Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sept personnes sauvées in extremis d'une mort certaine    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Deux suspects arrêtés    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Ligue des champions d'Afrique : Le CSC depuis hier en Egypte    Coupe d'Algérie (1/4 de finale aller) : L'USM Annaba et le NA Hussein-Dey prennent option    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Réunion des partis de l'opposition    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    En un an, la facture a presque doublé    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Sommet de l'opposition pour une candidature unique.. Des tractations laborieuses    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Hockey sur gazon.. Nécessité d'accompagner les formateurs de demain    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Dernière roue de la charrette…    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    LOGEMENT SOCIAL : 2 millions de bénéficiaires ne paient pas leurs redevances    Braquage de Boumerdès : 4 convoyeurs de fonds arrêtés    PRESIDENTIELLE 2019 : Ouyahia exhorte ses partisans à voter Bouteflika    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Aux actionnaires de valider le passage sous Hyproc    Varsovie attend des excuses d'Israël    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouara radieuse plus que jamais !
Un hommage rendue à la diva à Alger
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 04 - 2012

La génération qui a fait émerger la chanson kabyle sur la scène internationale tend à disparaître. En effet, Cherif Kheddam, Matoub, Henifa, Slimane Azem, Cheikh el Hasnaoui et bien d'autres ont disparu laissant derrière eux un répertoire inestimable. En guise de reconnaissance, un hommage a été rendu, cette fois-ci, avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun, à la chanteuse Nouara, un des piliers du patrimoine musical kabyle en particulier et algérien en général.
La génération qui a fait émerger la chanson kabyle sur la scène internationale tend à disparaître. En effet, Cherif Kheddam, Matoub, Henifa, Slimane Azem, Cheikh el Hasnaoui et bien d'autres ont disparu laissant derrière eux un répertoire inestimable. En guise de reconnaissance, un hommage a été rendu, cette fois-ci, avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun, à la chanteuse Nouara, un des piliers du patrimoine musical kabyle en particulier et algérien en général.
Après l'hommage rendu à la chanteuse kabyle Cherifa, c'est au tour de la chanteuse Nouara d'avoir son moment de gloire et de reconnaissance. C'est ce qui a été réalisé avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun de l'Office de Riad El-Feth, en présence de plusieurs personnalités politiques et culturelles.
Parmi les personnalités politiques et culturelles se trouvaient, comme à chaque hommage rendu aux artistes, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a affirmé être également une fan de longue date de la chanteuse kabyle Nouara. Cet hommage, a-t-elle ajouté, est «un signe de reconnaissance et de respect à son parcours artistique».
Cette reconnaissance a été également exprimée par d'autres personnalités présentes à cette cérémonie, à l'instar de M. Tayeb Louh, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité nationale, et de Abdelmadjid Sidi Saïd, Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
L'hommage qui a été rendu à la diva de la chanson kabyle, comme aimait l'appeler le défunt Matoub Lounès, a été fort en émotion avec la présence de Nouara, entourée des artistes fans ayant interprété plusieurs chansons de son répertoire qu'elle avait elle-même chanté avec les grands chanteurs de la musique kabyle, à l'image de Lounès Matoub et Chérif Kheddam.
L'ouverture de la cérémonie a été précédée par une minute de silence aux défunts artistes disparus au début de l'année : Khelifi Ahmed et Cherif Kheddam.
Puis s'en est venu le tour de la chanson avec l'inteprétation de la jeune mouvance musicale kabyle qui ont rendu «tajemilt» (hommage) à la diva, à l'instar de Nacéra et Ali Ameziane ainsi que la jeune interprété Kahina. L'émotion a atteint son apogée lorsque Nouara est montée sur scène en interprétant quelques-unes de ses chansons.
Malgré son âge avancé, Noura était au top de sa forme. Comme dans les années d'or, elle a montré son professionnalisme avec une perfection vocale jamais encore atteinte par nos chanteuses.
De son vrai non, Hamizi Zahia, Nouara est originaire d'Azazga. Elle a participé dès son jeune âge à plusieurs émissions à la radio Chaîne 2 (émission enfantine de Abdelmadjid Bali où elle interprétait des chansonnettes de fête, émission «Music Hall di Radio », présentée par Taleb Rabah où elle fredonnait les chants de Bali en plus du courrier des lecteurs qu'elle lisait à l'antenne). Elle se fait distinguer par sa superbe voix et c'est ainsi que Chérif Kheddam l'a remarquée, et l'histoire des chefs-d'œuvre de «Nouara et Dda Chérif » a débuté ainsi. Par la suite, elle devient l'ambassadrice de la chanson kabyle féminine. Elle a interprété les textes des plus grands artistes et poètes : Chérif Kheddam, Medjahed Hamid, Benmohamed, Hacène Abbassi et L'Hacène Ziani.
Parallèlement à son talent d'artiste, Nouara est aussi excellente comédienne. Elle a fait partie de la troupe de la Chaîne 2 durant plusieurs années, comme elle a fait partie aussi de l'équipe de «Ourar lxalat». La diva de la chanson kabyle Nouara donnera un grand spectacle à Montréal le samedi 26 mai à la salle Outremont. Ce spectacle-hommage à Chérif Kheddam. Qui de mieux que Nouara pour honorer la mémoire de Dda Chérif ?
Après l'hommage rendu à la chanteuse kabyle Cherifa, c'est au tour de la chanteuse Nouara d'avoir son moment de gloire et de reconnaissance. C'est ce qui a été réalisé avant-hier soir à la salle Ibn Zeydoun de l'Office de Riad El-Feth, en présence de plusieurs personnalités politiques et culturelles.
Parmi les personnalités politiques et culturelles se trouvaient, comme à chaque hommage rendu aux artistes, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a affirmé être également une fan de longue date de la chanteuse kabyle Nouara. Cet hommage, a-t-elle ajouté, est «un signe de reconnaissance et de respect à son parcours artistique».
Cette reconnaissance a été également exprimée par d'autres personnalités présentes à cette cérémonie, à l'instar de M. Tayeb Louh, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité nationale, et de Abdelmadjid Sidi Saïd, Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
L'hommage qui a été rendu à la diva de la chanson kabyle, comme aimait l'appeler le défunt Matoub Lounès, a été fort en émotion avec la présence de Nouara, entourée des artistes fans ayant interprété plusieurs chansons de son répertoire qu'elle avait elle-même chanté avec les grands chanteurs de la musique kabyle, à l'image de Lounès Matoub et Chérif Kheddam.
L'ouverture de la cérémonie a été précédée par une minute de silence aux défunts artistes disparus au début de l'année : Khelifi Ahmed et Cherif Kheddam.
Puis s'en est venu le tour de la chanson avec l'inteprétation de la jeune mouvance musicale kabyle qui ont rendu «tajemilt» (hommage) à la diva, à l'instar de Nacéra et Ali Ameziane ainsi que la jeune interprété Kahina. L'émotion a atteint son apogée lorsque Nouara est montée sur scène en interprétant quelques-unes de ses chansons.
Malgré son âge avancé, Noura était au top de sa forme. Comme dans les années d'or, elle a montré son professionnalisme avec une perfection vocale jamais encore atteinte par nos chanteuses.
De son vrai non, Hamizi Zahia, Nouara est originaire d'Azazga. Elle a participé dès son jeune âge à plusieurs émissions à la radio Chaîne 2 (émission enfantine de Abdelmadjid Bali où elle interprétait des chansonnettes de fête, émission «Music Hall di Radio », présentée par Taleb Rabah où elle fredonnait les chants de Bali en plus du courrier des lecteurs qu'elle lisait à l'antenne). Elle se fait distinguer par sa superbe voix et c'est ainsi que Chérif Kheddam l'a remarquée, et l'histoire des chefs-d'œuvre de «Nouara et Dda Chérif » a débuté ainsi. Par la suite, elle devient l'ambassadrice de la chanson kabyle féminine. Elle a interprété les textes des plus grands artistes et poètes : Chérif Kheddam, Medjahed Hamid, Benmohamed, Hacène Abbassi et L'Hacène Ziani.
Parallèlement à son talent d'artiste, Nouara est aussi excellente comédienne. Elle a fait partie de la troupe de la Chaîne 2 durant plusieurs années, comme elle a fait partie aussi de l'équipe de «Ourar lxalat». La diva de la chanson kabyle Nouara donnera un grand spectacle à Montréal le samedi 26 mai à la salle Outremont. Ce spectacle-hommage à Chérif Kheddam. Qui de mieux que Nouara pour honorer la mémoire de Dda Chérif ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.