LYCEE "OULD KABLIA SALIHA" (MOSTAGANEM) : Campagne de sensibilisation sur les risques du gaz    JOURNEE MONDIALE DU DIABETE : Cinq millions d'Algériens sont diabétiques !    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    La Ligue arabe condamne les nouvelles agressions israéliennes sur Ghaza    Emploi au Sud: Un plan d'action pour définir les entraves    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Foot/Qualifications CAN-2021: Algérie-Zambie: éviter de trébucher d'entrée    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 : les Algériennes Saifi en argent et Djelal en bronze    La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Les campus au rendez-vous    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Le prononcé du jugement renvoyé au 26 novembre    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Appel au respect de l'itinéraire technique    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Amrouche convoque 25 joueurs    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Rupture et montée en gamme    Séance surréaliste à l'APN    Que reste-t-il du grand clasico ?    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Vivre avec et contre le passé    L'UE valide l'étiquetage «colonies israéliennes»    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Album Live de Hakim Hamadouche : Hommage funky à M'hamed El Anka    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Le pari gagnant de l'Algérie    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: Paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes
Publié dans Le Maghreb le 21 - 10 - 2019

Hier, 19 octobre marque le deuxième des cinq jours de trêve accordés par Ankara aux combattants kurdes pour évacuer une zone dite " de sécurité " de 32 kilomètres au-delà de la frontière turque. Mais la trêve semble fragile et le président turc se dit décidé à reprendre l'offensive si l'accord n'est pas respecté. Alors que le délai de cinq jours consenti par Ankara se réduit d'heure en heure, sur le terrain, la situation semble de plus en plus précaire. Au premier jour du cessez-le-feu, les forces kurdes ont accusé l'armée turque d'avoir mené des raids aériens et des bombardements contre plusieurs villages du nord-est de la Syrie, notamment dans la région de Ras al-Aïn, théâtre de combats particulièrement violents depuis le début de l'offensive. Recep Tayyip Erdogan, de son côté, nie toute violation de l'accord. " Aucun combat n'a lieu ", a déclaré le président turc, qualifiant ces accusations de " désinformation ". Il rappelle en revanche que le délai accordé aux combattants kurdes pour se retirer de la zone concernée par l'opération est bel et bien un ultimatum. Si Ankara estime que l'accord n'est pas respecté, son président promet de reprendre l'offensive " dès la première minute " après l'expiration du délai, c'est-à-dire le 22 octobre au soir. Ce jour-là, Recep Tayyip Erdogan est attendu à Sotchi par son homologue russe Vladimir Poutine. Les véritables négociations sur la zone de sécurité que réclame Ankara devraient commencer à ce moment-là.

Naufrage de migrants au large de la Libye : " la pire tragédie en Méditerranée cette année " selon l'ONU
Plus de 110 migrants sont portés disparus. Il y a avait des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants à bord. Une tragédie.
Ce jeudi 25 juillet, une embarcation a coulé avec des centaines de personnes au large de la Libye. Un drame qualifié par les Nations unies (ONU) de la " pire " tragédie en mer méditerranée cette année.

UNE TRAGÉDIE
Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 110 personnes ont péri lors d'un naufrage au large de la ville libyenne de Khoms (à l'ouest de la Libye). Une centaine d'autres migrants, embarqués dans ce bateau en bois qui a coulé, a pu être secourue.
Selon les récits recueillis auprès des survivants, près de 400 personnes se trouvaient à bord. L'OIM et la marine libyenne ont fourni des chiffres différents sur le nombre de migrants disparus et secourus par les gardes-côtes. En effet, Safa Msehli, chargée de la communication au bureau de l'OIM en Libye, a déclaré que 145 migrants avaient été secourus et ramenés vers Khoms, à 120 km à l'est de la capitale libyenne Tripoli. Une embarcation en bois transportant environ 250 migrants clandestins, dont des femmes et des enfants, (…) a fait naufrage à moins de 5 milles marins de la côte selon les témoignages de rescapés. A-t-il déclaré dans un communiqué.

Mais Selon Julien Raickman, chef de mission Médecin Sans Frontière, les naufragés
sont partis hier [mercredi] vers 19h00, au coucher du soleil, possiblement à bord de trois bateaux arrimés les uns aux autres, ce qui expliquerait leur désintégration, d'après le récit des témoins et des survivants.
Un bateau faisait la navette pour remplir deux embarcations avec 300 personnes et, au dernier voyage, celui qui faisait la navette en a embarqué une centaine à son tour, soit 400 passagers au total.

La pire tragédie en Méditerranée cette année vient de se produire
A déploré le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, sur Twitter. La reprise des opérations de sauvetage en mer, la fin de la détention des réfugiés et des migrants en Libye, la multiplication des voies de sortie sûres hors de la Libye sont nécessaires maintenant (…)
D'après la marine libyenne, les survivants vont être dirigés dans des centres de détention dont les conditions sont souvent dénoncées par les ONG.

Le Liban se prépare à un troisième jour de manifestations
Le Liban se prépare ce samedi à vivre une troisième journée de manifestations au lendemain de la mobilisation de plusieurs dizaines de milliers de personnes à travers le pays pour protester contre une élite politique qu'ils accusent d'avoir pillé l'économie du pays. De petits groupes de manifestants se sont rassemblés dans le centre de Beyrouth où les traces des affrontements de la veille étaient encore visibles sur les vitrines des banques du quartier commerçant de la capitale. Selon les autorités, 52 policiers ont été blessés vendredi et 70 personnes ont été arrêtées. "Les gens vont certainement ressortir dans la rue aujourd'hui parce qu'ils souffrent", estime Ramzi Ismail, un ingénieur de 60 ans. "Mais nous sommes contre les affrontements avec l'armée ou les forces de sécurité et contre les actes de vandalisme".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.