Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    Covid19: opérations de rapatriement d'Algériens bloqués à l'étranger dès samedi    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    MESURES CONTRE LE COVID-19 A TIARET : La police salue la compréhension des citoyens    BECHAR : Démantèlement d'un réseau transnational de trafic de drogues    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Commercialisation des masques: des facilitations pour les chefs d'ateliers de confection    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion des membres du JMMC à djeddah : Engagement pour un marché équilibré du pétrole
Publié dans Le Maghreb le 21 - 05 - 2019

Alors que les prix du pétrole se sont maintenus lundi à plus de 72 dollars le baril en cours d'échanges européens et l'Arabie saoudite, le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord
Opep-non Opep (JMMC) a réaffirmé son engagement à réaliser un marché équilibré.

C'est ce qu'a indiqué hier, un communiqué publié sur le site web de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, au lendemain de sa 14e réunion, tenue dimanche à Djeddah (Royaume d'Arabie saoudite).
En outre, le JMMC, qui regroupe l'Algérie, le Koweit, le Venezuela, la Russie et Oman note "qu'une approche agile et flexible a été essentielle au succès de la Déclaration de coopération jusqu'à présent et sera essentielle à l'avenir".
"Depuis la signature de la déclaration le 10 décembre 2016, les partenaires ont été en mesure d'adapter leur cours en fonction des conditions du marché", ajoute le JMMC.
De son côté et dans une déclaration à la presse en marge de la tenue de cette 14ème réunion du Comité ministériel conjoint de Monitoring des pays Opep et non Opep, signataires de la déclaration de coopération (JMMC), le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab a indiqué que "ces efforts doivent être poursuivis et intensifiés pour atteindre les objectifs attendus sur le moyen et long termes". "Les marchés répondent positivement à l'effort collectif, ce qui témoigne de l'efficacité des mécanismes mis en œuvre par les 24 pays Opep et non Opep et de la crédibilité de leur démarche", a-t-il estimé selon un communiqué du ministère de l'Energie. Le communiqué du JMMC a bien rappelé que "lorsque le marché a semblé fausser l'offre excédentaire, des ajustements volontaires de la production ont été adoptés et mis en œuvre, comme ce fut le cas en décembre 2016 et en décembre 2018, et également lorsque l'inquiétude concernant la demande dépassant l'offre augmentait à mesure que le marché se resserrait, comme ce fut le cas en juin 2018, les partenaires de la Déclaration de coopération ont pris les mesures appropriées".

importance de la réunion de l'Opep en juin prochain
Il est très important de signaler qu'en réalité tout ce que fait la JMMC, sera consigné dans ses recommandations qui seront débattues lors de sa prochaine réunion à la Conférence de l'OPEP et à la réunion ministérielle de l'Opep, prévue en juin 2019, avant la prise des mesures par les pays participants pour le second semestre de 2019.
Ainsi, en analysant la situation actuelle des marchés pétroliers et les évolutions macroéconomiques, le Comité a également reconnu que "des incertitudes critiques subsistaient, notamment les négociations commerciales en cours, les développements de la politique monétaire et les défis géopolitiques".
Le JMMC a demandé au Comité technique mixte et au secrétariat de l'OPEP de continuer à suivre et à analyser les évolutions du marché pétrolier et, en particulier, les projections d'inventaire pétrolier au cours des prochaines semaines, en vue de la recommandation de la prochaine réunion du JMMC à la Conférence de l'OPEP et à la réunion ministérielle de l'Opep, prévue en juin 2019, sur les mesures que devraient prendre les pays participants pour le second semestre de 2019, selon le JMMC.
A noter que , la 176e conférences de l'Opep programmée est prévue pour le 25 juin, tandis que la sixième rencontre ministérielle des pays Opep et non Opep le 26 juin 2019.
En décembre dernier, l'Organisation avait convenu avec dix pays producteurs non-Opep, la Russie à leur tête, d'une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l'Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep.
Les pays de l'organisation ont produit 30,031 Mbj en avril dernier, contre 30,034 Mbj en mars, selon des sources secondaires.
La production de l'organisation a diminué de près de 3.000 barils/jour, en raison notamment d'une forte baisse en Iran, selon le dernier rapport de l'Opep.
Cet accord est intervenu suite à l'engagement des 15 pays membres de l'Opep à baisser leur production à hauteur de 3%, contre 2,2% par les 10 pays partenaires, sachant que l'Iran, le Venezuela et la Libye ne sont pas concernés en raison des difficultés enregistrées dans la production de leurs quotas respectifs habituels.

Le prix du pétrole maintenu à plus
de 72 $ le baril
Au moment où le JMMC tenait sa réunion à Djeddah, les prix du pétrole se sont maintenus à plus de 72 dollars le baril en cours d'échanges européens.
Vers midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 72,62 dollars à Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de vendredi.
A New York, le baril américain de WTI pour le contrat de juin gagnait 30 cents à 63,06 dollars.
Malgré le risque géopolitique, susceptible de faire flamber les prix, l'Arabie saoudite cherche à tout prix à éviter une réédition de 2018, quand les cours avaient plongé au dernier trimestre après la décision des Etats-Unis d'assouplir ses sanctions contre l'Iran en accordant des exemptions.
Pour sa part, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a déclaré après la réunion de suivi dimanche, que son pays est "prêt à envisager un rétablissement partiel de la production si la demande augmente".
"L'Opep+ va probablement étendre son accord pour tout le deuxième semestre 2019", pronostique Giovanni Staunovo, analyste chez UBS. Mais, il tient, tout de même à préciser cependant que "les baisses de production pourraient être assouplies si les sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela produisent de nouvelles baisses de production".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.