Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse
Publié dans Le Maghreb le 27 - 05 - 2019

La wilaya d'Oran a connu, ces dernières années, un recul de ses superficies consacrées à l'arboriculture fruitière et au vignoble, à l'exception de la plantation d'oliviers, selon la direction locale des services agricoles.

Cette baisse des surfaces d'arboriculture fruitière, à l'instar des fruits à noyau et de pépins a été de l'ordre de 433 ha durant la période allant de 2010 à 2018, passant de 3.851 ha à 3418 ha, a indiqué le chef de service de l'organisation de la production et du soutien technique de la DSA, Benmoussa Djelloul.
Selon le même responsable, la culture des agrumes a connu, également, un recul depuis le début de l'année 2000, passant de 521 ha à 275 ha à la fin de l'année écoulée.
Par ailleurs, la viticulture a connu un net recul en matière de superficie durant les huit dernières années , passant de 1.793 ha à seulement 670 ha, soit un écart de plus de 1120 ha, a-t-il souligné.
Il a imputé ce recul des surfaces des arbres fruitier à plusieurs causes dont principalement à l'absence de pluies et la rareté de l'eau destinée à l'irrigation des cultures, conduisant les agriculteurs à renoncer au renouvellement des superficies des arbres fruitiers à faible rendement ou à procéder tout simplement à l'arrachage des arbres. L'arboriculture fruitière est localisée en majorité dans les communes de Boutlélis, Aïn El Kerma, Misserghine et Bousfer. Toutefois, l'oléiculture est la seule arboriculture fruitière qui a connu une extension des superficies durant la même période, passant ainsi de 7.993 ha en 2010 à 8.470 ha en 2018, selon le même responsable.
Cette extension est due à l'engouement suscité par les agriculteurs pour la plantation des arbres dans de petits périmètres au niveau des 26 communes de la wilaya, outre le fait que ces cultures nécessitent moins d'efforts pour assurer leur maintien et ce, par rapport aux autres espèces d'arbres, a-t-on souligné. A l'inverse, et en dépit de cette baisse dans les superficies des arbres fruitiers, leur production a connu une augmentation significative durant la même période, sachant que la production fruitière à noyaux et pépins et autres, est passée de quelque 52.000 quintaux /par an à près de 110.000 quintaux, durant la saison écoulée, selon la même source. La production viticole, quant à elle, est passée de 32.926 qx à 40.808 qx tandis que la production oléicole est passée de 68.000 qx à près de 128.000 qx, a-t-on assuré de même source. Cette augmentation dans la production des arbres fruitiers et du vignoble a conduit à l'augmentation du rendement à l'hectare et ce, grâce à l'utilisation de systèmes d'irrigation modernes économisant l'eau, et au suivi phytosanitaire régulier des plantations, a ajouté la même source.

Vers l'extension des superficies de l'arboriculture fruitière
Par ailleurs, les responsables du secteur prévoient pour la filière de l'arboriculture fruitière, une extension de ses superficies notamment à partir de la saison agricole prochaine et ce, grâce aux initiatives conjointes prises par la direction des services agricoles et de la Chambre de l'agriculture de la wilaya. A la faveur de cette orientation, il a été programmé la plantation d'agrumes sur une superficie de 100 ha, dans une première étape, selon le secrétaire général de la Chambre de l'agriculture, Houari Zeddam. La Chambre de l'agriculture de la wilaya a pris l'initiative de former 136 agriculteurs et leurs enfants dans les techniques de plantation des arbres fruitiers, de même qu'il a procédé à la signature de trois conventions avec l'ANSEJ, la CNAC et l'ANGEM pour accompagner ces jeunes formés, dans la matérialisation de leurs projets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.