REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D'EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND    LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDES (LPA) : Premiers quotas livrés à partir d'août    CELEBRATIONS DE LA VICTOIRE DES VERTS : Nuit blanche à Mostaganem    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    Un pétrolier de Sonatrach contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Les héros sont de retour au pays    EN - Mahrez : "Fier d'avoir été le capitaine de cette équipe"    Quand Mobilis "évince" Ooredoo    Bientôt un nouveau cahier des charges    Une application pour la location de véhicules    La présidence dit oui    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    Enlèvement d'une députée anti-Haftar    L'ex-wali de Skikda, Benhassine Faouzi, sous contrôle judiciaire    Les partisans d'une alternative démocratique contre-attaquent    L'Alliance présidentielle décapitée    La cérémonie en Egypte    Les réserves de l'ETRHB pour la vente de ses actions    Deux vieilles connaissances sur la route des Verts    Le ministre du Commerce rassure les boulangers    1 000 kilomètres pour en faire la demande    Arrestation des voleurs de portables en série    5 ans de prison pour l'ex-directeur des Domaines    ACTUCULT    Yazid Atout, nouveau DG de la radio Chaîne III    La gestion administrative cédée aux travailleurs    Lorsque la solidarité villageoise fait des merveilles    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Un forum qui a fait bouger les lignes    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Circulation routière: 568 permis de conduire retirés en juin    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Edition du 20/07/2019    Le peuple tient le cap    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Le Hirak toujours en marche    Le casse-tête des médecins spécialistes    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    Mesures légales pour relancer la production    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salon du Bourget : L'A321 XLR, le " game-changer " d'Airbus débute sa carrière en fanfare
Publié dans Le Maghreb le 26 - 06 - 2019

Trois jours après son lancement lundi 17 juin au Salon aéronautique du Bourget, l'A321 XLR a déjà enregistré 236 commandes.

Début en fanfare pour l'A321 XLR. Lancée lundi 17 juin au Salon du Bourget, la version à très long rayon d'action de l'A321 Neo (initialement un avion moyen-courrier), engrange les prises de commandes. Ce mercredi 19 juin, des grands noms de l'aviation sont montés à bord de ce programme.
La compagnie australienne Qantas en a commandé 36 exemplaires, American 50, et Indigo Partners, le groupe d'investissement américain propriétaires des low-cost Frontier, Jestsmart (Chili), Volaris (Mexique) et Wizz Air (Hongrie), 50 appareils également. Ces commandes s'ajoutent à celles passées lundi et mardi par IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus, Level) pour 14 exemplaires, Saudi Arabian Airlines (15 appareils), Cebu Pacific (10 avions), Middle East Airlines (4) et la société de leasing ALC (27 avions). Ce jeudi, Airbus a encore enregistré une commande de la compagnie low-cost saoudienne Flynas pour 10 exemplaires et a fait état d'une commande de 20 appareils d'un client qui a souhaité que son identité ne soit pas communiquée. Au total, Airbus totalise donc 236 commandes pour son nouvel appareil. Et pourrait encore pousser les compteurs. Selon Reuters, la société de leasing américaine GECAS négocie avec Airbus une commande d'A321 XLR.
" C'est un beau décollage ", a déclaré Christian Scherer, le directeur commercial d'Airbus.
Même si l'essentiel des contrats signés ne sont que des protocoles d'accord, et qu'une partie des appareils commandés sont des conversions de commandes d'A320 déjà passées, ce début de commercialisation traduit la pertinence de cet avion capable d'assurer des vols de 10 heures avec 200 passagers à bord. Surtout, le profil des compagnies confirme que cet appareil répond à des demandes à la fois des compagnies classiques et des compagnies à bas coûts.

Un avion qui favorise l'essor des low-cost long-courriers
Combinée à des coûts au siège similaires à ceux des gros porteurs (mais à un prix inférieur), la faible capacité pour le long-courrier que propose ce type d'avion permet en effet d'envisager le développement de manière rentable de lignes long-courriers à faible flux de trafic. Cela peut-être le cas pour défricher des lignes pour les compagnies classiques au départ de leur hub, ou d'ouvrir de nouvelles lignes en dehors des hubs, et ce par des compagnies low-cost ou classiques. En tout cas, cet appareil semble taillé sur mesure pour les compagnies à bas coûts long-courriers.
Chez Airbus, on est persuadé que cet avion créé de nouvelles opportunités et que l'A321 XLR sera " un gros succès ". Associé à l'A321 LR mais aussi à l'A330-Neo, il peut constituer une famille d'avions complémentaires sur le long-courrier.
Pour autant, certains s'interrogent sur la capacité des passagers à voyager dans un avion monocouloir sur de telles distances. Le PDG de Qatar Airways a indiqué qu'il n'était pas intéressé par cet appareil, au motif qu'il n'était pas suffisamment confortable.

Boeing va-t-il renoncer à son "NMA"?
S'il se confirmait, un tel démarrage commercial risquerait de pousser Boeing à renoncer à son projet de NMA ("New Midsize Aircraft"), un avion destiné à occuper le segment de marché des 200-270 sièges. Depuis trois ans, le constructeur évoque l'idée de lancer un appareil disposant d'un rayon d'action de 5.000 miles nautiques qui entrerait en service vers 2025. Un calendrier trop tardif pour les compagnies aériennes alors que l'A321 XLR commencera être livré en 2023.
Au-delà de l'A321XLR, Airbus fait la course en tête au Salon du Bourget. Il a engrangé 383 commandes en prenant en compte les ventes d'A220 (ex C-Series de Bombardier dont Airbus a pris le contrôle). En face Boeing totalise 279 commandes (dont 54 pour Embraer qui vient de passer sous son aile). Même s'il est distancé Boeing a réussi l'essentiel en arrachant au groupe IAG une commande de 200 B737MAX. L'avionneur américain a en effet reçu un signe de confiance fort pour cet appareil cloué au sol depuis mi-mars après les deux accidents mortels dans lequel il était impliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.