Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Les délires d'un haineux    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Benbouzid ne cache plus ses inquiétudes    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Bordj Bou Arréridj : La SDE revient à la charge    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    Convalescence    PSG: Mahrez ouvre la porte à Leonardo !    Suivre les consignes ou se tirer !    Samir Karim Chaouche nouveau président    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Exercice de simulation d'un séisme    Novembre qui rassemble, Novembre qui divise    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    L'élection présidentielle anticipée fixée au 10 janvier    L'Ethiopie dénonce des "menaces belliqueuses" de Trump    Le Soudan se rapproche d'Israël    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bordj-Bou-Arreridj : Le wali satisfait aux préoccupations priorités des localités de la commune d'El-Euch
Publié dans Le Maghreb le 14 - 10 - 2019


Par Ahlmed Saber
Le nouveau wali de Bordj-Bou-Arreridj, M. El-Ghali Abdelkader Belhedjazi a effectué en fin de semaine une visite de prise de contact avec les citoyens de huit localités de la commune d'El-Euch située au sud du chef-lieu de wilaya.

Cette visite fait écho à la fermeture de la RN.45 et le blocage de la voie ferrée (Bordj-Bou-Arreridj-M'sila) par ces mêmes citoyens lundi dernier pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur un certain nombre de préoccupations et d'attentes concernant l'amélioration de leur cadre de vie. Le wali a été bien accueilli par les citoyens, les jeunes en particulier. Ces derniers ont été les plus entreprenants à prendre la parole surtout lorsque M. El-Ghali a déclaré : " Je suis venu découvrir vos préoccupations ". Un message franc adressé à ses interlocuteurs du jour qui se sont bien imprégnés de ses premières paroles qui semblent à leurs yeux et selon leurs propres réactions comme un signe porteur à leurs préoccupations sociales tant le wali a fait montre de sa cohérence en déclarant ; " J'ai tendance à me définir comme un homme de terrain afin de concrétiser avec vous les fruits du développement local tel que préconisé par l'action de l'Etat. Mon rôle en tant que représentant du gouvernement et d'évaluer périodiquement le programme de développement local à travers l'ensemble des communes, d'en déceler les dysfonctionnements et les lacunes, et d'en fixer les échéances loin des promesses trompeuses qui décrédibilisent la confiance entre l'Etat et le citoyen, a-t-il déclaré encore en direction des citoyens à cette rencontre qui s'est déroulée en plein air dans un quartier de la localité de Medjaz. Le wali s'est dit étonné que le projet d'électrification rurale programmé dans les années 80 n'a pas été réalisé jusqu'à ce jour. " Il est inadmissible qu'à ce jour et nous sommes en 2020 cette situation perdure. Dans les prochaines semaines le chantier d'électrification rurale sera lancé après les procédures qui seront engagées avec l'entreprise Kahrarif à travers un marché de gré à gré. Il en sera de même pour le réseau d'approvisionnement en gaz naturel des localités restantes dans la commune, notamment Maaza et El-Fedj ". Comme il a mis l'accent fort à ce que les élus locaux se mettent davantage à la proximité du citoyen, d'être à son écoute et de communiquer constamment avec lui. Là, le wali s'est encore étonné que la masse d'argent de développement de la commune qui est de 31 milliards de centimes est inconnue par la population.
Le wali qui à chaque parole-décision a été salué par des salves de " merci " par les présents leur déclare : " Je comprends bien votre réaction car lorsque le citoyen ne trouve pas de répondants et d'écoute à ses préoccupations il ferme les accès routiers et bloque le fonctionnement des édifices publics. Aussi toutes les décisions que j'ai annoncées seront réalisées au plus vite. Un conseil exécutif de la wilaya se tiendra dans les prochains jours pour faire la mise au point du développement local au niveau de la commune d'El-Euch ". Dans ce cadre le wali a instruit le chef de la daïra et le président de l'APC à définir les projets prioritaires affirmant que l'argent existe. " Les élus locaux doivent améliorer leur action et la hisser au niveau véritable des problèmes qui se posent à la société, à la jeunesse. Une action quotidienne qui interpelle tout un chacun sur la capacité à valoriser le potentiel d'espérance qu'elle incarne Tout le monde a besoin de renouveler son regard sur la jeunesse, de modifier son attitude à son égard et d'adopter de nouvelles approches et de nouvelles méthodes dans la prise en charge de ses attentes ", a-t-il souligné en prenant à témoin les citoyens présents et la presse. "J'ai pris des décisions devant vous que je ne peux pas trahir car je suis venu apporter un plus à cette wilaya ", a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.