Arsenal - Özil : "c'est toujours de ma faute"    JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Courbis : «L'Algérie a fait honneur à son statut face à la Colombie, c'était presque un match abouti»    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    Quel sort pour le projet ?    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afin de consacrer l'indépendance de la magistrature : Amendement impératif et immédiat du cadre juridique
Publié dans Le Maghreb le 23 - 09 - 2019

Le Syndicat national des magistrats (SNM) a mis en avant, samedi depuis Tipaza, l'impératif amendement "immédiat" du cadre juridique régissant le pouvoir judiciaire afin de "mettre un terme à l'hégémonie du pouvoir exécutif".
Dans un communiqué final sanctionnant les travaux de la première session du Conseil national du SNM, signé par son président, Issaâd Mabrouk, les participant ont critiqué "les textes en vigueur" régissant le secteur de la Justice, estimant qu'ils "consacrent l'hégémonie du pouvoir exécutif sur la Justice, et que reflètent clairement le Statut de la magistrature et la loi organique fixant la composition, le fonctionnement et les attributions du Conseil supérieur de magistrature". "Contrairement à ce qui est propagé au sein de l'opinion publique, le cadre juridique régissant l'action du pouvoir judiciaire n'a de cesse empêché l'instauration de l'Etat de droit, qui est une revendication populaire et élitiste pressante", affirme le communiqué. "La consécration de l'indépendance effective de la Magistrature passe par la concrétisation de deux points, le premier concerne l'amendement immédiat du cadre juridique relatif au pouvoir judiciaire", a ajouté le SNM qui indique, à ce propos, "avoir entamé la préparation de projets de loi régissant l'action de la magistrature, en axant ces amendement sur la rupture avec les textes ouvrant la voie à la violation de ses prérogatives au profit du pouvoir exécutif".
"Le second point a trait à la prise en charge immédiate de la situation sociale et matérielle des magistrats, en leur offrant les conditions appropriées garantissant leur dignité en adéquation avec les missions sensibles qui leur incombent, les obligations qui leurs sont imposées et les sacrifices qu'ils consentent", explique encore le SNM. Dans leur communiqué final, les membres du SNM ont fait état de la décision "unanime d'emprunter la voie de l'escalade, suivant les méthodes convenues, en tant que seul et unique moyen d'imposer les exigences de l'indépendance (de la magistrature) au plan juridique et matériel", appelant à l'annonce, sans retard, du mouvement annuel du corps des magistrats. En conclusion, le SNM a affiché sa détermination à "user de tous les moyens juridiques face à toute atteinte, quels qu'en soient le type ou l'origine, à l'appareil judiciaire ou à ses membres".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.