Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    ANNONÇANT SON SOUTIEN A GAID SALAH : Seddik Chihab s'attaque une nouvelle fois à Ouyahia    COMMISSION DES FINANCES DE L'APN : Les dépenses de l'APN sous la loupe des enquêteurs    Brandt lance son quatrième smartphone en Algérie Le BPRIMES    Manipulation des articles    Des industriels, des hommes d'affaires et même des élus se tiennent le ventre    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Une balle de match pour un titre    Dirigeants et supporters du Scad demandent l'accession de leur club    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Baâziz galvanise le public    Le Brent se maintient à plus de 68 dollars à Londres    Des milliers de manifestants se dirigent vers la Place des martyrs    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Boumerdes : intoxication de 41 élèves à Chaâbet El Ameur    Les algérois manifestent malgré la répression    Lancés dans le bain avec succès, Louizini et Djahdou représentent l'avenir du club    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental : L'Afrique du Sud accueillera une conférence de solidarité
Publié dans Le Maghreb le 26 - 03 - 2019

L'Afrique du Sud accueille, les 25 et 26 mars à Pretoria, une conférence de solidarité de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) avec le Sahara occidental occupé et de soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance et à l'autodétermination.

Approuvée par le 38ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la SADC, qui s'était déroulé en août 2018, cette conférence permettra aux Chefs d'Etat et de gouvernement d'exprimer le soutien de la communauté de l'Afrique australe eu processus de décolonisation et au droit à l'autodétermination du Sahara occidental, a indiqué l'organisation régionale dans un communiqué diffusé à la veille de cet évènement, premier du genre.
S'inspirant des propres expériences de décolonisation de la région et de la quête de libération, la conférence de solidarité avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD), prévue sur deux jours, co-organisée par l'Afrique du Sud et la Namibie, constitue, selon la ministre sud-africaine des relations internationales et de la coopération, Lindiwe Sisulu, une "étape importante pour mobiliser et apporter un soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance". Mme Sisulu a souligné, dans une déclaration à la presse sud-africaine, que son pays resterait "attaché à sa position de principe en faveur du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance", précisant que "la position ferme" de son pays s'appuyait sur les décisions prises par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), l'Union africaine (UA) et les Nations Unies sur la question du Sahara occidental occupé. "L'Afrique du Sud est déterminée à travailler avec la SADC pour la liberté du peuple du Sahara occidental, et cela doit être fait de notre vivant. Les Sud-Africains ne seront libres que lorsque les peuples du Sahara occidental et de Palestine seront libres", a ajouté Mme Sisulu. De son côté, le professeur extraordinaire à l'Université de Pretoria, Dr Garthe le Pere, a affirmé que "la conférence de solidarité avec la RASD a été inspirée par les tentatives récentes de l'ONU et de l'UA de fermer ce chapitre de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, qui s'est systématiquement vu refuser le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui". La conférence sera l'occasion de souligner "le grave problème humanitaire du peuple sahraoui, aggravé par la violation flagrante de ses droits fondamentaux", a soutenu l'universitaire.

Une stratégie régionale en soutien au droit à l'autodétermination
La SADC a convié plusieurs pays et organisations régionales et internationales, à la tête desquels la RASD, à participer à ce symposium international dont les résolutions seront présentées à la Commission de l'UA, a-t-on également précisé. La région de la SADC, qui comprend 16 Etats membres, dont l'Angola, Botswana, RD Congo (RDC), Madagascar, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe, défend le droit du peuple sahraoui à disposer de lui-même sur la base des principes du multilatéralisme et de la légalité internationale dans la recherche d'une solution politique juste, durable garantissant le droit d'autodétermination du peuple sahraoui conformément aux résolutions de l'Onu et à la légalité internationale. Dans cet esprit, les pays de la communauté croient au principe de l'inviolabilité des frontières coloniales héritées en Afrique et au droit des peuples des anciens territoires coloniaux à l'autodétermination et à l'indépendance, énoncés dans l'Acte constitutif de l'UA. La conférence devrait s'achever avec l'adoption d'une stratégie régionale de la SADC et une déclaration visant à établir des mécanismes permettant aux parties prenantes et aux partenaires, y compris le Maroc, de respecter l'esprit des décisions de l'UA et de l'ONU visant à accélérer le règlement du conflit du Sahara occidental occupé. La stratégie sera axée, notamment sur le soutien au droit à l'autodétermination et à l'indépendance du peuple sahraoui à travers la tenue d'un référendum et le respect du droit international des droits humains dans les territoires occupés (droit à la liberté d'association, de réunion, de mouvement et d'expression et le respect du droit international humanitaire). Les pays de la communauté devraient également appelés à la fin de l'exploration et de l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental dans le territoire occupé et le découragement de la participation des entreprises étrangères dans de telles activités illégales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.