Installation des nouveaux président et procureur général à la Cour de justice d'El-Bayadh    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Belkecir risque le peloton d'exécution    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Installation du nouveau président de la Cour de justice de Constantine    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    Lutte contre le Covid-19: Tebboune loue les efforts de certains walis    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    10 millions de ventes pour RAV4    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pléthore de modèles d'ici 2022    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Entretien par visioconférence du ministre du Tourisme avec l'ambassadeur émirati à Alger    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ténès : Quel sort pour la station d'épuration des eaux usées ?    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Japon : Nissan abaisse encore sa prévision de bénéfice
Publié dans Le Maghreb le 28 - 04 - 2019

Nissan Motor a baissé mercredi sa prévision de bénéfice annuel à un plus bas de près de dix ans, alors même que le constructeur automobile japonais doit composer avec un avenir sans Carlos Ghosn sans parler de l'évolution de ses relations avec son associé Renault.

Le constructeur automobile nippon s'attend désormais à une chute de 45% de son bénéfice d'exploitation sur l'exercice fiscal en cours clos en mars à 318 milliards de yens (2,53 milliards d'euros) contre une prévision antérieure de 450 milliards de yens en raison de dépenses liées à des extensions de garanties aux Etats-Unis, son principal marché.
Nissan a aussi abaissé son objectif de résultat à 319 milliards de yens contre 410 milliards précédemment.
Dans un communiqué, Nissan dit que ses ventes ont été affectées dans la foulée de l'arrestation de son ancien président Carlos Ghosn, ce qui a contribué à une baisse des profits au plus bas depuis l'exercice clos en mars 2010.
Il s'agit de la deuxième révision en baisse du bénéfice d'exploitation annoncé cette année par le constructeur dont le directeur général Hiroto Saikawa tente de tirer un trait sur l'héritage Carlos Ghosn en refondant la gouvernance et en tentant de rééquilibrer les rapports avec Renault, son principal actionnaire.
Nissan, qui doit annoncer ses résultats annuels le 14 mai, va provisionner 66 milliards de yens pour couvrir les frais liés à l'extension de la garantie de son système de transmission à variation continue installé sur environ trois millions de berlines Sentra et Altima et les mini citadines Versa produites entre 2012 et 2017 pour le marché américain.
L'extension de garantie de cinq à sept ans sur cet équipement fait suite à des plaintes selon lesquelles il produit des bruits et des vibrations excessifs en vieillissant.

Les clients hésitent depuis l'affaire Ghosn
La baisse des profits constitue un casse-tête pour Nissan depuis la première arrestation de Carlos Ghosn en novembre dernier.
Libéré le 6 mars contre le versement d'une caution de neuf millions de dollars (7,9 millions d'euros) après 108 jours de détention au Japon, Carlos Ghosn a de nouveau été arrêté le 4 avril sur ordre du parquet de Tokyo.
Il a été inculpé lundi d'abus de confiance aggravé, sa quatrième inculpation depuis le début des procédures judiciaires engagées à son encontre. Le président déchu de Nissan, qui rejette toutes les accusations portées contre lui, pourrait connaître ce mercredi si sa libération sous caution a été acceptée.
Nissan estime que l'arrestation de Ghosn a pénalisé ses activités.
"Tous les jours, de nombreux articles font état de cette affaire", a déclaré mercredi le directeur financier de Nissan, Hiroshi Karube, faisant référence au dossier Ghosn.
"Les clients non-Nissan hésitent à acheter nos voitures."

Résultats décevants aux USA
Le principal frein aux activités de Nissan provient cependant de sa politique d'offres promotionnelles aux Etats-Unis dont le groupe peine à se débarrasser.
Cette politique est menée depuis plusieurs années pour gagner des parts de marché et écouler des modèles comme le SUV Rogue et les berlines Altima, Carlos Ghosn ayant fixé à l'époque des objectifs ambitieux au constructeur aux Etats-Unis.
Hiroto Saikawa, qui a pris ses fonctions de directeur général de Nissan en 2017, s'est engagé à se concentrer sur l'amélioration de la marge bénéficiaire, mais cet engagement tarde à se mettre en place au regard de la poursuite des offres promotionnelles du constructeur.
"Les volumes de vente ont été inférieurs aux prévisions, nous n'avons donc pas pu mettre en oeuvre nos projets de réduction de coûts", a déclaré le directeur financier, ajoutant que les résultats décevants aux Etats-Unis amputeraient de 43 milliards de yens le bénéfice net du groupe sur l'exercice annuel clos fin mars.
"Nous n'avons pas progressé autant que prévu sur les volumes et la politique d'offres promotionnelles", a-t-il ajouté.
Les analystes estiment les problèmes de Nissan pourraient affecter l'équilibre avec son partenaire Renault qui souhaite une fusion plus prononcée à laquelle nombre de dirigeants de Nissan s'y opposent.
"Pour maintenir sa posture contre des liens plus étroits avec Renault, Nissan doit améliorer ses performances financières pour pouvoir conserver sa position", a déclaré Satoru Takada, directeur général de TIW.
A la suite de ce nouvel abaissement d'objectif de son partenaire, Renault, qui détient 43,4% de Nissan, voit son titre perdre près de 4,26% à la Bourse de Paris vers 11h40 GMT.
L'action Nissan a clôturé en baisse de 4% à la Bourse de Tokyo.

Remanie sa direction pour renforcer sa gouvernance
Par ailleurs, Nissan a annoncé le départ de Daniele Schillaci, le vice-président exécutif du constructeur automobile japonais chargé des marques Nissan, Datsun et Infiniti au Japon, en Asie et en Océanie, le groupe réorganisant sa structure pour renforcer sa gouvernance dans la foulée de l'éviction de son ex-président Carlos Ghosn.
L'entreprise a également nommé Yasuhiro Yamauchi au poste de directeur général délégué afin de s'assurer d'un meilleur pilotage de ses activités au jour le jour.
Nissan a en outre nommé des dirigeants responsables de marchés majeurs tels que le Japon, l'Amérique du Nord et la Chine à son comité exécutif.
Ces changements, souligne le constructeur, ont été décidées sur la base des recommandations, reçues la semaine dernière, d'un comité indépendant qui a travaillé sur la gouvernance de Nissan.
Ce dernier est clairement arrivé à la conclusion que les failles de Nissan en matière de gouvernance avaient une seule cause : une concentration excessive de pouvoir entre les mains de Carlos Ghosn.
Ce dernier, l'architecte de l'alliance Renault-Nissan il y a vingt ans puis plus tard du partenariat avec Mitsubishi Motors , est accusé d'inconduite financière et se retrouve à nouveaux derrière les barreaux au Japon.
Carlos Ghosn dément les charges portées contre lui et se dit victime d'un complot de hauts dirigeants de Nissan opposés à un resserrement des liens avec la firme au losange.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.