participer à ce symposium international dont les résolutions seront présentées à la Commission de l'UA, a-t-on également précisé. La région de la SADC, qui comprend 16 Etats membres, dont l'Angola, Botswana, RD Congo (RDC), Madagascar, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe, défend le droit du peuple sahraoui à disposer de lui-même sur la base des principes du multilatéralisme et de la légalité internationale dans la recherche d'une solution politique juste, durable garantissant le droit d'autodétermination du peuple sahraoui conformément aux résolutions de l'Onu et à la légalité internationale. Dans cet esprit, les pays de la communauté croient au principe de l'inviolabilité des frontières coloniales héritées en Afrique et au droit des peuples des anciens territoires coloniaux à l'autodétermination et à l'indépendance, énoncés dans l'Acte constitutif de l'UA. La conférence devrait s'achever avec l'adoption d'une stratégie régionale de la SADC et une déclaration visant à établir des mécanismes permettant aux parties prenantes et aux partenaires, y compris le Maroc, de respecter l'esprit des décisions de l'UA et de l'ONU visant à accélérer le règlement du conflit du Sahara occidental occupé. La stratégie sera axée, notamment sur le soutien au droit à l'autodétermination et à l'indépendance du peuple sahraoui à travers la tenue d'un référendum et le respect du droit international des droits humains dans les territoires occupés (droit à la liberté d'association, de réunion, de mouvement et d'expression et le respect du droit international humanitaire). Les pays de la communauté devraient également appelés à la fin de l'exploration et de l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental dans le territoire occupé et le découragement de la participation des entreprises étrangères dans de telles activités illégales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.