Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    Renforcement des capacités digitales dans l'enseignement supérieur: Lancement officiel hier du projet européen [email protected]    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    La brindille que tu méprises t'éborgnera    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    La défense réclame la présence des accusés    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Une Fédération pour les énergies renouvelables    10.000 logements à la clé    Une femme égorgée à son domicile    Fin de cabale pour les cambrioleurs de la poste de Bouhamza    La 2A devient GIG-Algeria    Tout est sous contrôle    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    Le CRB dos au mur    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    Coronavirus: 175 nouveaux cas, 143 guérisons et 4 décès    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    FC Barcelone: Griezmann serait bien sur les tablettes de Man U    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commerce: Poursuite du recul de la facture d'importation lors des 8 premiers mois de 2019
Publié dans Le Maghreb le 21 - 10 - 2019

La facture des importations de l'Algérie de produits alimentaires poursuivait son recul de près de -8%, durant les huit premiers mois de 2019, en comparaison avec la même période de l'année dernière, a indiqué l'APS citant la direction générale des Douanes algériennes (DGD).

Ainsi la direction des études et de la prospectives des Douanes (DEPD) a précisé que globalement, la facture d'importation des produits alimentaires a atteint 5,43 milliards de dollars (mds usd) sur les huit premiers mois de l'année en cours, contre près de 5,90 mds usd durant la même période de 2018, enregistrant une baisse de 459,5 millions de dollars (-7,80%). Et la même source à indiqué que cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes.
Représentant 33,88% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 1,84 md usd, contre 2,15 md usd en 2018, soit une baisse de -14,42%.
Les importations des produits laitiers ont également reculé à 859,02 millions usd, contre 967,10 millions usd, en baisse également de -11,18%.
La facture d'importation du sucre et des sucreries, a elle aussi reculé pour totaliser 476,23 millions usd, contre 579,23 millions usd (-17,78%). C'est d'ailleurs la même tendance qu'on note pour les résidus et déchets des industries alimentaires, dont les tourteaux et autres résidus solides qui ont été importés pour près de 393,96 millions usd, contre 513,51 millions usd, en baisse de -23,28%. De janvier à août derniers, la baisse a concerné aussi d'autres produits alimentaires, mais de moindre ampleur.
Il s'agit des importations du café et thé qui se sont chiffrées à 228,24 millions usd, contre 238,30 millions de dollars (-4,22%), celles des légumes avec (-8,88%), totalisant 174,27 millions usd, contre 191,25 millions usd, durant la même période de comparaison et enfin les importations des préparations alimentaires diverses, qui ont connu une légère baisse de -1,07% pour atteindre 219,82 millions usd.

Baisse de 11,4% des importations des médicaments
Par contre et toujours selon les chiffres des Douanes algériennes, d'autres groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. Les plus concernés sont les tabacs et succédanés de tabac fabriqués, les fruits comestibles et les animaux vivants.
Ainsi, les importations des tabacs et succédanés de tabac fabriqués ont atteint 251,33 millions usd les huit mois 2019, contre 144,64 millions usd à la même période de l'année précédente, enregistrant ainsi une hausse de 73,76%. Les achats de l'Algérie des fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont chiffrés à 199,38 millions usd, contre 122,55 millions de dollars, soit une hausse de 62,69%, détaille la DEPD.
Les importations des animaux vivants ont atteint 170,94 millions usd, contre 125,67 millions usd (+36,02%) durant la même période de comparaison.
En plus de ces principaux produits, le reste des biens alimentaires a été importé pour un montant de 619,95 millions usd, contre 638,01millions usd en baisse de (2,83%).
Concernant l'huile de soja et ses fractions, même raffinées (classés dans le groupe des produits bruts), leurs importations ont augmenté de 2,42%, en s'établissant à près de 419 millions usd, contre 409 millions usd.
Pour ce qui concerne les médicaments (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), leur facture d'importation a enregistré une baisse de -11,42%, en s'établissant à 785,23 millions usd, contre 886,42 millions usd.
Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires (hors produits alimentaires stratégiques), avaient été mis en place dès le début de l'année 2018 pour réduire le déficit commercial et promouvoir la production nationale. Le ministère du Commerce avait annoncé le 14 avril dernier des dispositions pour renforcer l'approvisionnement du marché durant le mois de Ramadhan, comprenant notamment l'assouplissement de l'importation de produits alimentaires comme les viandes.
Dans ce cadre, il a été décidé de supprimer de la liste des produits soumis au Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS), les viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes...), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux...) et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits (le beurre...).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.