Derrar évoque une situation épidémiologique inquiétante    Foot-sélection nationale (U20): six cas testés positifs au Covid-19    USMA: 5 cas positifs au Covid-19 "totalement asymptomatiques"    ASSE : Le feuilleton Boudebouz serait définitivement terminé !    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 19e jours de la campagne référendaire    Démantèlement d'une bande criminelle spécialisée dans l'escroquerie via les réseaux sociaux    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Appel à renforcer l'itinéraire technique pour développer la céréaliculture    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Tournoi ITF de Monastir: Ibbou directement dans le tableau final    Djaballeh appelle au boycott des produits français    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    EDUCATION NATIONALE : Le calendrier des compositions fixé en 2 phases    MASCARA : Un nouveau siège pour la radio locale    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    L'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique"    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Mohamed Islam Bakir en renfort    Trois anciens walis dans la tourmente    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Les délires d'un haineux    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Un fléau à Mostaganem    Pavé au chocolat    Convalescence    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    La passion retrouvée    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    Et l'ennui naquit à l'université !    Le foncier industriel sous la loupe    L'ISSUE DES BRAVADES    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





11e Fcims à Alger: La Corée du Sud, l'Italie, la Turquie et l'Autriche à l'honneur
Publié dans Le Maghreb le 16 - 10 - 2019

Un concert de musique dédié au chant lyrique et aux pièces pour instruments à cordes a été animé lundi soir à Alger par des ensembles de Corée du Sud, d'Italie, de Turquie et d'Autriche, au plaisir d'un public venu nombreux apprécier les œuvres de célèbres compositeurs et arrangeurs, inscrites au programme du 11e Festival culturel international de musique symphonique (Fcims). Un duo, un trio, un quatuor et un quintet, respectivement, se sont succédé près de deux heures durant, sur la scène de l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh , présentant au public des programmes variés de différentes époques de la musique universelle, ainsi que d'autres plus contemporains. Pour la première fois à Alger, l'ensemble, "Duo coréen", composé par la pianiste Eunji Han et la cantatrice soprano Hyeyoung Kim, a séduit le public avec une variété de pièces écrites par de grands compositeurs, Claude Debussy, R. Strauss, F. Obradros, G. Donizetti, Charles Gounod et Léonard Bernstein notamment. Avec une voix suave et cristalline, Hyeyoung Kim a enchanté l'assistance, faisant montre de ses grandes capacités à atteindre, avec aisance, des notes aux degrés les plus aigues, soutenue par Eunji Han, une virtuose du piano qui a également étalé tout son savoir faire, au plaisir des spectateurs qui ont longtemps applaudi les deux artistes.
La soprano Barbara Favali, le ténor Enrico Zagni, et le pianiste Carlo Ardizzoni, formant le "Trio italien", ont livré une prestation de haute facture, interprétant une quinzaine de pièces courtes, de C. Lombardo, F. Lahr et une série de Chants puisés du terroir et de la tradition italienne. Se donnant la réplique dans des atmosphères d'opéra, où l'émotion est exprimée par le lyrisme et le mouvement, les deux vocalistes, apparemment "habités" par les rôles qu'ils incarnaient, jouaient leurs personnages respectifs, sur des airs que le pianiste Carlo Ardizzoni interprétait avec virtuosité et que la cantatrice et son partenaire, chantaient avec des voix présentes, aux tessitures larges. Dans une toute autre ambiance, le quatuor turc, "Ensemble CSO Cello Quartet", représenté par les violoncellistes, Ibrahim Aydogdu, Yigit Tan, Yaz Irmak et Omar Sengler, a embarqué l'assistance dans un voyage onirique, à travers une dizaine de pièces des plus contemporaines, conçues dans différents styles de musiques par des compositeurs de renom.
Parmi les compositeurs et les pièces que le quatuor turc a choisi d'interpréter, L'Italien Enio Morricone et la pièce qu'il a composée pour le célèbre film western "Le bon, la brute et le truand", "Bohemian Rhapsody" du grand Fredy Mercury, chanteur du groupe anglais mythique, "The Queen", "Oblivion" de A. Piazzola, "Moon River" de H. Mancini, "Lorca tango" de T. Erdener, ou encore, "Austrias", partition d'une difficulté aigue, écrite par L. Albaniz pour guitare et brillamment reprise par le quatuor de violoncelles.
Longtemps applaudi par le public, l'"Ensemble CSO Cello Quartet" a ensuite cédé la scène au quintet autrichien, "Concilium Musicum Wien" qui, dans un répertoire plus apaisé, a exécuté une dizaine de pièces, dont, les quatre mouvements de "Divertissement" de J. Haydn, "Salon Polka" de J. Strauss (père) et "Berceuse et danse pour violon" de Paul Angerer. Dans des atmosphères empreintes de solennité, les musiciens, Christoph Angerer (violon-alto), Milan Nikolic (violon), Bernhard Aichner (violoncelle), Damian Saul Posse Robles (contrebasse) et Robert Pinkl (flûte), formant le quintet autrichien, ont brillé de maîtrise technique et de dextérité, faisant sentir la rigueur académique des grandes écoles de musique. En présence des ambassadeurs et représentants des missions diplomatiques accréditées à Alger des quatre pays à l'affiche notamment, le public s'est délecté durant cette soirée qui a réuni différents styles de musiques. "Une soirée magnifique, une musique de qualité et un public merveilleux", a tenu à faire remarquer une spectatrice accompagnée de ses deux enfants. Seize pays participent au 11e Festival culturel international de musique symphonique qui se poursuit jusqu'au 17 octobre à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, avec au programme de la soirée de mardi, la Suède, le Japon et la Russie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.