Justice : Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Argent détourné en Algérie : M. Djillali Hadjadj chiffre à près de 60 milliards de dollars les sommes détournées    Le baril "accompagne" le Hirak    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    Le fromage Bouhezza en fête    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Des débuts prometteurs    Istimara et recours, quelle issue?    Plus de peur que de mal    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Les frères Kouninef arrêtés    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Bensalah maintient le cap    L'horreur à Alger !    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    Qui succédera à Ould Abbès    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    La semaine de la langue espagnole    Championnat d'Allemagne.. Belfodil 6e meilleur buteur    Effondrement d'un immeuble à la Casbah.. Quatre morts et des blessés    Course au titre.. L'USMA toujours maitre de son destin mais…    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouara radieuse plus que jamais !
Un hommage rendue à la diva à Alger
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 04 - 2012

La génération qui a fait émerger la chanson kabyle sur la scène internationale tend à disparaître. En effet, Cherif Kheddam, Matoub, Henifa, Slimane Azem, Cheikh el Hasnaoui et bien d'autres ont disparu laissant derrière eux un répertoire inestimable. En guise de reconnaissance, un hommage a été rendu, cette fois-ci, avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun, à la chanteuse Nouara, un des piliers du patrimoine musical kabyle en particulier et algérien en général.
La génération qui a fait émerger la chanson kabyle sur la scène internationale tend à disparaître. En effet, Cherif Kheddam, Matoub, Henifa, Slimane Azem, Cheikh el Hasnaoui et bien d'autres ont disparu laissant derrière eux un répertoire inestimable. En guise de reconnaissance, un hommage a été rendu, cette fois-ci, avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun, à la chanteuse Nouara, un des piliers du patrimoine musical kabyle en particulier et algérien en général.
Après l'hommage rendu à la chanteuse kabyle Cherifa, c'est au tour de la chanteuse Nouara d'avoir son moment de gloire et de reconnaissance. C'est ce qui a été réalisé avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun de l'Office de Riad El-Feth, en présence de plusieurs personnalités politiques et culturelles.
Parmi les personnalités politiques et culturelles se trouvaient, comme à chaque hommage rendu aux artistes, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a affirmé être également une fan de longue date de la chanteuse kabyle Nouara. Cet hommage, a-t-elle ajouté, est «un signe de reconnaissance et de respect à son parcours artistique».
Cette reconnaissance a été également exprimée par d'autres personnalités présentes à cette cérémonie, à l'instar de M. Tayeb Louh, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité nationale, et de Abdelmadjid Sidi Saïd, Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
L'hommage qui a été rendu à la diva de la chanson kabyle, comme aimait l'appeler le défunt Matoub Lounès, a été fort en émotion avec la présence de Nouara, entourée des artistes fans ayant interprété plusieurs chansons de son répertoire qu'elle avait elle-même chanté avec les grands chanteurs de la musique kabyle, à l'image de Lounès Matoub et Chérif Kheddam.
L'ouverture de la cérémonie a été précédée par une minute de silence aux défunts artistes disparus au début de l'année : Khelifi Ahmed et Cherif Kheddam.
Puis s'en est venu le tour de la chanson avec l'inteprétation de la jeune mouvance musicale kabyle qui ont rendu «tajemilt» (hommage) à la diva, à l'instar de Nacéra et Ali Ameziane ainsi que la jeune interprété Kahina. L'émotion a atteint son apogée lorsque Nouara est montée sur scène en interprétant quelques-unes de ses chansons.
Malgré son âge avancé, Noura était au top de sa forme. Comme dans les années d'or, elle a montré son professionnalisme avec une perfection vocale jamais encore atteinte par nos chanteuses.
De son vrai non, Hamizi Zahia, Nouara est originaire d'Azazga. Elle a participé dès son jeune âge à plusieurs émissions à la radio Chaîne 2 (émission enfantine de Abdelmadjid Bali où elle interprétait des chansonnettes de fête, émission «Music Hall di Radio », présentée par Taleb Rabah où elle fredonnait les chants de Bali en plus du courrier des lecteurs qu'elle lisait à l'antenne). Elle se fait distinguer par sa superbe voix et c'est ainsi que Chérif Kheddam l'a remarquée, et l'histoire des chefs-d'œuvre de «Nouara et Dda Chérif » a débuté ainsi. Par la suite, elle devient l'ambassadrice de la chanson kabyle féminine. Elle a interprété les textes des plus grands artistes et poètes : Chérif Kheddam, Medjahed Hamid, Benmohamed, Hacène Abbassi et L'Hacène Ziani.
Parallèlement à son talent d'artiste, Nouara est aussi excellente comédienne. Elle a fait partie de la troupe de la Chaîne 2 durant plusieurs années, comme elle a fait partie aussi de l'équipe de «Ourar lxalat». La diva de la chanson kabyle Nouara donnera un grand spectacle à Montréal le samedi 26 mai à la salle Outremont. Ce spectacle-hommage à Chérif Kheddam. Qui de mieux que Nouara pour honorer la mémoire de Dda Chérif ?
Après l'hommage rendu à la chanteuse kabyle Cherifa, c'est au tour de la chanteuse Nouara d'avoir son moment de gloire et de reconnaissance. C'est ce qui a été réalisé avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun de l'Office de Riad El-Feth, en présence de plusieurs personnalités politiques et culturelles.
Parmi les personnalités politiques et culturelles se trouvaient, comme à chaque hommage rendu aux artistes, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a affirmé être également une fan de longue date de la chanteuse kabyle Nouara. Cet hommage, a-t-elle ajouté, est «un signe de reconnaissance et de respect à son parcours artistique».
Cette reconnaissance a été également exprimée par d'autres personnalités présentes à cette cérémonie, à l'instar de M. Tayeb Louh, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité nationale, et de Abdelmadjid Sidi Saïd, Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
L'hommage qui a été rendu à la diva de la chanson kabyle, comme aimait l'appeler le défunt Matoub Lounès, a été fort en émotion avec la présence de Nouara, entourée des artistes fans ayant interprété plusieurs chansons de son répertoire qu'elle avait elle-même chanté avec les grands chanteurs de la musique kabyle, à l'image de Lounès Matoub et Chérif Kheddam.
L'ouverture de la cérémonie a été précédée par une minute de silence aux défunts artistes disparus au début de l'année : Khelifi Ahmed et Cherif Kheddam.
Puis s'en est venu le tour de la chanson avec l'inteprétation de la jeune mouvance musicale kabyle qui ont rendu «tajemilt» (hommage) à la diva, à l'instar de Nacéra et Ali Ameziane ainsi que la jeune interprété Kahina. L'émotion a atteint son apogée lorsque Nouara est montée sur scène en interprétant quelques-unes de ses chansons.
Malgré son âge avancé, Noura était au top de sa forme. Comme dans les années d'or, elle a montré son professionnalisme avec une perfection vocale jamais encore atteinte par nos chanteuses.
De son vrai non, Hamizi Zahia, Nouara est originaire d'Azazga. Elle a participé dès son jeune âge à plusieurs émissions à la radio Chaîne 2 (émission enfantine de Abdelmadjid Bali où elle interprétait des chansonnettes de fête, émission «Music Hall di Radio », présentée par Taleb Rabah où elle fredonnait les chants de Bali en plus du courrier des lecteurs qu'elle lisait à l'antenne). Elle se fait distinguer par sa superbe voix et c'est ainsi que Chérif Kheddam l'a remarquée, et l'histoire des chefs-d'œuvre de «Nouara et Dda Chérif » a débuté ainsi. Par la suite, elle devient l'ambassadrice de la chanson kabyle féminine. Elle a interprété les textes des plus grands artistes et poètes : Chérif Kheddam, Medjahed Hamid, Benmohamed, Hacène Abbassi et L'Hacène Ziani.
Parallèlement à son talent d'artiste, Nouara est aussi excellente comédienne. Elle a fait partie de la troupe de la Chaîne 2 durant plusieurs années, comme elle a fait partie aussi de l'équipe de «Ourar lxalat». La diva de la chanson kabyle Nouara donnera un grand spectacle à Montréal le samedi 26 mai à la salle Outremont. Ce spectacle-hommage à Chérif Kheddam. Qui de mieux que Nouara pour honorer la mémoire de Dda Chérif ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.